Comment bien choisir son coach professionnel ?

Comment bien choisir son coach professionnel ?

Confiné à la maison, vous vous prenez la tête avec l’incertitude que soulève la crise actuelle sur votre avenir professionnel… Il y a encore peu de temps vous hésitiez peut-être à quitter votre travail, à vous réorienter ou à prendre de nouvelles responsabilités, et tout à coup vous ne savez plus s’il faut bouger ou au contraire maintenir les choses telles qu’elles sont… Votre boss, ou vos proches, vous suggèrent de vous faire aider par un coach professionnel, mais vous n’êtes pas sûr que cela réponde à votre besoin. D’ailleurs, à quoi cela sert, précisément, le coaching professionnel ? Et comment bien choisir son coach ? Nous avons enquêté sur ce métier pour vous permettre d’y voir plus clair…

Coaching professionnel : qu’est-ce que c’est ?

Coach sportif, coach de vie, coach à la prise de parole, coach professionnel… On parle de coaching à peu près à toutes les sauces, mais alors, quelle est la spécificité du coaching professionnel ? Pour la Société Française de Coaching (SF Coach), l’une des principales organisations professionnelles représentant le coaching en France, le coaching professionnel est une pratique qui permet « l’accompagnement de personnes ou d’équipes pour le développement de leurs potentiels et de leurs savoir-faire dans le cadre d’objectifs professionnels. »

Le coaching est donc une méthode d’accompagnement qui s’appuie sur la relation d’alliance coach-coaché afin d’établir une coopération dynamique visant au changement de la personne. Il permet la mise en œuvre d’objectifs professionnels, qu’ils soient individuels - dans le cadre d’un coaching personnel - ou collectifs, dans le cadre d’un coaching d’équipe ou d’organisation. En quelques mots, le coaching vous met en mouvement !

Comment le coaching professionnel peut vous aider ?

Le temps dont chacun d’entre nous bénéficie en ces jours de crise sanitaire peut justement faire partie de ces moments charnières où se faire accompagner porte ses fruits. Quoi de mieux en effet, qu’un moment au calme chez soi pour faire le point avec un professionnel, et mettre en place les changements que l’on repousse depuis un moment ?

À l’origine réservé aux profils seniors et aux cadres dirigeants, le coaching devient aujourd’hui de plus en plus accessible à tous. Et c’est tant mieux ! Si vous vivez une transition professionnelle difficile, que vous souhaitez progresser dans votre mode de management ou tout simplement gagner en confiance en vous pour davantage vous affirmer dans la vie professionnelle, le coaching est peut être fait pour vous !

Concrètement, comment marche l’accompagnement ?

Si le coaching est avant tout une histoire de relation entre le client et le coach, nulle question d’improviser. L’accompagnement est cadré autour d’éléments précis :

  • Un objectif spécifique : la tournure que prend l’accompagnement dépend avant tout des objectifs spécifiques que vous vous fixez avec votre coach, en fonction de vos besoins et de vos attentes !
  • Une durée définie : une démarche de coaching s’inscrit toujours dans un cadre précis, sur une période définie. Le premier échange permet notamment de vous entendre sur une durée d’accompagnement : nombre de séances, durée d’accompagnement par exemple.
  • Un cadre de rencontre : les rencontres s’organisent de manière individuelle ou collective, en face-à-face ou à distance (idéal en temps de confinement), mais aussi en fonction des méthodes de travail de chacun !
  • Des exercices pratiques : les séances peuvent être ponctuées d’exercices à faire, d’expériences à tenter ou de mises en application concrètes de ce qui a été évoqué et décidé lors des échanges.
  • Des résultats concrets et mesurables : l’accompagnement doit être au service de votre croissance, le but est d’obtenir des résultats concrets dans votre vie professionnelle.

Souvent, tout cela est formalisé dans un contrat signé par les deux parties. En tant que personne accompagnée, vous vous engagez à vous donner les moyens de permettre le changement, l’évolution, sans quoi la démarche ne pourrait porter ses fruits. Le coach, lui, est engagé dans sa pratique à respecter les règles déontologiques de sa profession, comme par exemple respecter la confidentialité de ce qui se passe dans votre suivi ou bénéficier d’une supervision (c’est-à-dire d’un lieu de parole avec une sorte de “coach de coachs” qui lui permet de réfléchir à ses pratiques !)

Mais qui sont les coachs professionnels ou plutôt, qui ne sont-ils pas ?

  • Un coach n’est pas un psychothérapeute : si les coachs en connaissent un rayon sur l’Homme, leur travail n’a pas pour but le soulagement des souffrances d’ordre psychologique. Pour cela, mieux vaut consulter un psychologue du travail.
  • Un coach n’est pas un formateur : le coach a seulement pour vocation de faciliter un processus de réflexion et d’introspection en vous (même si vous pouvez repartir avec des techniques ou conseils précieux, bien sûr !).
  • Un coach n’est pas un devin : le coach ne lit pas entre les lignes, il ne va pas vous dire pour quel métier vous êtes fait, il n’est ni devin ni mage.
  • Un coach n’est pas un gourou : le rôle d’un coach est de vous accompagner dans vos réflexions via des techniques, mais il ne détient nullement la vérité.
  • Un coach n’est pas un décideur : votre coach n’est pas vous, il ne va pas prendre de décisions à votre place.

Alors, avant de choisir un coach, mieux vaut être au clair sur vos attentes. La personne en face de vous n’aura jamais toutes les réponses à vos questionnements - si c’était le cas, ce serait presque inquiétant - mais elle possède les outils et techniques pour vous aider à les trouver.

Découvrez la série "Coach Me if you can" sur Welcome Originals

Quand les plus grands coachs internationaux donnent leurs plus précieux conseils pour mieux travailler.
En savoir plus

Choisir son coach : différentes stratégies

Mais alors sur quels critères choisir son coach ? Les stratégies sont multiples…

1. Choisir par bouche-à-oreille : écoutez les recommandations

« Tu ne connaîtrais pas un bon coach ? » : la question est courante. En effet, comme pour le choix d’un dentiste ou d’un plombier, on se sent davantage en confiance quand un praticien nous est recommandé. Demander conseil autour de vous reste une bonne façon de choisir un coach, car vous pouvez ainsi avoir des informations sur la personne, les méthodes utilisées ou encore les tarifs, ainsi que le retour de votre proche sur son vécu. Un moyen simple de faciliter votre discernement !

2. Choisissez en fonction de votre besoin et des thématiques proposées

Ce n’est pas la même chose de solliciter l’aide d’un coach sur des questions de choix d’orientation professionnelle que sur des problématiques de management d’équipe. Il semble alors essentiel que le coach que vous choisirez soit adapté pour travailler sur votre sujet ! Pour cela, vous pouvez faire des recherches par mot-clés ou vous faire recommander des personnes en fonction de votre besoin spécifique : accompagnement d’une reconversion, travail sur sa communication, ses interactions, travail sur la confiance en soi, accompagnement à la prise de décision, etc.…

3. Informez-vous sur les formations, certifications et accréditations des coachs

Se renseigner sur les parcours des coachs et sur leur formation est aussi un bon moyen de faire le tri dans les propositions multiples qui s’offrent à vous. Certains coachs ont une formation initiale en psychologie, d’autres coachs se forment après des parcours en RH, en formation, en management, mais il y aussi des personnes qui viennent de nombreuses autres disciplines !

S’il existe plusieurs centaines d’écoles de coaching en France, toutes ne sont pas nécessairement du même niveau de qualité ! Pour remédier à cela, de nombreux coachs choisissent de se faire accréditer auprès de grandes associations de coaching en France telles que la SF Coach (Société Française de Coaching), l’ICF (International Coaching Federation) ou encore l’EMCC (European Mentoring and Coaching Council). Le métier est également encadré par l’État, qui propose une certification enregistrée au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

4. Prenez en compte la question du budget

Qui dit projet d’accompagnement dit nécessairement financement ! On ne va pas vous le cacher, le coaching n’est pas forcément donné. Les prix peuvent varier du simple au triple, allant de quelques dizaines d’euros à 100 ou 200 euros de l’heure. L’écart se creuse surtout lorsque ce sont les entreprises qui prennent en charge une partie ou la totalité du coût d’un accompagnement : le coaching peut alors coûter plusieurs centaines d’euros de l’heure. Si vous êtes en situation de difficulté professionnelle, vous pouvez essayer de demander à votre employeur un financement, sinon, il faudra malheureusement souvent y aller de votre poche. En effet, le coaching n’étant pas considéré comme de la formation, il ne peut être éligible aux financements via le Compte professionnel de formation.

5. Ne négligez pas l’importance du lieu et du cadre

Si la question du lieu peut paraître anecdotique, l’endroit où exerce votre futur coach a son importance… Car si vous avez rendez-vous toutes les semaines, il ne faut pas que le déplacement soit un trop gros frein à votre motivation. En ces temps de confinement, seul est possible le coaching à distance et les coachs sont, pour la plupart, assez connectés sur les outils de visio-conférence en ligne. Toutefois en temps normal, il peut être légitime de chercher quelqu’un de proche de votre lieu de travail ou de votre domicile, surtout si vous cumulez gros horaires, enfants à charge et activités extra-professionnelles. En présentiel ou à distance, la question du cadre de la rencontre a toute sa place dans votre choix !

6. Fiez-vous à votre intuition

Enfin, le plus important avant de vous lancer est de vous sentir à l’aise avec la personne qui va vous accompagner. Pour cela, rien de mieux que de se fier à votre intuition. Une personne qui aura eu un bon contact avec un de vos amis n’est pas nécessairement le coach qu’il vous faut ! Pour en savoir un maximum sur la personne et ses sujets de prédilection avant de la contacter, vous pouvez par exemple visiter son site professionnel, regarder son parcours, lire les éventuels articles ou conférences qu’il ou elle aurait écrit ou donné, etc. Il est impératif de voir, avant toute chose, comment s’instaure le contact humain une fois que vous aurez rencontré la personne !

Dans un monde idéal, chacun des critères mentionnés a sa place dans votre décision finale ! Ce temps de confinement peut être justement le bon moment pour étudier le sujet et oser sauter le pas. Et si vous craignez de vous lancer, il est toujours possible d’échanger avec plusieurs praticiens avant de décider de commencer un travail à proprement parler. Le coaching est avant tout une affaire de relation, normal d’avoir envie de se sentir en confiance avant d’entamer un accompagnement. D’ailleurs, la première rencontre sert la plupart du temps à faire connaissance avant de s’engager. Et c’est vous qui gardez le pouvoir de décider de la suite !

welcome originals

Welcome Originals

Essayez gratuitement

7 jours d'essai gratuit, puis 3,99€/mois

Apprenez des meilleurs. Boostez votre carrière.

Découvrez des contenus exclusifs pour développer votre potentiel en apprenant des meilleurs.

  • Chaque mois, des contenus inédits haute-définition
  • Regardez partout, quand vous voulez
  • Développez de nouvelles compétences avec nos challenges quotidiens.

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles dans votre timeline !

Photo d’illustration by WTTJ

Cécile Pichon

Psychologue du travail, Coach et Consultante RH

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :