Comment décrypter une fiche de poste ?

  • November 5, 2019

Une fiche de poste constitue souvent le premier contact entre un candidat et une entreprise. C’est ce document qui va faire qu’un candidat se sentira ou non en phase avec le poste proposé, qu’il choisira ou non de postuler. Mais pour qu’une fiche de poste remplisse ce rôle de filtre et pour pouvoir y répondre de manière efficace, il faut savoir la décrypter et s’y adapter ! Voici quelques astuces pour apprendre à lire entre les lignes.

Qu’est-ce qu’une fiche de poste ?

Une fiche de poste est un document édité par le service RH d’une entreprise ou par un cabinet de recrutement au moment de recruter un nouvel employé. Elle doit permettre aux candidats de comprendre rapidement les fondamentaux du poste à pourvoir.

Les informations que doit contenir une fiche de poste

  • Description du poste : titre métier, service de rattachement, position hiérarchique dans l’entreprise, missions et tâches à effectuer, responsabilités à exercer.

  • Description des moyens mis à disposition pour accomplir cette mission : collaborateurs, assistants et/ou subordonnés, équipements techniques, moyens financiers ou logistiques, etc.

  • Le profil du candidat : type de formations suivies et diplômes demandés, niveau d’expérience attendu, à quel poste, dans quel secteur, traits de caractère ou de personnalité recherchés.

  • Les informations pratiques : lieux et horaires de travail, conditions spécifiques s’il y en a (déplacements fréquents, travail de nuit, etc.), niveau de rémunération (bien que cette information puisse être floue, avec des formules comme « selon profil » ou « à négocier »).

Comment analyser une fiche de poste

Si sur le fond les fiches de poste sont généralement similaires, la forme peut en revanche varier considérablement et la manière dont est rédigée une fiche de poste peut vous donner beaucoup d’informations sur l’entreprise qui recrute et le poste à pourvoir. Ce travail d’analyse est essentiel pour pouvoir répondre à une annonce de manière adaptée.

Le choix des mots n’est pas un hasard

Le vocabulaire de la fiche de poste a sûrement été mûrement réfléchi par la personne qui l’a rédigée, les mots employés sont donc un message à part entière.

Cela signifie tout d’abord que si un poste est fait pour vous, vous devez être en mesure de comprendre chaque élément de la fiche qui lui est associée. Par exemple, si une annonce comporte des termes très techniques et du jargon professionnel, c’est qu’elle cible des profils bien précis. Si vous ne les comprenez pas, c’est que le poste ne vous est sûrement pas adressé.

De même, le ton employé ne l’a pas été par hasard, analysez-le : l’annonce emploie-t-elle le vouvoiement ou le tutoiement ? Le ton est-il chaleureux ou au contraire plutôt sobre ? Ces éléments sont essentiels car il y a fort à parier qu’ils reflètent l’ambiance de travail que vous allez retrouver dans l’entreprise. Assurez-vous de vous sentir en adéquation avec l’atmosphère qui s’en dégage avant de postuler. De même, une fois en entretien, gardez à l’esprit ce ton initié dans la fiche de poste pour vous y adapter.

La structure de la fiche présage de la structuration du poste

La manière dont a été structurée la fiche de poste permet souvent de se faire une idée du type d’entreprise qui l’a publiée. Si elle contient des informations très précises concernant les missions à accomplir, la formation attendue, la date de prise de fonction ou le type de contrat prévu, cela signifie que l’entreprise sait exactement ce qu’elle recherche. On vous laissera moins de latitude dans votre manière de travailler mais vous saurez exactement ce qu’on attend de vous.

Au contraire, une fiche un peu fouillie, mal structurée ou comprenant des informations contradictoires, peut laisser à penser que l’entreprise elle-même ne sait pas exactement ce qu’elle cherche. Cela peut vouloir dire différentes choses : est-ce tout simplement une entreprise mal organisée ? Une petite structure qui cherche un profil multitâche, ou encore le fameux mouton à 5 pattes ? Est-ce une start-up qui souhaite pourvoir un poste aux contours encore flous qu’il vous faudra peut-être définir par vous-même une fois intégré à l’équipe ?

Bien sûr, rien de tout cela n’est forcément rédhibitoire, certains candidats adorent façonner leur poste à leur image, réorganiser un service pour lui faire gagner en efficacité, avoir un poste multifonction dans une TPE qui leur permet de toucher à tout et ainsi d’apprendre. Encore faut-il le comprendre à l’avance pour postuler en connaissance de cause !

Bien interpréter les attentes du recruteur

Attention à bien comprendre ce qu’entend l’entreprise quand elle liste des qualités attendues chez le candidat. Par exemple, « avoir l’esprit d’équipe » ne veut pas dire la même chose que « diriger une équipe ». De même, une « personne sérieuse » ne veut pas forcément dire « rigide » ou « austère », cela peut tout simplement vouloir dire que l’entreprise cherche une personne qui a le sens des responsabilités, qui est ponctuelle et qui fait son travail consciencieusement… sans pour autant oublier de sourire, d’être aimable et détendue.

À l’inverse, une « personne créative » ne veut pas dire « fantasque » ou « exubérante », mais plutôt une personne qui va apporter des solutions originales ou des idées innovantes… tout en étant sérieuse dans son travail ! Analysez bien les adjectifs utilisés et sachez mettre en avant les bonnes expériences au bon endroit.

Peut-on postuler sans avoir toutes les qualités requises ?

Il est rare de correspondre en tout point à une fiche de poste. Souvent, il vous manquera une compétence, vous n’aurez pas tout à fait la bonne formation ou vous n’aurez pas suffisamment d’expérience, etc. Mais si vous attendez de correspondre parfaitement à une annonce d’emploi avant d’y répondre, vous ne postulerez (presque) jamais !

Compétences indispensables VS compétences facultatives

Selon les termes choisis, vous pouvez vous faire une idée de l’importance accordée par l’entreprise aux différentes compétences listées. Certaines seront des compétences « exigées », « impératives » ou « indispensables », d’autres seront seulement « souhaitées » ou « constitueraient un plus ».

Si vous ne possédez pas une compétence indispensable, inutile de postuler. En effet, si on vous demande de maîtriser un langage informatique précis pour pouvoir occuper un poste et que vous ne l’avez jamais appris, cela risque d’être compliqué. De même, s’il faut être bilingue français-espagnol et que vous en parlez à peine quelques mots, inutile de perdre votre temps à répondre à l’annonce.

En revanche s’il vous manque des compétences facultatives, vous pouvez compenser en en mettant d’autres en avant et préciser à votre recruteur qu’il sera toujours possible de les acquérir une fois en poste, ce qui démontrera votre envie d’apprendre et d’évoluer.

Mettez vos expériences personnelles en valeur

Les fiches de postes listent souvent des qualités ou des traits de personnalité qu’il n’est pas évident de démontrer, sauf à dire « je suis créatif » ou « je suis force de proposition », ce qui ne prouve pas grand chose. Mais comment démontrer votre créativité, votre esprit d’équipe ou votre sens des responsabilités, donc ? Tout simplement en mettant en avant vos engagements et vos expériences personnelles aussi bien que professionnelles :

  • Vous organisez régulièrement des évènements culturels sur votre temps libre ? Vous êtes donc curieux, dynamique et vous avez de bonnes capacités organisationnelles.
  • Vous faites partie d’une troupe de théâtre ? C’est la preuve que vous êtes un créatif, vous avez une excellente mémoire, vous êtes éloquent et vous êtes capable de prendre la parole en public !
  • Vous faites du sport à haut niveau ? Vous avez donc de l’ambition, un mental de gagnant et une grande résistance à la pression.
  • Vous êtes investi dans une association caritative en tant que bénévole ? Vous êtes donc généreux, vous avez l’esprit d’équipe et d’entraide.
  • Vous avez fait les 3/8 à l’usine pour payer vos études ? Vous devez avoir une grande force de travail et de la pugnacité. Vous savez ce que vous voulez.

Chaque expérience personnelle que vous avez vécue vous a forcément appris quelque chose ou permis de développer des compétences et des qualités. C’est ce qu’il vous faut mettre en avant pour démontrer votre adéquation avec la fiche de poste. Et ce, même si vos expériences professionnelles correspondent en tout point avec les attentes du poste car c’est sur ce genre de détails que le choix d’un candidat peut se faire.

Décrypter une fiche de poste et s’y adapter nécessite donc de comprendre les intérêts et les attentes du recruteur puis d’analyser votre parcours à la lumière de ces attentes. En d’autres termes, mettez-vous à la place du recruteur puis cherchez tout ce qui démontre que vous avez ce qu’il faut pour répondre à ses besoins !

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles dans votre timeline !

Photo d’illustration by WTTJ

Cécile Nadaï

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous!

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Et sur nos réseaux sociaux :