Stage : 9 signes qui montrent qu'on peut espérer le transformer en CDI

Stage : 9 signes que vous pouvez espérer le transformer en CDI

Les journées n’ont jamais été aussi longues, l’atmosphère aussi chaude (sauf malentendu météorologique) et le couvre-feu à ce point oublié. L’été est bien de retour et de surcroît, les stages de fin d’études touchent à leur fin, avec potentiellement un CDD ou même un CDI à la clé. Mais si la question épineuse de votre future embauche n’a pas encore été abordée par votre maître de stage, comment savoir si l’idée fait son chemin dans sa tête ou dans l’entreprise ? Voici neuf signes à repérer pour (au moins) savoir si on est sur la bonne voie.

1. On vous complimente

C’est simple, mais c’est pourtant la base. De la même manière qu’un enchaînement de remarques désagréables vous donnerait un mauvais pressentiment dans n’importe quelle évaluation, recevoir régulièrement des compliments peut vous conforter dans l’idée que vous faites du bon boulot. Et c’est important de savoir les intercepter ! Non seulement c’est bon pour l’ego, mais en plus c’est souvent le signe d’une réelle satisfaction de la part de votre maître de stage. Surtout quand ces derniers ne concernent pas seulement une mission en particulier, mais bien des qualités plus larges, propres à votre personnalité. On dit de vous que vous êtes autonome, réfléchi, organisé ou encore créatif ? Vous prenez !

Lire aussi dans notre rubrique : Students

Etudiants : comment bien aborder un forum de recrutement en ligne ?

2. On s’intéresse à vous

Il n’est pas rare de se sentir un peu négligé par son entourage professionnel lorsqu’on est en stage, comme si vos collègues n’en avaient finalement pas grand chose à faire que vous soyez là ou non. Et pour cause, des stagiaires, ils en voient défiler de nouveaux tous les six mois. Sauf qu’un jour vous remarquez que votre voisin de bureau vous regarde d’un œil différent. Vos collègues changent d’air. On vous pose des questions d’abord en rapport avec votre travail avant de basculer doucement vers un terrain plus personnel. Ils souhaitent en apprendre davantage sur votre famille, vos amis et vos journées en dehors du boulot ? Ces petites interactions sont loin d’être anodines car la vie en entreprise est d’abord faite de contacts humains, alors si vous notez un intérêt de la part de vos collègues, c’est plutôt bon signe. Si on s’intéresse à vous, il y a plus de chances qu’on s’intéresse à ce que vous produisez. Et ainsi faire la différence avec tous les autres stagiaires qui sont passés à votre poste avant vous.

3. On vous convie aux déjeuners

Le début d’un stage, c’est un peu comme une rentrée scolaire dans une nouvelle école : on ne sait pas avec qui traîner à la pause-café et on a une boule de stress dans le ventre quand vient l’heure de la pause-déjeuner. Jusqu’au moment où vous sentez que vous êtes accepté par vos congénères. Terminé les plateaux entre stagiaires à la cantine de la boîte, basta la solitude qui s’installe entre midi et deux et qui vous oblige à vous cacher dans un parc à côté. Désormais vos collègues vous proposent de les rejoindre pour les déjeuners et pas n’importe lesquels : ceux qui vous faisaient rêver dès votre premier jour mais qu’il fallait encore mériter et qui réunissent tout ceux que l’équipe compte de plus cool sur la terrasse du QG du quartier. C’est officiel, vous êtes l’un des leurs.

4. On a confiance en vous

Un stage est une expérience très encadrée. Normal, c’est à votre supérieur de vous former jusqu’à ce qu’il considère son poulain enfin apte à continuer son chemin en solo. Et pour cela, vos faits et gestes sont scrutés. Enfin ça, c’était avant que ce dernier vous laisse organiser vos journées de travail comme vous l’entendez. Les semaines passent et on vous laisse tranquille ? Bravo ! On considère sûrement que vous êtes digne de confiance ! L’autonomie est en effet un signe très important à repérer car c’est une qualité essentielle dans le passage de stagiaire à employé : le contrat n’est pas le même et le statut non plus. Alors à vous de montrer que vous n’avez plus besoin d’un babysitter pour travailler comme n’importe quel autre collaborateur.

5. On vous responsabilise

Comme abordé plus haut, il n’est pas rare qu’un maître de stage accompagne son stagiaire dans les moindres process. Quand tout d’un coup, alors que ce dernier a déjà arrêté de mettre son nez dans vos dossiers toutes les demi-heures, il vous confie des missions de plus en plus importantes, c’est bon signe. À mesure que le temps passe, vous vous retrouvez même à piloter des projets entièrement seul jusqu’à les présenter officiellement au reste de l’équipe en réunion ? Bonne nouvelle, votre supérieur vous considère capable d’endosser des responsabilités sans s’en mêler.

6. On vous sollicite sur d’autres missions

Dans un stage on est, la plupart du temps, cantonné à une fiche de poste avec des missions très précises et délimitées. Rien d’anormal dans la mesure où il s’agit sans doute de l’une de vos premières expériences professionnelles. C’est un moyen de s’assurer que vous n’allez pas vous éparpiller et ainsi vous concentrer au mieux sur les tâches qui vous sont attribuées. Pour autant, il arrive parfois qu’on vous demande un petit coup de main par ci, de l’aide par là… Avant même que vous vous en rendiez compte, on vous sollicite carrément sur des missions qui jusque-là n’étaient pas les vôtres. Bingo, cela signifie que vos supérieurs vous considèrent apte à prendre davantage de libertés et toucher à d’autres sujets.

7. On vous interroge sur la suite

Rien de plus banal que d’interroger quelqu’un sur la suite de ses projets. Toutefois, en cette période critique que constitue le stage de fin d’études, chacune des questions liées au futur prend un tout autre sens. Et il est possible de différencier la simple politesse d’un réel intérêt en étant un peu plus observateur. Par exemple, si on vous questionne avec insistance sur ce que vous comptez faire après le stage, il y a de grandes chances que vos plans futurs intéressent véritablement l’entreprise qui vous accueille en stage…

8. On vous projette dans le poste

On ne vous réfère plus uniquement comme le stagiaire de service en projetant votre travail dans la durée ? C’est souvent le signe que les collègues qui vous entourent vous considèrent de plus en plus sérieusement. Comme s’il était logique de vous voir rester à leurs côtés bien au-delà de votre contrat initial. En envisageant des projets communs, des dossiers ou encore des événements ayant lieu longtemps après la date officielle du fin de stage. Ce signe peut aussi prendre la forme d’emploi abondant du conditionnel ou encore de scénarios imaginés sur l’éventualité de vous voir un jour occuper le poste tant convoité. Bref, on vous y voit déjà.

9. On a les moyens de vous garder

Dernier point important : il est nécessaire que le budget de l’entreprise suive. S’il arrive que des managers et des collègues se projettent au-delà de la fin de votre contrat du stage, parfois la situation économique de l’entreprise ne permet pas l’ouverture d’un nouveau poste. Aussi, prêtez attention aux signes de croissance de l’entreprise et restez éventuellement attentif aux départs des salariés. La boîte est-elle en pleine croissance ? A-t-elle fait une levée de fonds dernièrement ? Les besoins augmentent-ils ? Voilà des petits exemples concrets qui peuvent vous laisser penser que l’entreprise est propice aux embauches. Tous les voyants sont au vert ? Il est temps de foncer.

En observant attentivement son environnement de stage, il est possible de se faire une idée assez précise du pronostic final sans même que votre supérieur ne l’ait explicitement formulé. Alors à vous de repérer ces petits signes qui peuvent faire pencher la balance du bon côté. Notons toutefois que chacun d’entre eux est à prendre avec des pincettes : pas la peine de fanfaronner dès qu’on vous demande si vous avez passé un bon weekend. Vous risqueriez de vous faire des idées.

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook, LinkedIn et Instagram ou abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir, chaque jour, nos derniers articles !

Photo by WTTJ
Édité par Romane Ganneval

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :