Boost Étudiants : comment créer et développer votre réseau ?

Networking : comment s'y prendre quand on est étudiant ?

Entre les cours, les partiels, les recherches de stage, de premier emploi ou encore les jobs étudiants ou alternance, la période des études n’est vraiment pas de tout repos. En plus de cet emploi du temps déjà bien chargé, construire son réseau professionnel devient de plus en plus essentiel et important. Et pour cause : opportunité, visibilité, rencontres humaines, collaborations… tant d’atouts qui peuvent être apportés par un networking efficace. L’idée vous plaît bien, mais vous n’avez aucune idée de par où commencer, ni par quelle porte entrer dans un réseau ou un autre ou par quel moyen aborder un professionnel qui vous inspire. Pas de panique : prenez un crayon et un papier : après cet article, vous serez le/la roi/reine du networking.

Lors de notre webinar Boost Live le 10 décembre dernier destiné aux étudiants, deux intervenants ont répondu à ces questions :

  • Cathy Nhim, Students & Universities Success Manager chez My Job Glasses, la plateforme web qui permet aux étudiants d’écoles et universités de prendre rendez-vous avec des professionnels en entreprise ou des mentors. Cathy délivre plusieurs formations pour apprendre aux étudiants l’art du networking et de développer leur réseau professionnel. Depuis le 1er janvier 2021, My Job Glasses s’est ouvert aux 15-30 ans, permettant ainsi aux lycéens, aux étudiants et aux jeunes diplômés de rencontrer facilement des professionnels.
  • Daniel Duchemann, Chef de Projet Marketing dans une entreprise de conseil. Daniel a compris très jeune l’importance du networking dans le cadre de ses études en école de management. Il a redoublé d’efforts pour construire ce réseau et se créer les opportunités professionnelles dont il rêvait. Il nous expliquera quelle a été sa démarche.

Faire ses premiers pas dans le networking

Facile ou difficile de créer son réseau pro?

Aujourd’hui de nombreux médias existent pour aller à la rencontre de professionnels.elles : des plateformes comme LinkedIn, My Job Glasses, des événements (physiques ou digitaux) ou encore les forums réseaux des écoles, ou les réseaux Alumni. Si cela peut paraître comme un vaste monde flou et difficile d’accès, la seule barrière de chaque étudiant.e est en réalité psychologique. Comme Cathy le rappelle : « Il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un échange informel avec un professionnel. » donc rien ne sert de se mettre la pression : ce n’est pas un entretien d’embauche ou une discussion décisive pour votre avenir professionnel !

Le déclic étudiant pour commencer à créer son réseau

Pour se lancer, Cathy parle d’un “déclic” : « Les étudiants.es se mettent à composer leur réseau surtout au moment des recherches de stage. » Ce n’est finalement qu’au moment de l’insertion professionnelle que la plupart des étudiants.es se rendent compte de l’utilité de ce réseau, exactement comme dans le cas de Daniel : « Je me suis rendu compte que je pouvais trouver une opportunité de stage en frappant à la porte à côté, grâce à mon réseau. »

Cathy conseille néanmoins de ne pas attendre ce déclic tardif et de se montrer proactif.ve pour bénéficier de toutes les opportunités que le réseau peut apporter. Puisque effectivement, c’est bien après avoir enclenché quelques leviers que les effets positifs arrivent. L’essentiel est de s’y prendre tôt, de se montrer patient et persévérant pour pouvoir profiter des fruits du réseau au meilleur moment.

Les opportunités grâce au networking

L’un des plus gros avantages que peut apporter le networking selon Cathy est d’atteindre « le marché caché de l’emploi », c’est-à-dire cette partie où se cachent bien des offres souvent très intéressantes, mais réservées aux recommandations et profils triés sur le volet. Aussi, le networking étant avant tout une question de rencontre, il donne l’opportunité de rencontrer de nombreuses personnes pouvant vous aider à y voir plus clair dans votre projet professionnel. « C’est aussi en discutant avec ces mêmes personnes de leurs métiers, parcours ou expériences que vous casserez vos préjugés », explique Cathy. Si vous avez des objectifs clairs et précis sur le secteur ou poste que vous visez, networker avec l’objectif d’échanger avec les bonnes personnes pour mieux comprendre le métier et ses enjeux pourra vous rendre la tâche beaucoup plus simple.

Lire aussi dans notre rubrique : Students

10 mesures pour changer le monde du travail : les étudiants imaginent demain

Créer son réseau professionnel

Bien démarrer et soutenir une conversation

Ça devrait être clair maintenant : le networking est important. Mais comment se lancer dans une conversation et briser la glace ?

Pour amorcer une conversation avec un professionnel, Daniel explique sa technique : « Je contactais les professionnels avec une approche de recherche, avec des questions préparées et après avoir étudié leurs profils, l’entretien était tout de suite qualitatif. » Et si l’idée vous vient de paraître “opportuniste” avec cette démarche, gardez à l’esprit que cet échange est tout autant constructif pour vous que pour le professionnel : « c’est aussi pour eux l’opportunité de rencontrer la future génération qui arrive sur le marché du travail », rappelle Cathy. C’est aussi l’occasion pour le professionnel de prendre du recul par rapport à son propre parcours, un moment souvent valorisant et agréable, surtout quand votre interlocuteur.trice se sent apprécié.e et écouté.e comme Daniel l’explique « L’expert.e est toujours ravi.e de parler de lui. » N’ayez donc pas l’impression de venir “demander” quelque chose : c’est avant tout un moment informel avec un.e professionnel.elle, qui peut déboucher sur une opportunité carrière si elle se présente.

Enrichir et entretenir chaque échange

Parfois, il peut être compliqué pour les plus timides de se sentir à l’aise lors d’un échange. Cathy conseille l’exercice du pitch de présentation pour arriver préparé et rodé à chaque rendez-vous : « L’idée est de pouvoir vous présenter rapidement avec quelques mots-clés et les principales informations vous concernant. » Plus votre pitch vous ressemble, plus l’échange qui s’ensuit vous semblera naturel. Il vous permettra de faire la différence tout en ayant l’avantage d’être duplicable à l’infini !

Si le pitch vous semble être peu naturel à mettre en place, misez sur vos fiches - comme celles du bac -, simples à réaliser elles pourront être un support sur lequel vous reposer durant la conversation : aucun professionnel.elle ne verra d’un mauvais œil un.e étudiant.e intéressé.e et préparé.e pour ce genre d’échange. Sentez-vous aussi libre de prendre des notes : vous pourrez ensuite les reprendre tranquillement un peu plus tard, elles pourront vous être utiles dans vos choix de stage ou de carrière ! Daniel rappelle aussi « D’envoyer un message après chaque entretien en remerciant la personne pour son temps et ses conseils. » Un élément simple et poli qui vous permet également de garder une trace et un moyen de suivi dans vos rencontres professionnelles.

Enfin, pour ne jamais perdre le contact avec chaque personne rencontrée, pensez bien à créer votre répertoire avec leurs contacts et à les inviter sur des plateformes comme LinkedIn.

Networker avec son réseau proche, d’école et d’entreprise

Vous êtes motivés.ées et prêts.es à partir à la rencontre de professionnels.elles inspirants.es pour construire votre réseau. Mais une nouvelle question s’impose : par quelle porte entrer ?

Premièrement, Cathy rappelle qu’il existe le réseau proche : « Votre famille, vos amis.es, vos professeurs.eures sont les premiers.ères qui peuvent vous connecter rapidement avec des professionnels.elles de leurs réseaux respectifs. » Aussi, il ne faut pas oublier que ce sont souvent également ceux qui vous connaissent le mieux et qui seront le plus susceptible de vous mettre en relation avec les bonnes personnes.

Daniel explique aussi la pertinence du réseau d’école dans cette première démarche. Alumni, associations, junior entreprise sont les meilleurs vecteurs pour rencontrer d’autres élèves et ainsi commencer à composer votre propre réseau aussi grâce à celui des autres. Selon Daniel, le réseau des alumnis est une véritable mine d’or fournissant conseils et retours d’expériences : « Les alumnis m’ont donné beaucoup de conseils pour networker et même ouvert des portes vers des entreprises et professionnels.elles en accord avec mes projets. » L’école est la période idéale pour commencer à faire son réseau, à mi-chemin entre l’apprentissage et l’application concrète, professeurs.eures et alumnis sont aussi là pour vous orienter et vous partager leurs propres expériences.

Les périodes de stage sont aussi les plus propices à entrer dans le vif du sujet. Daniel explique son expérience : « Dans chaque entreprise, je prenais des rendez-vous avec les différentes personnes dont les métiers m’intéressaient pour en apprendre plus sur eux.elles, les missions et leurs parcours. » Aussi inspirant qu’instructif, c’est un excellent moyen de créer des liens avec vos collègues de travail, d’enrichir votre projet professionnel et d’aller plus loin dans votre expérience en entreprise.

Développer son réseau professionnel

Avoir une recommandation et recommander

Bien utile pour faire la différence face aux autres profils, et pour gagner en confiance en soi, une recommandation professionnelle peut aussi vous ouvrir des portes vers de nouvelles rencontres. Encore une fois, pas de secret : il suffit d’oser, d’avoir un peu d’habileté et de garder son objectif en tête pour obtenir ce joli sésame. Cathy explique : « Lors d’un entretien avec un.e professionnel.elle, il.elle peut vous parler d’une autre personne au travers de la conversation, c’est l’occasion idéale de demander une recommandation pour que vous puissiez rencontrer l’autre personne ensuite. » Ainsi, les deux professionnels.elles seront ravis.es de recommander ou d’être recommandé.ée et seront tout à fait honorés.ées de pouvoir vous aider.

Daniel rappelle aussi que grâce à la simplicité des outils numériques, un petit message virtuel peut parfois suffir : « Via LinkedIn par exemple vous pouvez rapidement demander une recommandation directement à un.e professionnel.elle avec qui vous avez travaillé. » En tant que jeune diplômé.e, vous avez aussi croisé différentes personnes sur votre chemin : pensez à les recommander ! Cela montre votre professionnalisme et votre capacité à construire un réseau fiable, de manière intelligente et constructive.

Adopter le bon ton

Même si ce genre d’entretien se veut assez informel, adoptez toujours une posture professionnelle dans vos échanges. N’oubliez pas qu’il s’agit de travailleurs.euses avec des emplois du temps parfois chargés : évitez d’insister ou d’envoyer trop de messages si vous n’obtenez pas de réponse aussi rapidement qu’espéré. Daniel conseille d’entrevoir le networking de manière désintéressée, pour ne pas être déçu.e si aucune réponse ne revient : « Vos interlocuteurs.trices seront beaucoup plus à même de vous aider dans des objectifs précis une fois que vous aurez allégé le climat en parlant d’eux.elles, de l’entreprise ou même de l’actualité. »

Une fois ce premier temps d’échange passé, et si vous sentez que la conversation se passe bien, vous pouvez expliquer votre projet et/ou vos recherches de stage, d’alternance ou d’emploi. Un autre conseil de Daniel est de personnaliser vos messages : « On est tous humains : mettez-vous à la place de la personne en face et essayez de réfléchir au genre de message que vous aimeriez lire. »

Comment entretenir son réseau à distance

Bien que la période du Coronavirus puisse rendre l’exercice un peu moins simple et limpide qu’à l’habitude, il existe aujourd’hui bien des moyens de se connecter à de nouvelles personnes digitalement. Daniel et Cathy s’accordent sur l’importance de rester actif.ve sur les réseaux comme LinkedIn en likant, commentant et partageant les posts de votre entourage en ligne. Profitez aussi des occasions particulières comme les fêtes de fin d’année, les changements de postes ou anniversaires professionnels pour glisser un petit message aux professionnels.elles de votre réseau. Daniel appuie aussi sur l’importance de garder un côté très humain : « Avec cette période particulière, je trouve essentiel de demander comment va la personne avant tout. »

Enfin pour ceux qui partent d’une page totalement blanche en matière de réseau, Cathy conseille d’amorcer le travail dès maintenant, étape par étape : « Listez vos objectifs professionnels, de carrière, d’informations, partez ensuite à la recherche des personnes pertinentes pour vous aider à les atteindre, puis déployez tous les moyens possibles pour pouvoir les contacter. »

Au-delà des opportunités de carrières qu’il peut vous apporter, votre réseau professionnel est une véritable mine d’or qui vous est essentiel pour évoluer, apprendre et vous enrichir. Construire son réseau peut se résumer en 3 règles d’or : oser, se lancer et rester soi-même. Cet exercice doit être fait intelligemment et avec du recul, l’idée est d’y aller sans pression et de récupérer le maximum d’informations utiles pour atteindre vos objectifs. Gardez bien à l’esprit que ces échanges sont autant constructifs pour vous que pour le.la professionnel.elle : vous avez toute votre légitimité. Enfin, il n’est jamais trop tôt ou trop tard pour se lancer : alors, c’est parti !

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook, LinkedIn et Instagram ou abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir, chaque jour, nos derniers articles !

Photo by WTTJ

Envie de rejoindre My Job Glasses ?

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :