CV : 10 conseils pour faire mouche malgré le manque d'expérience

CV sans expérience : 10 conseils pour réussir !

Le temps est venu pour vous de chercher votre premier stage ou votre premier emploi et donc de passer par l’étape cruciale du CV. Mais comment remplir ce dernier lorsque l’on a peu d’expérience ? Vous allez voir, vous avez finalement pas mal de choses à dire sur vous pour attirer l’attention du recruteur. Voici les étapes clés pour remplir votre CV.

1. Donnez-lui un titre

Voilà un détail qu’on oublie souvent sur son CV et qui montre pourtant au recruteur que l’on sait ce que l’on veut, même si on est peu expérimenté ! Le titre de votre CV est le poste recherché si vous envoyez une candidature spontanée ou l’intitulé de poste inscrit sur l’annonce si vous répondez à une offre. « Chef de projet digital », « Assistant commercial »… Ajouter ce titre montrera au recruteur que c’est SON entreprise qui vous intéresse et pas une autre. Plus globalement, n’hésitez pas à personnaliser votre CV au maximum pour taper dans l’œil de celui ou celle qui le lira !

2. Illustrez-le avec une photo

Ah ! L’éternel débat de la photo sur le CV… Si vous hésitez, sachez que rien ne vous oblige à en mettre une mais celle-ci peut tout de même servir à humaniser ce document très formel et froid. Si vous optez pour la photo, choisissez-en une récente de vous, ressemblante, sur fond neutre, où vous souriez et arborez une tenue correcte.

3. Donnez vos coordonnées

À côté ou sous votre photo doivent être inscrites vos coordonnées complètes : prénom, nom, âge, mail, téléphone, permis de conduire si vous l’avez, c’est toujours un plus à valoriser. Faites attention à votre adresse mail qui doit rester professionnelle, prénom.nom@gmail.com et non titelouloutedu28@caramail.com, de préférence. Ajoutez-y des liens vers vos réseaux sociaux professionnels. Twitter si vous vous servez de votre compte pour faire de la veille professionnelle, LinkedIn si vous avez votre CV dessus et que vous postez régulièrement des articles sur votre secteur, Instagram si votre compte illustre vos hobbies, goûts et passions… Bien sûr, évitez de les partagez si vous estimez que vos publications sont trop intimes ou si vous y exprimez un point de vue politique très fort par exemple, cela peut être risqué.

4. Décrivez-vous brièvement

Avant de rentrer dans le détail de vos expériences, décrivez qui vous êtes en 2-3 lignes et ce que vous recherchez. « Actuellement en xxx, je me passionne pour xxx et recherche xxx. » Tel un chapô d’article, cette mini description facilite la lecture pour le recruteur qui sait en quelques secondes s’il a envie d’aller plus loin avec vous. N’hésitez pas à faire évoluer cette description en fonction de l’offre, en restant honnête, évidemment : n’allez pas vous inventer une passion lointaine pour la gestion d’obligations corporate si vous êtes en réalité passionné par le secteur de l’hôtellerie et de la restauration. Si vous vous sentez obligé d’enjoliver la réalité, voire de mentir, c’est peut-être que l’offre n’est pas faite pour vous !

Cette description doit donner trois informations au recruteur :

  • Quel est le trait de caractère qui domine votre personnalité et qui vous met en valeur, de préférence : vous êtes souriant, curieux, créatif, adaptable ? Faites-le savoir.
  • Qu’est-ce qui vous anime et qui justifie votre candidature à ce poste : la peinture, la cuisine, la finance, le graphisme, la vente ? N’hésitez pas à être précis, voire à sous-entendre pourquoi vous vous êtes pris de passion pour ce domaine. Cela ne pourra que vous différencier des autres candidats.
  • Pour quel poste vous tentez votre chance.

Le tout doit est cohérent et déjà montrer au recruteur que vos ambitions sont le résultat votre personnalité et de vos goûts.

5. Décrivez votre formation

Si votre parcours professionnel est encore très jeune, le mieux est de commencer par décrire votre formation. Commencez par le diplôme le plus récent : année d’obtention du diplôme, établissement, mention. Vous pouvez également préciser l’intitulé de votre mémoire, d’un projet au long cours dans lequel vous vous êtes investi, énumérer les noms de certains cours que vous avez suivis et qui pourraient vous servir dans le monde professionnel. Si vous avez mené des travaux de groupes dont vous êtes fier, un portfolio peut également accompagner l’envoi de votre CV. C’est même recommandé !

6. Valorisez les séminaires, conférences et salons auxquels vous avez assisté

Après les parties « Formations » et « Expériences professionnelles », vous pouvez ajouter une partie « Inspiration » ou « Veille » pour démontrer votre connaissance et votre curiosité. Faites-y par un exemple un focus sur des événements, personnalités ou lectures qui ont influencé votre vision du secteur ou du métier convoîté. Ainsi, vous montrerez au recruteur que vous partagez ses références. Idéal pour remplir pertinemment un CV un peu vide.

7. Résumez votre expérience

Ce n’est pas parce que vous n’avez jamais travaillé que vous n’avez rien à mettre dans la rubrique « Expériences professionnelles » :

  • Valorisez vos premiers stages en indiquant les missions qu’on vous a confiées et surtout ce que vous en avez appris et les qualités qu’elles vous ont permis de développer. Exemple : « Mai 2019 - septembre 2019 : Entreprise XX. Chef de projet digital stagiaire - Benchmarking, participation à la conception de sites et d’applications pour tel et tel clients, gestion autonome de la relation prestataires. » Si vous en avez et qu’ils sont positifs, n’hésitez pas également à partager quelques résultats chiffrés de vos actions, car dire qu’on est génial, c’est bien, mais le prouver, c’est mieux !

  • Valorisez votre vie associative, si vous avez été bénévole dans une association, indiquez pourquoi ce projet vous a tenu à cœur et ce qu’il vous a apporté. Exemple : « Septembre 2014 - août 2015 : Secrétaire général de l’association XX. Association comptant 50 membres, créée en 1999, avec un budget de 10000 euros annuels ayant pour but d’organiser des concerts. Organisations d’événements rassemblant 200 personnes, management des équipes, recherche de subventions. »

  • Valorisez vos petits boulots, si vous parvenez à montrer qu’ils vous ont apporté certaines qualités professionnelles demandées dans l’exercice du poste recherché. Tout ce qui pourra prouver votre esprit d’initiative, votre autonomie ou votre capacité d’adaptation est le bienvenu sur votre CV. Exemple : « Juin –septembre 2015 : Vendeuse dans le magasin X. Relation clients, gestion des stocks. Bonne connaissance du secteur de la vente. »

Pour chacune de ces expériences, détaillez les dates de début et fin avec entre parenthèses la durée totale de la mission, vous rendrez ainsi plus aisée la lecture du recruteur. Ensuite inscrivez l’intitulé de votre poste, le nom de l’entreprise en gras, sa localisation sur une même ligne. Puis les tâches confiées et les compétences acquises.

8. Listez les outils que vous maitrisez

Si vous maîtrisez réellement des outils en rapport avec le job recherché, c’est le moment d’en faire la liste. Logiciels de comptabilité, de graphisme, de coordination de projet, réseaux sociaux, programmation web… Mettez d’abord les logiciels standards type Power Point, Word ou Excel et faites ensuite la différence avec des outils spécifiques à votre métier. Certains candidats ajoutent des jauges pour indiquer leur niveau sur chaque outil, mais gardez en tête que ce qui paraît sur votre CV doit être maîtrisé.

9. Énoncez les langues que vous parlez

N’inscrivez que les langues pour lesquelles vous avez un bon niveau et précisez justement ce niveau : maternel, bilingue, courant, ou bien A1, A2, B1, etc. Si vous parlez une langue « rare », soulignez-le : c’est une qualité qui peut faire la différence. Enfin, n’oubliez pas d’indiquer les tests passés et vos résultats : TOEIC, TOEFL, etc.

10. Décrivez vos centres d’intérêt

Pour cette partie, donnez envie au recruteur avec un titre moins descriptif que « Centres d’intérêt », optez plutôt pour « Et encore … » par exemple. Puisque votre expérience professionnelle ne peut pas faire la différence, il va falloir miser d’autant plus sur votre personnalité pour vous démarquer. À travers vos hobbies, montrez vos qualités : proactivité, combativité, réactivité, sociabilité. Évitez le trop classique trio « lecture, cinéma, sport ». Si vous pratiquez un sport de compétition ou un sport qui se joue en équipe, dites-le. Si vous êtes passionné de cinéma, précisez quel type de films vous aimez. Si les voyages sont votre leitmotiv, précisez dans quels pays vous vous êtes rendu. Choisissez des hobbies que vous maîtrisez assez pour en parler plus de 5min à un recruteur s’il s’arrête dessus.

Vous savez maintenant comment soigner la mise en page de ce CV et mettre en avant vos compétences dans votre CV mais avant de l’envoyer une chose essentielle : veillez à ce que votre identité numérique soit impeccable. Le recruteur va à coup sûr vous googliser. Si vous avez un profil LinkedIn qui vous a déjà aidé à rédiger votre CV, ou un compte Twitter en lien avec votre activité professionnelle, signalez-les en rendant le lien cliquable. Assurez-vous qu’ils sont raccords avec votre CV. Vérifiez également que vos comptes Facebook et Instagram sont bien paramétrés.

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook, LinkedIn et Instagram ou abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir, chaque jour, nos derniers articles !

Photo by WTTJ

Ingrid

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Rédiger son CV

30 secondes ? C'est le temps moyen que passe un recruteur sur un CV. Dans ce dossier on vous explique comment faire un bon CV pour vous démarquer.

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :