Bras droit du CEO, un stage polyvalent et formateur

  • April 23, 2019

À 21 ans, après un Master 1 en management de l’innovation, des réseaux et du numérique, Elisa Rossi a été recrutée en tant que bras droit d’Anne-Sophie Vasseur, CEO de la start-up Javelo, qui accompagne les entreprises dans le management de la performance et l’évaluation des objectifs des collaborateurs, pour un stage de six mois. Un poste multi-cartes qui l’amène à travailler sur des sujets aussi variés que les ressources humaines, la comptabilité, la communication et le marketing stratégique ou encore le support client et qui nécessite de grandes capacités de polyvalence et d’organisation.

Quel parcours universitaire as-tu suivi avant de décrocher ce stage ?

Après avoir validé une licence en économie-gestion à l’université Paris Dauphine, j’ai intégré un Master 1 en management de l’innovation, des réseaux et du numérique. Je suis actuellement en année de césure avant de postuler à un M2 en management des technologies et de l’innovation. Mon objectif serait de travailler soit au sein de la direction intrapreneuriale d’une grande entreprise, afin de faire le lien entre la maison mère et le réseau de start-up qui gravitent autour, soit au sein d’une organisation qui accompagne l’évolution des start-up dans un domaine précis. Je suis vraiment intéressée par l’accompagnement et la gestion de projets dans ce secteur.

image

Pourquoi avoir souhaité réaliser un stage en tant que bras droit de CEO ?

Dans le cadre de ma césure, j’avais vraiment envie de travailler dans le domaine de l’innovation. J’ai commencé par un stage de six mois chez Bouygues Construction en prospective au sein de leur direction Innovation et Développement durable. Cela a été une expérience riche mais très théorique et j’ai eu envie de prendre ensuite le contrepied en intégrant une start-up pour être en charge de missions plus opérationnelles. Le poste de bras droit de CEO, qui est vraiment un poste pivot au sein de l’entreprise, me semblait intéressant pour bien comprendre les mécanismes de fonctionnement inhérents au statut particulier de la start-up.

Le poste de bras droit de CEO me semblait intéressant pour bien comprendre les mécanismes de fonctionnement inhérents au statut particulier de la start-up.

Quelles missions te sont confiées ?

Mon job consiste à faire le lien, en termes de communication et d’organisation, entre les différents services de l’entreprise, entre la direction et l’équipe commerciale, celle chargée du service client et l’équipe produit qui regroupe les développeurs web. C’est un poste très polyvalent car je travaille aussi bien sur des problématiques RH, de marketing stratégique, de gestion des campagnes mailing, de support clients, de facturation, de communication interne et externe, de community management ou encore d’organisation d’événements et de logistique. À mon arrivée, c’était un peu particulier car la CEO, Anne-Sophie Vasseur, était en congé maternité donc j’étais un peu son bras droit et son bras gauche à la fois !

image

Quelles qualités et compétences requiert ce poste ?

C’est un poste très large qui nécessite énormément de polyvalence et d’autonomie. En tant que bras droit de CEO, je ne suis pas forcément drivée en permanence, on me donne un objectif mais c’est ensuite à moi de me débrouiller toute seule pour le mettre en oeuvre. Il faut également faire preuve de résilience parce qu’on travaille sur des missions très diverses. Il est nécessaire d’apprendre à être flexible et réactif car tout ne se déroule pas toujours comme on le voudrait ou comme on l’avait prévu. Et puis, la sociabilité et l’ouverture d’esprit sont indispensables pour être en mesure de bien s’intégrer au sein de l’entreprise.

Il est nécessaire d’apprendre à être flexible et réactif car tout ne se déroule pas toujours comme on le voudrait ou comme on l’avait prévu.

As-tu eu peur de moins apprendre que si tu avais choisi de réaliser ton stage dans un service spécialisé ?

La contrepartie d’un stage polyvalent, c’est en effet qu’on ne développe pas de compétences très spécifiques dans un domaine donné mais je n’ai pas le sentiment de travailler en surface sur les missions que l’on me confie. Au contraire, cela me permet d’apprendre énormément dans des domaines très variés. J’ai par exemple été très agréablement surprise par les ressources humaines, qui n’étaient pas mon domaine de prédilection. Au final, je me rends compte que j’aime beaucoup le contact avec les candidats, mener des entretiens. Idem avec le marketing stratégique (développer des contenus innovants, une stratégie de communication, apprendre à adapter son discours aux divers profils de clients) qui me passionne.

Je n’ai pas le sentiment de travailler en surface sur les missions que l’on me confie. Au contraire, cela me permet d’apprendre énormément dans des domaines très variés.

Quelle relation entretiens-tu avec la CEO de Javelo ?

De manière assez surprenante, chez Javelo, les relations de travail sont très horizontales. En tant que jeune stagiaire, je ne pensais pas que l’on m’écouterait vraiment, mais c’est le cas ! C’est très agréable parce que même avec Anne-Sophie, qui est censée n’avoir rien à apprendre de moi, m’écoute à 100%, elle apprend autant de moi que je peux apprendre d’elle. Chez Javelo, chacun a une compétence spécifique, une mission qui lui est propre et pour laquelle il est meilleur que les autres. C’est très gratifiant et cela permet de prendre la mesure de ses responsabilités car puisque l’on se sent écouté, que l’on nous fait confiance, on se donne à fond et l’aventure de la start-up devient un peu sa propre aventure aussi.

image

Qu’est-ce que ce stage t’aura appris ?

Je pensais être quelqu’un de très structuré et je me suis rendue compte que finalement, je ne l’étais pas tant que ça ! En tant que bras droit de CEO, on ne peut pas se focaliser sur une mission à temps plein pendant plusieurs jours, car on est sollicité en permanence par les différents services de l’entreprise. C’est un poste qui demande donc beaucoup d’organisation et qui nécessite de réussir à partitionner ses tâches. Avec le temps, on acquiert une certaine gymnastique d’esprit qui permet de passer d’un sujet à un autre très rapidement.

Par ailleurs, ce stage m’a fait grandir, m’a aidée à prendre confiance en moi. J’ai toujours eu une conscience professionnelle assez développée, et fait les choses de manière très scolaire. Lors de mes précédentes expériences professionnelles, je n’osais pas toujours donner mon avis. Maintenant, je parviens à prendre une place à part entière dans les échanges que j’ai avec les autres collaborateurs de l’entreprise, même s’ils sont plus âgés ou plus expérimentés que moi. Je n’aurais jamais pensé avoir un jour cette aisance et cette confiance dans mon discours, mais j’ai désormais pris conscience de mes capacités et réussi à me persuader que je pouvais apporter quelque chose à l’entreprise.

C’est un poste qui demande beaucoup d’organisation et qui nécessite de réussir à partitionner ses tâches.

Quels conseils donnerais-tu à des étudiants qui souhaiteraient réaliser un stage en tant que bras droit de CEO ?

Le premier conseil, c’est de rester soi-même car c’est à cette seule condition que l’on parvient à trouver sa place au sein d’une équipe. Le poste de bras droit ne nécessite pas de compétences techniques très poussées comme le demanderait le développement web par exemple. Mais il faut pouvoir mettre en avant des expériences qui ont permis de développer son autonomie, son sens de l’organisation et sa débrouillardise. Il faut être prêt à s’investir, ne pas avoir peur du challenge et de la nouveauté car on travaille sur des missions variées dans lesquelles on ne possède pas nécessairement de connaissances très approfondies. Et puis, il est indispensable d’avoir la volonté de travailler sur un projet collectif, de faire partie d’une aventure commune et ne pas hésiter à être force de proposition car c’est ce que l’on attend de nous aussi.

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles dans votre timeline !

Photo by WTTJ

Mélanie Rostagnat

Envie de rejoindre Javelo ?

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous!

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Et sur nos réseaux sociaux :