De l’esclavagiste au Jedi, 6 profils de maîtres de stage inévitables

6 profils de maîtres de stage et comment se comporter avec eux

Un maître de stage, c’est comme un maître-nageur, sans le slip de bain rouge. Il vous permet de vous jeter dans le grand bain du monde professionnel sans vous noyer. Mais tous les maîtres de stage ne sont pas identiques. Chacun a ses propres qualités, ses défauts et sa manière d’envisager votre apprentissage. Alors pour faire de ce stage une expérience enrichissante, mieux vaut comprendre rapidement son fonctionnement.

Profil n°1 : Le maître Kung Fu

Pour lui, votre jeune âge ou votre manque d’expérience ne méritent pas un traitement de faveur. Vous serez mangé à la même sauce que les autres. Lorsque vous évoquez son nom auprès de vos collègues, vous observez des réactions mitigées : certains l’adorent pour son franc-parler et son niveau d’exigence élevé… et d’autres le craignent pour les mêmes raisons. 

Certes, il est très exigeant, mais il vous apprendra à vous surpasser. Sur l’échelle de l’expérience, un mois à ses côtés vaut quatre mois auprès d’un maître de stage qui vous materne. Vous allez vivre une expérience intense mais instructive. Et dans quelques années, vous ne vous souviendrez plus que des bons moments et de ce qu’il vous a appris. 

Profil n°2 : Le maître en couche-culotte

Il a seulement quelques années de plus que vous et se voit confier le rôle de maître de stage… alors qu’il était encore à votre place il y a peu. Une situation particulièrement courante dans les start-up qui recrutent des profils assez jeunes. Avec lui, le dialogue est facile : vous parlez le même langage et il n’a pas eu le temps d’oublier les difficultés qu’il a lui-même rencontrées lors de ses premières expériences. 

La proximité naturelle qui peut se créer rapidement - du fait de la faible différence d’âge et d’expérience - est une aubaine autant qu’un risque : gardez en tête qu’il est votre supérieur (même quand vous allez boire des verres avec lui en afterwork) et évitez de trop prendre la confiance. N’oubliez pas d’apprendre un maximum, car vous serez peut-être à sa place dans peu de temps. 

Profil n°3 : Le maître esclavagiste

Avec lui, vous connaîtrez tous les secrets de la photocopieuse de l’étage, serez capable d’insérer une capsule Nespresso les yeux fermés dans la machine, et appellerez tous les vigiles de nuit par leur petit nom. Il considère que vous devez passer par toutes les tâches ingrates de l’entreprise avant d’avoir davantage de responsabilités

Certes, on pourrait remplir une piscine olympique avec les larmes versées par ses précédents stagiaires. Mais il se peut que, grâce à lui, vous appreniez la résilience et développiez vos capacités d’anticipation, deux qualités toujours très utiles, quel que soit votre futur job. Attention tout de même, dans le cas où la situation devient insupportable et où vous avez le sentiment de ne rien apprendre, parlez-en avec lui ou contactez directement les RH. 

Profil n°4 - Le maître Jedi

Il est patient, pédagogue, et surtout conscient que chaque stagiaire a son style d’apprentissage et son caractère. Il sait s’adapter à votre fonctionnement et vous confier des missions de plus en plus complexes au fur et à mesure de votre évolution. Bref, c’est un maître de stage précieux. 

Aucune excuse, ces quelques mois ne peuvent que vous faire grandir à vitesse éclair. Pour bénéficier au maximum de l’apprentissage qu’il est prêt à vous offrir, impliquez-vous autant que possible, n’hésitez pas à lui demander régulièrement des feedbacks et réfléchissez avec lui à des missions qui vous permettront de tirer le maximum de ces quelques mois à ses côtés. Vous n’aurez pas deux fois l’opportunité de bénéficier de la sagesse d’un maître de stage comme celui-ci !

Profil n°5 - Le maître psychorigide

Sa flexibilité est proche de celle d’un râteau. Souvent, il a eu une mauvaise expérience avec un précédent stagiaire, ou il déteste simplement que les choses soient faites différemment de ce qu’il aurait fait lui-même. Résultat : il a du mal à déléguer et à vous confier des missions.

Pour sortir de l’impasse et l’amadouer, vous allez devoir apprendre la rigueur et la diplomatie. Demandez-lui régulièrement comment vous pouvez l’aider sur des dossiers spécifiques, montrez-vous proactif et prenez des initiatives sans le mettre au pied du mur. Bref, prouvez votre bonne volonté et vos compétences pour obtenir, petit à petit, sa confiance.

Profil n°6 - Le maître fantôme

Qu’il soit régulièrement en déplacement, qu’il ait quatre stagiaires à gérer ou qu’il soit simplement très occupé, le résultat est le même : il n’a que très peu de temps à vous consacrer

Avec lui, il faut aller droit au but. Allez toujours le voir avec des solutions plutôt que des problèmes. Que ce soit votre objectif ou non, il vous apprendra à être autonome et débrouillard. Si vous vous trouvez en difficulté face à une tâche et qu’il est absent, n’oubliez pas que vous avez d’autres collègues à qui vous pouvez demander un coup de main. Qui sait, peut-être trouverez-vous en cette personne un mentor qui vous fera grandir professionnellement, même si elle n’a pas officiellement le statut de maître de stage ?

BONUS - Profil n°7 - Le maître Gims

Il vous fait tourner la tête (hé hé), vous le rendez bête comme ses ieds-p (hé hé)… mais il va falloir faire avec. Maître Gims comme maître de stage, ce n’est pas donné à tout le monde. Alors profitez. 
 
Gardez en tête que chaque maître de stage a quelque chose à vous apprendre. Si c’est une évidence avec les plus pédagogues d’entre eux, c’est parfois plus compliqué à percevoir chez les profils plus difficiles. Quoi qu’il arrive, si vous vous sentez désœuvré(e) par un stage dans lequel on vous confie trop de responsabilité (ou pas assez), des missions différentes de celles qui étaient prévues à l’origine, ou encore que l’on vous demande de reprendre “Bella” a capella dans l’open space, n’hésitez pas à faire un point avec votre maître de stage, votre enseignant-référent ou les RH pour remédier à la situation.

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook, LinkedIn et Instagram ou abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir, chaque jour, nos derniers articles !

Photo d’illustration by WTTJ

Marlène Moreira

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Réussir son stage et alternance

Vous avez décroché un stage ou une alternance ? Bien joué ! Mais qui dit nouvelle opportunité, dit nouveaux challenges… Découvrez ici comment vous in…

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :