Faut-il encore prendre des bonnes résolutions et comment les tenir ?

Pourquoi prendre des bonnes résolutions et comment les tenir ?

Toujours la même rengaine. Chaque début d’année, vous ne pouvez échapper aux traditionnelles suggestions de bonnes résolutions. Elles sont partout. Sur le web, dans les magazines, sur Instagram, sur LinkedIn… Et après cette année si particulière, rythmée par la crise du Covid et son lot d’incertitudes, cette année qui a balayé nos plans (et nos résolutions du nouvel an dernier), on est en droit de se demander : À quoi bon ? Faut-il encore prendre des bonnes résolutions ?
Le choix est vôtre, mais crise ou pas crise, il est certain qu’avoir des objectifs clairement établis permet d’y voir plus clair et de rester motivé. Mais quand il s’agit de s’y tenir sur le long terme, c’est une autre histoire… Après 2020 qui nous aura poussé à bout, on attend tous beaucoup de 2021. Alors pourquoi ne pas établir un nouveau plan d’attaque et le mener à bien pour repartir du bon pied, pour retrouver la sensation d’être maître de notre destin ? Voici les meilleures méthodes pour prendre de vraies bonnes résolutions et pour (enfin) s’y tenir… On vous souffle aussi quelques idées à appliquer pour démarrer la rentrée du bon pied.

En fait, pourquoi prendre des bonnes résolutions ?

Comment expliquer que l’on s’acharne à prendre des bonnes résolutions dès que la période des fêtes pointe son nez ? Il est vrai que la fin d’année est propice à l’introspection, ce n’est pas pour rien que c’est la période souvent choisie par les entreprises pour organiser les entretiens annuels d’évaluation. Alors pourquoi ne pas saisir cette occasion pour faire peau neuve et revoir ses objectifs personnels pour l’année à venir, au-delà des besoins de votre entreprise ou des envies de votre boss ?
C’est aussi une période de rupture avec le quotidien, idéale pour initier un changement. Or le changement est une preuve de dynamisme et d’optimisme, bon pour votre moral et celui de votre boîte ! En particulier cette année…

On prend souvent de bonnes résolutions lors de rites de passage, pour dire adieu aux choses négatives de l’an passé et pour combattre l’incertitude qui plane sur notre futur. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’en 2020, nous avons été gâtés : pertes de repères, manque de motivation, déprime, stress… autant de raisons supplémentaires de prendre de nouvelles résolutions, pour se (re)motiver et bien commencer 2021, non ?

Lire aussi dans notre rubrique : Workers

À la rescousse de la nature ! Rencontre avec un policier de l’environnement

Prendre des bonnes résolutions, oui mais efficaces et durables

1. Faire le bilan de l’année écoulée

Convaincu(e) ? Avant de vous lancer, planifiez-vous un moment pour faire le bilan. À force d’être tout le temps la tête dans le guidon, on oublie souvent de contempler le chemin parcouru. Prenez le temps de réfléchir à vos réussites et à vos échecs, aux choses qui vous ont plu et à celles qui vous ont moins plu cette année. Soyez très factuel(le) et essayez d’être le/la plus objectif(ve) possible pour être sûr(e) de vous fixer des résolutions tenables par la suite.

Puis, listez vos réussites par écrit en vous posant les bonnes questions : Comment y êtes-vous parvenu(e) ? Quelles ont été les expérimentations ? Quelles compétences avez-vous acquises, développées ou souhaiteriez-vous améliorer ? De quoi êtes-vous fier(e) ? La crise du Covid vous a sûrement poussé(e) à être très adaptable, à développer de nouvelles compétences, alors ne tarissez pas d’éloges envers vous-mêmes et repérez les sujets sur lesquels il faudrait que vous continuiez sur votre lancée. De même, listez les erreurs, échecs et difficultés rencontrées. Comment auriez-vous pu les éviter ? Qu’est-ce qu’ils vous ont appris ? Le but ici est de les accepter, de rebondir et progresser. Vous intégrerez ce qui vous a fait grandir l’année passée et ferez naturellement le ménage nécessaire. Mais si la crise a été la source de certains de vos échecs, ne rejetez pas la faute sur vous, vous n’y êtes pour rien ! Cependant réfléchissez quand même à ce que vous auriez pu mieux faire ou différemment.

Attention : faire son propre bilan annuel ne doit pas provoquer une déferlante d’autocritiques, être source de solitude et de culpabilité, ni être l’occasion de se dévaloriser. Si vous êtes dans cette optique, vous souffrez sûrement du syndrome de l’imposteur et il vous faut à tout prix tenter de sortir de ce schéma de pensée qui vous empêche d’apprécier vos accomplissements à leur juste valeur. Car faire le bilan c’est avant tout le moment de se féliciter du chemin parcouru, d’autant plus que cette année, le chemin était particulièrement ardu. La petite astuce pour s’assurer d’être bienveillant avec soi-même : faire le bilan comme si vous faisiez celui de votre meilleur(e) ami(e). Et puis, tant pour vos erreurs que pour vos réussites, essayez toujours de les évaluer selon des critères précis et mesurables pour pouvoir les quantifier et évaluer leur qualité. N’hésitez pas non plus à demander à vos proches et vos collègues leur avis, un regard extérieur est toujours bienvenu !

2. Identifier vos valeurs

Pour savoir où vous voulez aller, il est bon d’identifier vos valeurs. Se connaître est primordial pour ne pas s’orienter. Ainsi, vous laisserez de côté, une bonne fois pour toute, cette désagréable sensation d’être à côté de la plaque. Vos valeurs sont les motivations qui vous guident, votre boussole interne. Ce ne sont ni vos besoins, ni vos devoirs.

Par exemple, vous faites naturellement preuve d’empathie auprès de vos collègues mais vous pouvez également avoir des envies de liberté. L’empathie sera votre valeur et la liberté un besoin.

  • Identifiez vos 3 valeurs phares. Commencez par une liste de 10 valeurs, puis retravaillez et réduisez votre liste pour en obtenir 3.
  • Prenez votre temps, l’exercice n’est pas facile mais faites-vous confiance.
  • Ensuite, pour chaque valeur phare, verbalisez ce qu’elle représente pour vous. Trouvez 5 verbes par valeur, cela vous permettra d’appréhender au mieux leur part subjective.

Ainsi pour l’empathie, une verbalisation sera par exemple : « je me connecte aux membres de mon entreprise ».

En identifiant vos valeurs, vous serez assuré d’avoir des résolutions répondant à vos motivations profondes ou en tout cas, n’allant pas à leur encontre.

3. Employez la méthode SMART pour des objectifs simples, mesurables, atteignables et délimités dans le temps

Pour établir des résolutions atteignables, vous pouvez utiliser la méthode SMART, qui consiste à établir des objectifs simples, mesurables, atteignables et délimités dans le temps. Pour ce faire, décomposez vos résolutions sous forme d’objectifs raisonnables répondant aux critères de la méthodologie SMART (Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste, Temporel).

Spécifique

Un objectif doit être spécifique, précis, concret, formulé positivement et sans ambiguïté possible. N’hésitez pas à décomposer un objectif vague en plusieurs petits objectifs.

Par exemple, l’objectif « je veux trouver l’entreprise de mes rêves » doit être saucissonné en plusieurs objectifs mis bout à bout :

Mesurable

Un objectif est mesurable lorsque des critères qualitatifs ou quantitatifs permettent de mesurer les progrès et d’en évaluer le(s) résultat(s).

Concernant l’objectif « activer et entretenir mon réseau » que nous prendrons en exemple pour la suite, vous pouvez établir un planning hebdomadaire consistant à envoyer cinq demandes de prise de contact pour espérer obtenir au minimum une entrevue par semaine. Vous pourrez alors solliciter cette personne et lui demander trois nouveaux contacts. Et ainsi de suite.

Atteignable

Un objectif atteignable suppose un effort et un engagement. Le niveau d’ambition pour chaque objectif doit être fixé au bon niveau : ni trop haut (frustration) ni trop bas (ennui). C’est essentiel mais n’oubliez pas que vous pourrez ajuster la barre au fur et à mesure.

Vous avez envoyé trois mails et, chanceux, vous avez d’emblée récolté trois réponses positives et des mises en contact à foison. Seulement, vous vous rendez compte que les contacts récoltés s’éloignent de l’environnement de travail visé… Tentez de mieux cibler vos prises de contact, quitte à revoir à la baisse le nombre de personnes à contacter par semaine.

Réaliste

Pour être réaliste, un objectif prend en compte votre situation actuelle, vos ressources (temps, énergie, argent) en intégrant, le contexte dans lequel vous êtes actuellement (familial, professionnel, financier). Évaluez le temps que prennent vos diverses activités, et revoyez l’objectif à la lumière des autres objectifs que vous vous êtes fixés, pour repérer d’éventuelles incompatibilités.

Trois de vos contacts vous proposent une entrevue la même semaine. Or, vous avez déjà deux séances d’entraînement sportif (ambitieux que vous êtes, vous avez également pour objectif de courir un semi-marathon dans deux semaines). Vous pouvez réajuster votre planning et décaler de deux semaines les prises de contact.

Temporel

L’objectif doit être circonscrit dans un cadre temporel. Une échéance est nécessaire, une date de fin unique et une périodicité (par jour, par semaine…) peuvent être établies. L’objectif peut être alors habituel et/ou ponctuel.

Vous vous laissez deux mois pour activer votre réseau et générer des prises de contacts (objectif ponctuel), et prenez dorénavant l’habitude de consacrer deux soirées par mois à des évènements de networking (objectif habituel).

La méthode SMART permet de mentaliser l’objectif et de passer plus facilement de l’idée à l’action. Une fois votre résolution définie et ritualisée, le plus dur sera fait et votre motivation aura plus de chance de rester au beau fixe… il ne vous restera plus qu’à la visualiser et lâcher prise.

Appliquez ces petites astuces pour ne pas perdre vos résolutions de vue

Faites de vos résolutions vos mots de passe

On utilise des mots de passe souvent… et on les oublie tout le temps ! Mais en faisant de vos résolutions vos mots de passe vous les rendrez plus facilement mémorables et surtout, chaque fois que vous vous connecterez sur votre boîte mail ou sur vos réseaux sociaux, vous rappellerez cette résolution que vous vous êtes promis de tenir. Un “daily reminder” efficace, facile à mettre en place et qui s’inscrit dans votre routine sans impacter votre emploi du temps.

Trouvez une citation qui vous motive

Il y a forcément des phrases qui vous inspirent, vous motivent. Essayez d’en trouvez une qui correspond à votre état d’esprit au moment ou à votre résolution phare de l’année à venir. Une citation qui, à chaque fois que vous la relirez, vous redonnera le petit coup de boost qu’il vous manque. Vous pouvez écrire cette phrase sur un petit papier dans votre portefeuille, la mettre en fond d’écran, en faire un rappel sur votre téléphone… Tout est possible !

Chaque jour, écrivez une phrase

C’est que préconise Gretchen Rubin dans son livre The Happiness Project. Pas besoin de rédiger un roman, juste une petite phrase dans laquelle vous écrivez ce que vous avez appris le jour même. Faire cet exercice quotidiennement est un bon moyen de garder une trace de votre évolution, de vous rendre compte que vous avancez dans la bonne direction (ou pas) et donc… de tenir vos résolutions ! Mais encore faut-il tenir cette nouvelle résolution nous direz-vous… Oui, malheureusement, tout est question de motivation.

5 idées de bonnes résolutions à prendre au travail

1. Prendre le temps de s’améliorer continuellement

Connaissez-vous la technique japonaise du Kaizen qui signifie « amélioration continue » ? Elle se destine autant à la vie personnelle qu’au travail. Initiée dans les grandes entreprises japonaises et empruntée par de nombreux entrepreneurs occidentaux, elle permet d’atteindre ses objectifs sans rencontrer les résistances dues à un changement radical et soudain. C’est un mouvement continu et graduel qui s’applique par petites touches au quotidien, ce qui aura un impact sur la durée. Elle peut être vécue personnellement mais aussi en équipe et même à l’échelle d’une entreprise.

2. Relativiser ses échecs

Relativiser ses échecs quand on fait le bilan c’est bien, le faire dès qu’on en rencontre c’est encore mieux ! Au cours d’une année, il est normal d’échouer. Savoir rebondir rapidement plutôt que ressasser ses erreurs vous permettra d’avancer plus facilement dans vos projets. Le mot d’ordre : ne surtout pas se décourager ! Se rappeler que l’échec est nécessaire à l’apprentissage et à l’évolution. En effet, comment est-ce qu’un bébé apprend à marcher ? En tombant des centaines de fois. Pour certains, les échecs ont parfois mené aux plus grandes réussites.

3. Donner l’exemple pour améliorer le collectif

Et si votre résolution était de pousser les autres à avancer ? Et si vous donniez l’exemple ? Le travail c’est aussi du collectif et après une année 2020 où le moral des équipes est parfois au plus bas, où la motivation vient à manquer pourquoi ne pas donner l’exemple, montrer que vous êtes motivé(e), lancer des projets, proposer des solutions. Cela remontera le moral de vos collègues et leur donnera sûrement envie de vous suivre dans cette démarche. Dans son livre Le bonheur sans illusions, Malene Rydahl nous rappelle qu’au Danemark, le collectif commence par soi et qu’il incombe à chacun de donner l’exemple. Le reste suit alors naturellement.

4. Bien s’entourer professionnellement

Choisissez et triez attentivement votre entourage professionnel. Trouvez des mentors, des sponsors. Entourez-vous de personnes dont le parcours vous inspire, tentez de comprendre comment ils en sont arrivés là et déterminez ce qui pourrait vous tirer vers le haut. Choisissez aussi un mentor dont les valeurs sont celles auxquelles vous aspirez, pour être sûr d’évoluer dans une direction professionnelle qui vous correspond. Et si vous avez des conflits avec certains collègues, essayez aussi de les régler, il n’est jamais bon d’évoluer dans un climat de tension au travail.

5. Entretenir la qualité de son attention et de sa productivité

Apprenez à vous aménager quelques plages horaires pour privilégier le travail en profondeur. Comme un sportif sait que sa performance dépend de son entraînement, votre travail dépend de la qualité de votre attention. Selon une étude de l’APA (Association Américaine de Psychologie) datant de 2001, le multitasking peut nous coûter jusqu’à 40 % de notre productivité.
Pour créer un environnement propice à la concentration :

  • Fermez votre boîte mail et votre navigateur
  • Éteignez votre téléphone
  • Isolez-vous au mieux (ou mettez un casque anti-bruit de préférence) pour vous accorder une longue période de réflexion et d’analyse.

Privilégiez également les tâches à valeur ajoutée, selon le fameux principe de Pareto : 80% des effets sont dus à seulement 20% des causes. Appliquée au travail, il convient de privilégier les 20% de tâches les plus qualitatives, c’est-à-dire celles qui entraîneront 80% de vos résultats. Il est donc temps d’apprendre à dire non aux réunions post-pause déjeuner où vous en profitez pour digérer en douce pendant deux heures, par exemple.

Parce que cette année 2020 fut particulièrement complexe, prendre de bonnes résolutions pour l’année à venir est un bon moyen de retrouver de la motivation pour 2021. Cependant ne vous forcez pas, si vous sentez que la période n’est pas propice pour vous fixer de nouveaux objectifs, ne le faites pas. Vous risqueriez de générer encore plus de frustration en prenant des résolutions que vous ne voulez pas atteindre, ou que vous ne vous sentez pas capable d’atteindre, que si vous vous étiez juste “laissé porté(e)” par le cours des événements. Et si vous n’arrivez pas à tenir vos résolutions même après avoir appliqué ces conseils, ne baissez pas les bras, le plus important dans une résolution, c’est la motivation qu’elle procure, l’impulsion qu’elle donne quand on la prend, plus que le fait de l’atteindre réellement.

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook, LinkedIn et Instagram ou abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir, chaque jour, nos derniers articles !

Photo d’illustration by WTTJ

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :