Comment miser sur son mémoire de recherche en entretien d'embauche ?

Mémoire de recherche en entretien d'embauche

Après des mois à bûcher sur votre mémoire de fin d’étude, à chercher la motivation d’écrire un chapitre supplémentaire entre deux épisodes de votre série du moment, il serait dommage qu’il termine au fond d’un tiroir pour toujours. Car le mémoire a des bénéfices insoupçonnés… et trop rarement exploités. Découvrez comment il peut vous aider à marquer des points pendant un entretien.

Pourquoi les recruteurs s’intéressent à votre mémoire ?

Le bac, une licence ou un master et quelques expériences de babysitter chez les voisins, ça vous rappelle votre CV ? On exagère, pardon. Mais à un âge auquel on n’attend pas de vous une grande expérience professionnelle, votre mémoire de recherche est un bon moyen de vous distinguer des autres candidats. Alors que vous vous retrouvez en compétition avec des candidats qui ont suivi plus ou moins les mêmes cours et réalisé plus ou moins les mêmes stages, le mémoire est souvent le seul projet de grande envergure pour vous différencier.

Pour un recruteur, vous interroger sur votre mémoire est une façon d’en savoir un peu plus sur vous et sur ce qui vous anime. Car expliquer pourquoi vous avez choisi un sujet et comment vous l’avez abordé en disent beaucoup sur votre personnalité et sur votre façon de travailler. En parallèle, le recruteur teste également votre faculté à vous exprimer sur une thématique que vous maîtrisez, ainsi que votre capacité à synthétiser un sujet complexe.

Alors, comment bien en parler ?

Montrez que vous avez un réseau… ou que vous êtes sur la bonne trajectoire pour le créer rapidement. Les entretiens qualitatifs que vous avez réalisés pendant votre étude sur le terrain sont un excellent moyen de mettre un pied dans un secteur d’activité. Si vous avez eu l’occasion d’interviewer des personnes influentes ou des experts, parlez-en ! Racontez comment vous les avez identifiés, approchés, puis ce que vos échanges vous ont apportés. Julie, consultante dans le digital, s’est servi de son mémoire pour rencontrer des responsables de grands groupes : « Je leur proposais de présenter les résultats de mon étude terrain et de me donner leur propre point de vue sur le sujet, ça m’a ouvert beaucoup de portes ! » Pour votre recruteur, c’est le signe que vous êtes une personne autonome et audacieuse, qui saura frapper aux bonnes portes et se donner les moyens d’avancer et de faire avancer son équipe.

« Je leur proposais de présenter les résultats de mon étude terrain et de me donner leur propre point de vue sur le sujet, ça m’a ouvert beaucoup de portes ! » Julie, consultante dans le digital

Montrez votre enthousiasme

L’enthousiasme est une émotion très communicative. Si vous avez choisi un sujet qui vous tient à coeur, en parler dévoilera une facette très positive et authentique de votre personnalité. Et quand votre mémoire n’a rien à voir avec l’entreprise dans laquelle vous postulez, c’est l’occasion de justifier ce choix et d’évoquer vos centres d’intérêts ou vos valeurs : vous avez étudié une cause qui vous touche, une technologie qui vous fascine, une population trop souvent oubliée ? Pour le recruteur, il est rassurant de savoir qu’il est face à un futur collaborateur qui saura mettre de la passion dans les projets qu’il aura à gérer.

Montrez votre intérêt pour un secteur ou un métier

Si votre mémoire est en lien direct avec le poste auquel vous candidatez, c’est la meilleure preuve de votre intérêt. « J’ai fait un master généraliste en finance en ayant en tête de faire du contrôle interne. C’est une matière qu’on étudiait finalement assez peu en cours. Pour prouver l’intérêt que je portais au sujet avant d’en faire en entreprise, j’ai centré mon mémoire dessus. Et aujourd’hui je suis… contrôleuse interne. Donc j’imagine que ça a bien marché ! », partage Louise.

Montrez très concrètement vos compétences

Votre mémoire est souvent le seul projet long que vous réaliserez entièrement par vous-même en école ou à l’université, c’est donc la meilleure preuve de vos capacités de travail.Parlez des difficultés que vous avez rencontrées et de la façon dont vous les avez dépassées : « J’ai très mal démarré mon mémoire et j’ai dû revoir toute ma méthodologie quelques semaines avant le rendu. Dans mes premiers entretiens, je me suis servi de cette expérience pour montrer que j’avais une forte capacité à produire sous la pression », raconte Damien, chargé de marketing digital. Pour le recruteur, c’est une façon de vous imaginer dans des situations très concrètes de travail.

Quand évoquer votre mémoire pendant l’entretien ?

Les recruteurs posent parfois d’eux-mêmes la question. Mais quoi qu’il arrive, n’hésitez pas à parler de votre mémoire pour illustrer certaines qualités ou connaissances que vous mettez en avant au cours de l’entretien. Gardez en tête qu’il est toujours intéressant d’indiquer le sujet de votre recherche sur votre CV. Vous maximisez ainsi les chances que le recruteur l’aborde rapidement, et donc qu’il vous entraîne sur un terrain que vous maîtrisez.

Cependant, dans certains cas très exceptionnels, le mémoire peut parfois vous tirer une balle dans le pied. Ne paniquez pas si c’est le cas, vous pouvez aussi et tout simplement ne pas l’évoquer. C’est l’expérience qu’à vécue Julie, quand elle a commencé à parler de son mémoire en entretien : « J’avais des conversations très intéressantes mais ça n’a pas abouti à des propositions de job. Le sujet était TRÈS écolo, il remettait en cause les business model actuels, du coup j’ai l’impression que mon profil faisait peur aux entreprises. J’ai fini par arrêter de parler de mon mémoire, et j’ai trouvé un boulot. C’est une fois que j’ai été embauchée dans mon entreprise actuelle que j’ai remis mon mémoire et mes convictions sur le tapis (rires). »

Depuis quelques années, le mémoire est devenu un atout pour accélérer sa recherche d’emploi. Il permet d’ouvrir la porte de nombreux experts,d’étoffer son réseau et de légitimer ses connaissances sur un secteur ou un métier. Parce que vous le maîtrisez pleinement, que vous pouvez en parler longtemps et de manière naturelle, il vous montre sous votre meilleur jour. Alors pensez-y pour ces premiers entretiens qui sont toujours des exercices difficiles.

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles dans votre timeline !

Photo by WTTJ

Marlène Moreira

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Photo sur le CV, pour ou contre ?

L'habit de ne fait pas de le moine mais on reconnaît le moine par son habit ! Sur le CV, faut-il révéler son apparence ou se la jouer mystérieux ?

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :