Comment rechercher efficacement un stage ?

Comment rechercher efficacement un stage ?

« Attends, mais on est en novembre et t’as toujours pas commencé à chercher un stage ? » Soufflée par Corentin, votre camarade qui lui a déjà trouvé son stage depuis septembre, cette petite remarque provoque en vous un léger vent de panique et vient en rajouter une couche sur la tartine des choses que vous avez à faire ce semestre. Entre les cours et le contrôle continu, le début des examens qui se profile, trouver le temps de préparer votre recherche de stage n’est pas toujours simple.

Chercher efficacement un stage, ce n’est pas seulement répondre à des annonces et attendre que le téléphone sonne ! Que ce soit votre premier stage ou le tout dernier avant votre entrée dans la vie active, voici quelques conseils à suivre pour être efficace dans votre recherche et moucher ce satané Corentin…

1. Lutter contre la procrastination

« Il faut que je postule, mais d’abord, il faut que je (re)fasse mon CV. » Généralement, vos recherches s’arrêtent après cette phrase là… Vous souhaitez être efficace, mais vous repoussez jour après jour le début de vos recherches, ce qui ne fait en réalité qu’augmenter votre niveau de stress. Alors, comment lutter contre votre cerveau qui préfère tout remettre au lendemain ?

  • Le meilleur moyen de lutter contre la procrastination est l’organisation : mettez en place un calendrier de votre recherche de stage, avec des plages horaires dédiées pour vos candidatures, des objectifs et des deadlines. Planifiez un temps dans votre agenda consacré uniquement à cette préparation. Cela peut-être 20 minutes par jour qui, mises bout à bout, vous feront avancer de deux heures par semaine. Si vous connaissez le début de votre période de stage, anticipez et n’attendez pas le dernier moment pour entamer votre recherche. Pour info, sachez que la période la plus abondante en offres de stage s’étale d’octobre à janvier.

  • Sortez de votre isolement : pour rester motivé et efficace dans votre recherche, il est important de bien s’entourer. Parlez de votre recherche autour de vous, faites relire votre lettre de motivation à vos parents ou à un proche, réunissez-vous avec des amis pour chercher vos stages ensemble, tout cela peut également vous garder investi et en alerte.

Lire aussi dans notre rubrique : Students

Trouver sa voie en voyageant : ils ont fait le pari de la learning expedition

2. Préparer ses outils, soigner son image

Avant de vous lancer dans des candidatures, un travail de préparation est nécessaire, afin d’avoir à disposition un CV qui vous mette en valeur, une présence en ligne au carré et un discours rodé. Ces outils doivent être le reflet de votre identité professionnelle, même si celle-ci est encore en construction.

Créez un CV à votre image

Vous n’avez jamais vraiment travaillé et vous vous posez la question suivante : que vais-je mettre dans mon CV malgré mon manque d’expérience ?

Le CV est un outil marketing qui parle de vous, il est dans beaucoup de situations le premier élément que les employeurs ont à disposition pour faire votre connaissance.

Même si vous n’avez pas encore d’expérience concrète dans le domaine que vous visez, un certain nombre d’éléments peuvent donner des indices sur votre personnalité, vos goûts, mais aussi vos compétences transverses, un excellent indicateur pour que les recruteurs puissent vous imaginer sur un poste ! Petits boulots, engagement associatif, projets d’école, centres d’intérêt, tout peut avoir son importance ! Par exemple, si vous avez gagné des ronds l’été dernier en enfilant un tablier de serveur, vous pouvez mettre en avant votre connaissance du monde du travail (vous n’êtes pas le perdreau de l’année), votre sens du service et du devoir accompli, le relationnel client, l’endurance, en bref toutes les qualités que vous pourriez mettre à l’avantage de votre future entreprise au cours d’un stage.

Identité numérique, soignez votre présence en ligne !

Les réseaux sociaux professionnels tels que LinkedIn s’imposent de plus en plus comme les outils indispensables d’un marketing personnel des candidats. Il devient essentiel d’y posséder un profil bien rempli et à jour. Pensez à mettre à votre profil une introduction en lien avec votre recherche, en présentant par exemple les secteurs qui vous passionnent et le projet que vous recherchez. L’utilisation de mots-clés peut faire la différence : imaginez pour cela ce que des recruteurs pourraient taper dans leur barre de recherche pour aboutir à votre profil. Vous pouvez aussi customiser votre photo de profil avec le bandeau OpenToWork pour signifier votre disponibilité. Des tips supplémentaires pour pimper votre profil LinkedIn sont disponibles sur cet article dédié : la garantie d’une vitrine parfaite pour taper dans l’œil de votre futur recruteur.

Pour certains métiers, d’autres réseaux sont à investir, et il peut être bon d’avoir un portfolio, de mettre des liens vers un site perso pour présenter des projets réalisés, par exemple dans le cas de métiers créatifs (compte Instagram, etc.).

Sur Internet, que rien ne vous porte préjudice. Gardez le contrôle de votre identité numérique : pensez à vérifier ce qui ressort lorsque l’on tape votre nom dans une barre de recherche… Ces photos de vous posant avec une bouteille de Jack Daniel’s pour vos 18 ans, ne mériteraient-elles pas de rester dans l’intimité de vos amis proches ? À vous de voir… Toute votre présence peut être potentiellement passée aux rayons X, gardez la maîtrise de votre image !

En savoir plus sur : Préparer sa recherche de stage/alternance

3. Explorer les options : réseau, forum, portes-ouvertes

Utilisez votre réseau

Lorsqu’il se mit en tête de retrouver le Graal, le roi Arthur fit jouer son réseau avant même l’apparition de LinkedIn, en s’entourant de dizaines de chevaliers pour former la Table ronde dans ce but (spoiler, ça n’a pas marché). Si dans cette légende, la quête demeure vaine, lorsqu’on recherche un stage - ce qui a priori est moins rare que la fameuse coupe sacrée -, mobiliser son propre réseau est toujours une bonne idée pour multiplier ses chances d’aboutissement. On pense souvent à l’importance du réseau pour décrocher un stage, cependant, il peut jouer un rôle tout aussi important pour vous aider à déterminer ce qui pourrait vous intéresser, explorer des domaines, obtenir des renseignements sur un métier, etc.

Votre réseau, c’est tout d’abord celui de votre famille, amis des parents, parents des amis, mais aussi votre réseau propre que vous construisez tout au long de votre vie : vos profs, vos amis et camarades étudiants, leurs proches, vos anciens patrons si vous avez déjà fait des petits boulots, les anciens de l’école etc. Informez votre entourage de votre recherche, celui-ci vous le rendra peut-être de manière inattendue. D’autant que vos camarades étudiants écument au moins aussi activement que vous les offres disponibles et verront sans doute dans le lot une opportunité qu’ils pourraient vous transmettre. Et vice versa, vous pourriez être celui ou celle qui permettra à une personne de votre entourage de dénicher une opportunité de stage.

N’oubliez pas non plus d’aller chercher hors de votre sphère personnelle ! Vous avez vent d’un salon de l’emploi prêt de chez vous ? Votre école ou votre université organise un forum de rencontre avec des entreprises ? C’est l’occasion parfaite de glisser votre CV aux organismes qui vous intéressent. Ces évènements sont aussi le moyen de rencontrer d’autres étudiants, des salariés et/ou dirigeants d’entreprise et de construire pas à pas votre réseau. Vous êtes dans la comm’ mais n’avez a priori aucun rapport avec le monde de l’aviation ? En discutant avec tel stand d’une entreprise d’aéronautique, vous seriez peut-être surpris d’apprendre qu’elle est munie d’un service de communication qui recherche justement un stagiaire. À cette occasion, vous apprendrez aussi à confronter votre pitch à des professionnels aguerris qui sauront vous faire des retours constructifs.

Ne venez pas chercher un stage, venez demander des renseignements !

Vous voulez faire un stage dans la finance ou le marketing, mais vous n’êtes pas sûr que cela vous plaise ? Vous pouvez une nouvelle fois faire appel à votre réseau pour vous renseigner ! Il y a forcément quelqu’un dans votre réseau proche ou lointain qui exerce ce métier et que vous pourriez rencontrer ! Une autre solution plus audacieuse mais plus efficace encore - nous n’avons pas tous la chance d’avoir un tonton ingénieur à la NASA pour lui demander conseils - vise à identifier directement des professionnels qui exercent une profession qui vous intéresse (sur LinkedIn par exemple) et de lui proposer un court entretien. Et pour faire bonne figure, veillez à :

  • Préparer des questions : Si vous décrochez un entretien pour vous renseigner sur un secteur ou un métier, il est important de venir bien préparé avec des questions à poser à la personne que vous sollicitez. « Quelle est la journée-type dans votre profession ? », « Quels avantages trouvez-vous à travailler dans ce secteur ? » ou encore « Quelles qualités ou compétences sont requises pour exercer ? » sont autant d’exemples qui vous permettront de vous faire une idée concrète de la nature du métier.
  • Être à l’aise : Vous avez peur de déranger en sollicitant des personnes ? Soyez rassurés, la plupart du temps, les gens adorent parler d’eux ! Donc si vous vous intéressez à leur parcours et à leur métier tout en sollicitant leurs conseils, il y a très peu de chance qu’ils vous claquent la porte au nez.
  • Parler de vous : N’oubliez pas de bien communiquer sur vos études et votre projet professionnel. Les personnes que vous rencontrez doivent savoir ce que vous faites pour penser à vous s’ils ont un besoin !

Restez en veille, l’exploration métier c’est partout, tout le temps, car une idée lumineuse ou une rencontre professionnelle peut arriver quand on s’y attend le moins, même dans un bar ou sur la plage l’été !

4. Passer à l’action et postuler : sortir du lot

Pour postuler, utilisez tous les canaux à votre disposition

  • Ciblez les bons jobboards et répondez aux annonces : chaque secteur possède des sites spécialisés de diffusion d’annonces. Prenez le temps d’en faire le tour pour ne louper aucune offre de stage !

  • Utilisez le site carrière, le bureau des stages de votre école ou de votre université : les entreprises qui recrutent aiment bien diffuser leurs offres directement auprès des écoles et universités qui proposent une formation en adéquation avec leurs besoins et c’est donc logiquement un canal de recrutement privilégié… Si vous passez par le site de l’école, vous aurez ainsi davantage de chance de correspondre au profil qu’ils recherchent !

  • Tentez une candidature spontanée : bien souvent cette initiative révèle un marché caché de l’offre. Les candidatures spontanées peuvent parfois bien fonctionner si vous savez vous montrer convaincant, via une candidature enthousiaste et sur mesure quand une boîte ou un métier vous passionne. Il se peut même que vous arriviez au bon moment, alors qu’ils avaient justement besoin de renfort !

Mettez en avant cette compétence que vous pouvez offrir à une entreprise

Mais qu’est-ce que je peux bien leur apporter avec mon niveau d’expérience faible et mes 3 mois de disponibilité ? Cette question a tendance à vous décourager ? Sachez que beaucoup d’entreprises peinent à recruter des stagiaires et auraient bien besoin d’un coup de main. Un stage est à mi-chemin entre des compétences professionnelles et un apprentissage : en tant qu’étudiant, on ne vous demandera pas de maîtriser pleinement le job. Ce que vous avez appris dans votre école, université, vous servira de base, mais il n’y a pas de secret, c’est en pratiquant qu’on apprend.

Néanmoins, vous pouvez légitimement vous interroger sur quels pourraient être les besoins de l’entreprise ? Il peut être intéressant de vous positionner comme quelqu’un qui offre un service plutôt que comme quelqu’un qui vient quémander une faveur. Vous êtes passionné par une méthodologie, une nouvelle technique découverte dans vos études et qui pourrait intéresser une éventuelle structure d’accueil ? Mettez en avant cette compétence que vous pouvez offrir à une entreprise. Vous savez que les entreprises peinent à recruter dans tel ou tel secteur, n’hésitez pas à offrir vos bras, pour une période d’augmentation d’activité, ou de rush ! Montrez que vous comprenez leur besoin et que vous êtes la meilleure personne pour y répondre.

Candidatures : Qualitatif Vs. Quantitatif

La tentation lorsqu’on recherche un stage ou un emploi, est souvent de multiplier les candidatures pour augmenter ses chances de décrocher un entretien. Si cela semble assez logique d’un point de vue mathématique, la réalité est que cela fonctionne assez peu si chaque candidature n’est pas à chaque fois adaptée pour l’entreprise et le poste que l’on vise.

La règle est très simple : chaque email de candidature, chaque CV, chaque lettre de motivation doit être personnalisée et unique. Faites-en moins, peut-être, mais faites du sur-mesure ! Car ce qui fait que vous serez retenu c’est justement votre investissement dans la candidature, votre capacité à vous différencier, à vous distinguer pour qu’on se souvienne de vous. Et rien de pire pour une entreprise que de sentir que vous pourriez indifféremment faire votre stage ailleurs : chaque entreprise se veut unique !

5. Ne rien lâcher !

Faites un suivi de vos candidatures pour savoir où vous en êtes (candidature en cours, refusée, invitation à un entretien etc.) et n’hésitez pas à relancer le cas échéant. N’oubliez pas de remercier après chaque entretien. Et restez actif : tant que vous n’avez pas signé de convention de stage vous pouvez continuer à postuler et rencontrer des professionnels. On se sait jamais, d’une rencontre peut naître une opportunité de stage !

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook, LinkedIn et Instagram ou abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir, chaque jour, nos derniers articles !

Article édité par Gabrielle Predko ; Photos Thomas Decamps pour WTTJ

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :