TEST : Angoissé·e, bon·ne élève... Quel·le salarié·e êtes-vous à la rentrée ?

Quizz : quel·le salarié·e êtes-vous à la rentrée ?

Ça y est, on rempile ! Adios les mojitos, l’indice 50 et les soirées endiablées en compagnie de Gilbert Montagné. Re-coucou le bureau (ou les visios), les collègues, la machine à café, les prez’ PowerPoint et les tableaux Excel. Si certain·e·s détestent la rentrée ou s’en tamponnent, d’autres l’adorent et l’attendent avec impatience. Alors, quel·le salarié·e êtes-vous à la fin des vacances d’été ? Plutôt angoissé·e, bon·ne élève, optimiste ou dans le déni ? Pour le découvrir, on vous a concocté un test accompagné de conseils personnalisés. Ready ? C’est parti !

Test : quel·le salarié·e êtes-vous à la rentrée ?

1. La veille de la rentrée…

A. Réveil à 6h : check. Sonnerie pour le départ à 7h30 : check. Oui, vous n’avez que 20 minutes de métro et vous commencez habituellement à 9h30, et alors ?
B. Vous avez acheté un agenda, trois stabilos, 2kg de Post-it, quatre BIC et un blanco. La rentrée, c’est comme les JO : il faut bien se préparer !
C. Vous admirez votre teint hâlé dans le miroir… Vous avez enduit votre corps d’huile de monoï et cramé 5h par jour sous le soleil de l’Île de Ré… et ça a payé ! C’est sûr, demain, vous serez LA personne la plus bronzée du bureau.
D. Vous repensez à vos vacances en bord de mer avec nostalgie, mais vous êtes heureux·se de retrouver vos collègues.

2. Dernier repas des vacances. Vous vous régalez avec…

B. Du melon, des tomates et de la burrata, le tout découpé en petits morceaux bien réguliers. Rien de tel qu’un repas léger et équilibré pour être en forme et bien attaquer le boulot qui vous attend demain !
C. Une bonne salade périgourdine accompagnée d’une entrecôte et d’un (ou deux) verres de rosé pamplemousse ! La fin des vacances, c’est demain, pas ce soir.
D. Oups, vous n’avez plus rien dans votre frigo ! Tant pis, vous vous faites livrer.
A. Nada. Vous avez la boule au ventre rien qu’à l’idée de revoir vos collègues et votre manager. Impossible d’avaler quoi que ce soit, à part des huiles essentielles anti-stress comestibles… Miam !

3. Et entre deux bouchées, vous prenez de bonnes résolutions :

D. Voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié (Co)vide !
C. Faire du sport quatre fois par semaine. Le summer body 2022 ? C’est certain, il est pour vous !
A. Prendre du CBD tous les soirs pour vous détendre avant de lire un article sur Welcome to the Jungle.
B. Devenir le·la Marie Kondo de l’optimisation du temps. Pro-duc-ti-vi-té !

4. Pour la grande rentrée, vous optez pour une tenue…

B. Tendance… mais pas trop. Le challenge : être stylé·e sans pour autant avoir l’air d’avoir mis trois heures à s’habiller (même si, en réalité, vous en avez mis quatre).
D. Décontractée. Un t-shirt, un jean et des baskets. Pas plus, pas moins !
A. Discrète. Mieux vaut passer incognito pour éviter tout contact humain. Vous étiez bien, chez vous, sans les interruptions de vos collègues.
C. Summertime must go on ! « Vous ne trouvez pas que ma peau dorée va à merveille avec ma chemise hawaïenne ? »

5. Le jour J, vous tombez sur un·e collègue au détour d’un couloir.

A. Vous remarquez qu’il/elle n’a pas son masque sur le nez, et vous vous éloignez d’un mètre. Les seules vagues que vous aimez sont celles de Lacanau, pas celles du Covid.
B. Vous êtes pressé·e, vous filez vers votre ordi et ouvrez Slack illico presto ! Pas de temps pour les bavardages.
C. Vous lui proposez directement un café pour blablater de vos vacances (en espérant secrètement que les vôtres ont été meilleures).
D. Vous lui proposez d’aller discuter de la nouvelle stratégie de l’entreprise autour d’un bon déjeuner. Qui a dit qu’on ne pouvait pas joindre l’utile à l’agréable ?

6. Votre boîte mail est pleine à craquer.

C. Clic gauche. Tout sélectionner. Supprimer. « Allez hop, ça c’est fait ! »
D. Vous faites de votre mieux. La pression c’est pour les pneus, pas pour vous.
A. Vous flippez de laisser passer des mails importants, du coup vous les relisez cinq fois chacun, pour être sûr·e… Et vous y passez la journée et la nuit ! « Y’A PAS DE FATIGUE QUI SOIIIIIIIIT ! », criait Sara dans Koh-Lanta. Mais pour vous, si, en fait.
B. « Quelle boîte mail ? J’ai déjà tout plié la veille. »

7. 10h15. Brainsto’ hebdomadaire dans la salle 18.

B. « Quand j’étais en Bretagne, j’ai eu plein d’idées pour optimiser l’organisation du service et du coup, j’ai créé un PowerPoint pour résumer tout ça. Vous voulez le voir ? »
D. « Oh, déjà une réu’ ? Bon. J’espère que Carlos va nous annoncer une bonne nouvelle ! »
A. Vous vous asseyez dans le fond et vous vous faites tout·e petit·e. « Et si on me pose une question devant tout le monde et que je suis incapable de répondre ? La honte… »
C. « Carlos, ça te dérange pas si je garde mes lunettes de soleil pendant le meeting ? J’me remets pas du soleil de la Corse… Et puis avec le jetlag, tu comprends… »

8. C’est l’heure de la pause déj’ !

A. Vous acceptez de manger avec deux collègues, mais vous ne lâchez pas votre montre et votre to-do list des yeux. Tic, tac, tic, tac…
C. Go le resto avec toute l’équipe ! « Souriez les loulous, je vais poster une photo sur Insta ! » #backtobusiness #collegues #retrouvailles #onelife.
D. Vous voulez retenter le nouveau resto japonais qui vient d’ouvrir dans le quartier. Vous n’aviez pas aimé la première fois mais souhaitez lui accorder une deuxième chance, vous êtes comme ça vous…
B. Vous avez préparé votre repas la veille dans un tupperware. Esprit sain dans un corps sain.

9. Vos objectifs pour ce trimestre…

A. Sortir de votre zone de confort et prendre confiance en vous ! Mais comme dit le proverbe : « C’est plus facile à dire qu’à faire. »
B. Avoir les meilleurs résultats de l’équipe. Vous avez déjà établi un plan d’action pour y parvenir pendant votre dos crawlé quotidien dans la grande bleue !
C. Garder le plus longtemps possible vos marques de bronzage. Et ce n’est pas une mince affaire.
D. Gagner en responsabilités. Vous vous en savez capable et allez le prouver !

10. Vos collègues vous invitent à un afterwork, vous vous dîtes…

D. « Ah, sympa ! On va enfin pouvoir networker et parler business entre potes, euh… collègues. »
C. « Un p’tit ricard dans un verre à ballon, siouplait… »
A. « Euuuh… Merci, mais non merci. J’ai peur de ne pas me sentir à l’aise. Et puis, il y a Touche pas à mon poste ce soir à la télé. »
B. « Chouette ! C’est l’occaz’ parfaite pour “teambuilder” et, par la même occasion, me rapprocher de mon boss… »

Lire aussi dans notre rubrique : Workers

En poste depuis longtemps, comment dépasser la peur de changer d'entreprise ?

Résultats

Vous avez une majorité de A : vous êtes un·e salarié·e angoissé·e

Bah alors, on vous sent stressé·e comme tout ! Vous êtes tellement angoissé·e à l’idée de revenir au bureau après votre coupure estivale (et les mois de télétravail qui l’ont précédé) que cela vous gâche la vie et vous tient à distance de vos collègues. « Et si je n’arrivais plus à m’intégrer ? » « Je ne vais pas être à la hauteur, c’est sûr… » C’est compréhensible mais attention à ne pas vous auto-exclure du groupe ni à vous saboter. Lâchez un peu de lest et ayez confiance en vous. Après tout, si vous êtes à ce poste, c’est que vous le méritez et en êtes capable. Et puis, si on regarde de plus près, la rentrée, ce n’est pas si terrible, cela permet avant tout de prendre un nouveau départ. Et pour cela, plusieurs solutions s’offrent à vous : pourquoi ne pas envisager de pratiquer la méditation, d’apprendre à mieux prioriser vos tâches, à aménager votre emploi du temps et à vous accorder de vraies pauses, voire même à (enfin) oser discuter avec votre manager pour négocier un retour progressif au bureau en gardant une dominante de télétravail ?

Vous avez une majorité de B : vous êtes un·e salarié·e bon·ne élève

Vous êtes à coup sûr le/la chouchou du boss – et d’ailleurs, vous lui avez sûrement beaucoup manqué pendant vos congés. Déjà à l’école primaire, vous étiez du genre à vouloir absolument faire des cahiers d’exercice durant vos vacances scolaires. Des années plus tard, rien n’a changé. Vous savez ce que vous voulez : être le/la premier·e de la classe euh, du bureau. Et pour se faire, vous travaillez dur et sans répit. Retourner au bureau ne vous fait pas peur, au contraire, votre travail vous booste au quotidien. Mais gare au burn out ! À force de vouloir vous dépasser, vous risquez de vous épuiser… et d’épuiser les autres. Faites confiance à vos collègues et délèguez le travail, prenez du temps pour vous et trouvez le juste équilibre entre vie pro/vie perso. Pour ce faire, rien de plus simple : éteignez votre portable en sortant du bureau et pourquoi ne pas pratiquer une activité juste pour le plaisir ? Activité sportive ou artistique, apéro avec les potes, massage californien… YOLO !

Vous avez une majorité de C : vous êtes un·e salarié·e dans le déni

À peine avez-vous mis un pied dans le bureau que tout le monde connaissait le compte-rendu de vos vacances paradisiaques. Vous êtes arrivé·e à la machine à café et vous avez brandi fièrement votre smartphone pour montrer vos meilleures photos. Bar, restaurant et plage ont rythmé vos dernières semaines et vous comptez bien le rappeler à quiconque vous adresse la parole. Mais de toute façon, votre bronzage ne ment pas sur la qualité de votre destination. Votre personnalité est très appréciée, mais, sur ce coup, vous manquez de professionnalisme, ce qui peut susciter certains grincements de dents de la part de vos collègues. Halte à vous ! Frimer, c’est bien, travailler sérieusement, c’est mieux. Si vous voulez continuer de crâner et faire rêver vos collègues, faites-le avec modération mais surtout en travaillant réellement ! Le reste de l’entreprise pourrait bientôt ne plus supporter votre désinvolture. Et puis, apprenez à vraiment tendre l’oreille à vos collègues, cela évitera de nombreux conflits et malentendus. Allez, c’est dur mais il est temps de faire le deuil de vos vacances. À l’année prochaine !

Vous avez une majorité de D : vous êtes un·e salarié·e optimiste

Vous privilégiez la bonne humeur et les ondes positives au bureau. Les vacances et le télétravail vont vous manquer, certes, mais vous préférez aller de l’avant et prendre les choses en main dès maintenant en toute sérénité. Vous semblez d’ailleurs souvent prêt·e à travailler dur pour obtenir ce que vous désirez, sans pour autant en faire des caisses. Votre ambition première n’est pas de briller aux yeux des autres mais plutôt de vous dépasser. Votre optimisme est sans doute très apprécié de vos collègues mais cela peut également jouer en votre défaveur. À force de voir la vie en rose, votre entourage pro pourrait vous percevoir comme un·e rêveur·se, qui ne conçoit pas par exemple que certaines personnes puissent appréhender le retour au bureau, ou bien, carrément, comme un robot. N’oubliez pas qu’on a tous des failles, vous pouvez - vous aussi - vous permettre de dévoiler les vôtres de temps à autre…

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook, LinkedIn et Instagram ou abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir, chaque jour, nos derniers articles !

Photo by WTTJ
Édité par Eléa Foucher Créteau

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

C'est la rentrée mais c'est ok

Le guide ultime d'une rentrée heureuse.

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :