Diplômé et toujours paumé ? Nos conseils pour relativiser et avancer

S'orienter à la fin des études : nos conseils

Vous terminez tout juste votre formation et n’avez toujours aucune idée de ce que vous voulez faire ? Vos différents stages ne vous ont pas tellement enthousiasmé et vous avez même déjà envie de changer de voie ? Ou vous peinez à choisir parmi les mille options qui s’offrent à vous à l’issue de votre formation ?

Rassurez-vous ! Ce que vous vivez est normal. Très peu de jeunes diplômés ont une idée vraiment précise de ce qui les attend professionnellement. D’ailleurs, il n’y a pas qu’après les études qu’on peut se sentir désorientés, cette sensation peut arriver aussi plus tardivement dans une carrière. Pour vous libérer de votre tétanie et vous remettre en mouvement dans votre quête d’avenir professionnel, nous vous avons concocté quelques petits conseils…

Vous êtes perdu ? C’est normal !

Après l’obtention de votre diplôme, vous quittez votre statut d’étudiant, mais votre nouvelle place dans la société reste à définir… Ni étudiant, ni salarié, on vous accorde que ce n’est pas très confortable ! De manière générale, les transitions professionnelles sont d’ailleurs souvent déstabilisantes : elles peuvent soulever beaucoup d’interrogations et occasionner du stress.

À l’issue de votre stage de fin d’études, sauf si votre employeur vous propose de prolonger l’aventure par un CDI ou un CDD, vous allez vous retrouver dans le grand bain de la recherche d’emploi. Seul face à la multitude d’offres qui existent, vous ne pouvez que douter et hésiter en vous imaginant à tel ou tel poste. S’il est vrai que vos études vous ont normalement permis d’acquérir bon nombre de connaissances et de compétences, le sujet de votre orientation est finalement assez peu abordé durant ces années de formation. Vous vous êtes peut-être même senti un peu livré à vous-même dans vos choix de masters et de stages… En effet, dans le système actuel, très peu d’établissements proposent un accompagnement personnalisé dans l’orientation des étudiants.

Si certains ont pu bénéficier d’un coaching ou de l’accompagnement d’un conseiller d’orientation pour leur choix d’études - environ 18% d’entre nous pour l’orientation post-bac d’après une étude du CNESCO - ce n’est clairement pas le cas de tout le monde. Vos choix en matière d’orientation professionnelle dépendent en fait avant tout de votre environnement familial et social. L’entourage peut être de bon conseil, mais il n’est pas toujours au fait du marché, et ne prend parfois pas en compte vos aspirations et vos désirs… Entre influences extérieures et connaissance partielle du marché, difficile d’être totalement sûr de vos choix d’orientations. C’est ce doute-là qui se fait ressentir à l’obtention du diplôme, lorsque vous vous retrouvez véritablement face aux conséquences de ces choix.

Une carrière est faite de virages successifs

Si selon une étude de l’APEC, 76 % des jeunes diplômés (Bac +5) ont trouvé un emploi 6 mois après leur remise de diplôme, ce poste ne sera dans bien des cas que le premier d’une - plus ou moins - longue série. Le monde du travail est relativement dynamique et les nouvelles générations sont de plus en plus friandes de mobilité dans leurs carrières. Là où nos parents et nos grand-parents restaient parfois dix, quinze ou vingt ans dans une entreprise, nous (les générations Y et Z) changeons plus souvent d’employeur. Selon la même étude, après deux ans dans la vie active, 34 % des jeunes en emploi pensent sérieusement à changer de poste ou d’entreprise !

Donc si vous avez du mal à déterminer à quoi vous souhaitez que la première étape de votre carrière ressemble, restez zen, le premier job que vous choisissez ne conditionne pas tant que ça la suite de votre parcours… Si vous ne vous sentez pas à votre place, il vous sera toujours possible de changer au bout de quelque temps.

Trouver une voie, ou trouver SA voie ?

Vous pensez qu’il vous faut absolument trouver LE métier qui est fait pour vous et qui vous attend quelque part ? Existe-t-il vraiment cependant ? Au risque de vous décevoir, sachez que vous n’êtes probablement pas fait “que” pour un seul métier ! Si vous n’avez pas de passion spécifique qui sort du lot mais plutôt de nombreux centres d’intérêts, il y a de grandes chances que vous puissiez vous épanouir sur de nombreux postes. Les parcours de carrières tendent aujourd’hui à se diversifier, et les passerelles entre les postes et les secteurs se multiplient. Les métiers de demain n’existent pas encore, ce serait donc une erreur de penser que votre premier job se doit d’être le métier de votre vie et qu’il doit durer toute votre carrière.

En partant donc du principe que vous n’êtes pas fait pour un seul métier, il y a deux façons de voir les choses : en regardant le verre à moitié vide, on pourrait s’inquiéter en effet de la multiplication des options qui s’offrent à vous. Plus on a le choix et plus il s’avère difficile de choisir car plus de possibilités, c’est aussi plus de renoncements, et cela peut être frustrant… Mais en regardant le verre à moitié plein, il faut reconnaître qu’au moins vous ne risquez pas d’être bloqué toute votre vie au même endroit : il n’y a pas qu’une seule voie qui vous convienne, mais plusieurs métiers et plusieurs types de responsabilités sur lesquels vous épanouir, dans des secteurs variés, en fonction de vos centres d’intérêts et de vos besoins aux différents moments de votre carrière.

Passez en mode “action” : nos tips pour lancer sereinement votre carrière une fois diplômé :

Nulle question de rester bloqué ! Nous vous proposons quelques actions concrètes pour vous lancer en toute sérénité, étape par étape, et peu à peu tracer votre voie dans la jungle de l’emploi.

  • Faites le point sur vous-même en listant vos qualités principales et vos valeurs clés non négociables. Vous pouvez utiliser des outils tels que les tests de personnalité ou la méthode Ikigai afin de vous inspirer !

  • Faites le point sur ce qui vous inspire : quels sont les personnes, les entrepreneurs, les success stories qui vous font rêver ? Les entreprises qui ont développé des produits qui vous plaisent, vous inspirent ? Qu’est-ce que vous admirez chez eux/elles ? À quoi cela vous donne-t-il envie ?

  • Revoyez vos premières expériences professionnelles et faites le point sur vos compétences. Qu’est-ce que ces expériences vous ont apporté, en terme de compétences ? Qu’est-ce qui vous a le plus plu, et qu’est-ce que vous ne voulez surtout pas retrouver dans votre prochain poste. Pourquoi ?

  • Listez vos critères pour cette prochaine expérience : mettez sur le papier tous vos critères ! De quoi avez-vous besoin pour vous y retrouver dans cette première étape professionnelle ? Un salaire qui vous permette de rembourser votre emprunt étudiant ? Une équipe dynamique et bienveillante ? Un poste qui vous permettra d’apprendre un maximum ? Un CDI ? À chacun ses critères !

  • Faites une liste des options de carrière possibles qui s’offrent à vous en ce jour : listez toutes les idées, en n’oubliant pas les plus folles ! Pour chaque idée, vous pouvez réfléchir aux prérequis nécessaires pour les mettre en œuvre, ainsi qu’aux conséquences d’un tel choix sur votre vie.

  • Procédez étape par étape : vous l’avez compris, s’orienter, ce n’est pas choisir une fois pour toutes un métier, mais trouver quelque chose qui corresponde à vos besoins et envies du moment, en fonction de vos compétences et de votre niveau d’expérience. Petit à petit, vous allez tracer un chemin, évoluer dans une direction ou une autre, en fonction de vos projets et des opportunités qui s’offriront à vous.

  • Explorez les métiers en rencontrant des professionnels : vous pouvez vous renseigner sur les métiers en interrogeant vos amis, mais aussi les anciens diplômés de votre école. N’hésitez pas à solliciter des professionnels de votre réseau qui font des métiers qui vous intéressent… Et si vous hésitez à les contacter, n’oubliez pas : il y a peu de chance que vous les dérangiez, les gens adorent parler d’eux et de leur métier sur lequel personne d’autre ne les interroge !

  • Si vous n’y voyez toujours pas clair, procédez par élimination : comme toujours, quand on ne sait pas comment choisir, il peut être judicieux de commencer par réduire le champ des possibles en procédant par élimination. Si vous enlevez tous les secteurs, tous les métiers et les types d’entreprises qui vous rebutent vraiment, que reste-t-il comme options ?

  • Passez des entretiens pour vous projeter et valider vos options : vous n’arrivez toujours pas à vous décider ? Vous pouvez commencer à postuler quand même, il n’est pas impossible que passer des entretiens d’embauche vous aide à clarifier vos idées !

Bien sûr, cela fait toujours un peu peur de se jeter à l’eau, mais il n’y a pas de raison que vous ne parveniez pas à mettre ce premier pied dans l’étrier de votre vie professionnelle ! Si cette étape vous paraît déterminante pour la suite, n’oubliez pas qu’il existe toujours des virages possibles plus tard dans votre carrière pour vous aligner avec vos aspirations et exprimer votre potentiel : l’orientation ne s’arrête pas après le diplôme ! Et si vous vous plantez, vous aurez toujours le temps de rebondir. Alors, faites-vous confiance, écoutez votre baromètre intérieur, et lancez-vous !

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook et abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles !

Illustration by Giordano Poloni

Cécile Pichon

Psychologue du travail, Coach et Consultante RH

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Partir travailler à... Shanghai

Immense et bouillonnante, la plus grande ville de Chine, Shang-Hai 上海 ("sur la mer"), offre un dépaysement complet à qui ose la découvrir.

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :