Start-up, PME, grand groupe… pour quelle structure d’entreprise suis-je fait ?

Test : pour quelle structure d’entreprise suis-je fait ?

Entre start-up, PME/ETI et grand groupe, votre cœur balance ? Même le CV en main et la motivation gonflée à bloc, il reste difficile de faire un choix. D’autant plus que les premières années d’une carrière peuvent être déterminantes pour la suite. Niveau d’autonomie, variété des missions, polyvalence, ambiance de travail, responsabilités… autant de critères à prendre en compte pour trouver la structure qu’il vous faut. Celle qui fera de vous un professionnel et un individu heureux et épanoui.
Welcome to the Jungle vous plonge dans un scénario d’une journée, ponctué de petits moments qui ont tous leur importance, pour un test en quasi-immersion. À vous de faire les choix qui vous correspondent… pour déterminer la structure qui vous ressemble !

LES QUESTIONS

[8H58] Pendant la nuit, vous avez eu une super idée qui pourrait doubler les ventes de l’entreprise ! Que faites-vous en arrivant au bureau ?

C. Vous formalisez un Business Plan. Il faudra convaincre Pierre, Paul, Jacques et tous leurs copains… mais s’ils acceptent, on vous débloquera un budget conséquent.
B. Vous préparez dix slides et frappez à la porte du big boss. Il vous donnera un « go » ou « no go » rapide.
A. Vous créez un prototype avec trois bouts de ficelle. Mieux vaut demander pardon que la permission.

[10H33] C’est l’heure de la pause café avec vos collègues. Chez vous, l’ambiance au travail, c’est plutôt…

B. Une ambiance familiale et conviviale. Vous connaissez les habitudes de chacun et savez qui prend son café avec ou sans sucre.
A. Un prolongement de l’ambiance « école ». Vous avez déjà vu la moitié de vos collègues avec un coup dans le nez. D’ailleurs, certains décuvent encore ce matin.
C. Des relations formelles et respectueuses. Aujourd’hui, c’est votre tournée… de cappuccino.

[11H00] Vous entrez en réunion pour présenter l’avancement de votre projet. Qui est autour de la table ?

C. Une dizaine de personnes, de quatre départements différents. Notamment, votre N+1, votre N+2, votre N+3, Jean-Jacques du juridique, Catherine de l’informatique et… vous ne connaissez pas le nom des autres, mais ils ont l’air importants.
B. Le big boss, votre manager direct, et vous. Vous avez 45 minutes chrono et passez directement aux questions opérationnelles.
A. Toute votre équipe. Chez vous, c’est [“stand up meeting” tous les matins, et chacun a 10 minutes pour parler de son projet]https://www.welcometothejungle.com/fr/articles/conseils-reunion-temps).

[12H08] La réunion s’achève, tout le monde est satisfait de votre travail. Quelle nouvelle tâche s’est ajoutée à votre to-do ?

C. Ecrire et envoyer le compte-rendu à tout le monde… et en anglais, please.
B. Présenter les impacts de votre projet aux trois directeurs de BU de l’entreprise. La pression !
A.Préparer un pitch de 3 minutes. Pour présenter votre idée devant la boite au grand complet à la prochaine réunion mensuelle.

[12H30] Pendant la pause déjeuner, un collègue évoque une formation à venir. Pour vous, la formation ça se fait…

B. Au quotidien, auprès de vos pairs. Vous êtes entouré d’experts dans leurs domaines, autant en profiter.
C. Via des programmes structurés et des formations en présentiel. Retourner sur les bancs de l’école de temps à autre, ça vous rassure.
A. Dans des livres, des MOOC et des webinars. Chacun doit être responsable de sa propre montée en compétences.

[13H48] Vous croisez la big boss dans un couloir. La dernière fois que vous l’avez vu c’est…

A. Hier soir, au bar. Peu de frontière entre votre vie professionnelle et personnelle.
C. Il y a quelques mois, en amphi. L’écouter présenter la stratégie et motiver les équipes lors de la grande messe annuelle, ça vous va très bien.
B. Il y a deux jours, à la machine à café. Vous la vouvoyez, mais connaissez le prénom de tous ses enfants.

[14H06] Vous rêvassez (et digérez) en repensant à ce que vous cherchiez quand vous avez postulé, il y a quelques mois. À l’époque, vous attendiez principalement…

C. De mener la belle vie, avec un salaire confortable. Vous avez un prêt à rembourser et de grands projets à financer.
B. D’avoir des responsabilités et des missions très opérationnelles. Être au cœur de l’action et vous sentir écouté(e).
A. Un projet ambitieux. Et une vision qui vous inspire, avec l’ambition de changer le monde.

[16H30] C’est l’heure de votre point mensuel avec votre manager. Vous revoyez ensemble votre fiche de poste, à quoi ressemble-t-elle ?

B. Une liste à la Prévert. Le champ de vos responsabilités est long, vous avez autant de casquettes qu’Eminem.
A. « Une fiche de quoi ? ». Du marketing à l’emballage des produits… vous êtes là où on a besoin de vous.
C. Une page A4, structurée et signée le jour de votre arrivée. Y sont listés et bornés très clairement vos missions et vos objectifs.

[19H08] La journée est terminée, vous retrouvez vos amis autour d’un verre. On vous demande à quoi ressemble le management dans votre entreprise. Comment leur décrivez-vous ?

C. Il y a un petit côté « Narcos » : une hiérarchie claire et qu’il faut respecter, des échelons à grimper pas à pas.
B. On est plutôt dans « Friends » : des personnalités fortes et complémentaires, et un respect profond qui se construit dans le temps.
A. C’est clairement « La Casa de Papel » : chacun sait pourquoi il est là, quelle est sa responsabilité, avec un plan d’action ambitieux.

LES RÉSULTATS

Vous avez une majorité de A : les start-up sont faites pour vous !

Vous avez besoin d’être transporté par une vision qui vous dépasse. Au quotidien, il vous faut beaucoup d’autonomie pour vous sentir épanoui : le « test, fail and learn », c’est votre mojo. Grâce à une organisation souple et très horizontale, vous pouvez lancer des projets rapidement et mettre votre créativité et votre débrouillardise à l’épreuve. Côté ambiance de travail, vous n’hésitez pas à partager votre temps libre avec vos collègues (et parfois, votre boss).

Contrairement au profil “PME/ETI” qui peut profiter de l’expertise et de l’expérience des anciens, ou du profil “grand groupe” qui bénéficie de ressources financières et humaines importantes, vous êtes dans une organisation encore très jeune… dans laquelle il faudra apprendre sur le tas. Si vous aimez le challenge, lancez-vous ! Et soyez prêt(e) à vous retrousser les manches.

Vous avez une majorité de C : place aux grands groupes !

Une fiche de poste claire, des missions définies (et pourquoi pas à l’international), des possibilités d’évolution et de mobilité très larges… en entrant, vous êtes assuré de rester sur des rails pour quelques années ! La qualité de la formation et l’étendue réseau offerts par les grandes entreprises sont très valorisantes sur votre CV. Autre avantage, et pas des moindres : vous pouvez débuter avec un salaire plus élevé, des primes et de nombreux avantages sociaux.

À défaut de l’autonomie et de la polyvalence que vous offrent les PME/ETI ou les start-up, les grands groupes sont particulièrement adaptés aux personnes qui cherchent la sécurité et des perspectives à long terme. En faisant preuve de patience et en sachant faire vos preuves, vous pourrez espérer évoluer rapidement vers des postes à responsabilité.

Vous avez une majorité de B : à vous les PME et ETI !

Le saviez-vous ? Les PME et ETI sont les structures qui créent le plus d’emploi en France. Les défis à y relever ne manquent pas ! Elles offrent une ambiance familiale et rassurante qui facilite l’intégration, à la fois dans l’entreprise et dans la région. La proximité avec les managers et les dirigeants permet également de comprendre et de participer activement à la stratégie de l’entreprise. Et parce que vous êtes dans une entreprise à taille humaine, vos missions sont extrêmement variées et votre niveau de responsabilité important. Avec une hiérarchie moins lourde, vous pouvez vous montrer plus réactif et prendre rapidement des initiatives.

Contrairement aux grandes entreprises, il y a rarement un plan de formation ou de carrière formalisé. En revanche, il y a une meilleure transmission des savoir-faire et ce sont souvent les dirigeants ou des experts aguerris qui vous apprendront les ficelles du métier et du monde de l’entreprise. Et à l’inverse des start-up, tout n’est pas à construire, mais vous aurez très rapidement la possibilité de faire vos preuves et de lancer de nouveaux projets. Finalement, si les PME et ETI réunissaient le meilleur des deux mondes ? Quoi qu’il en soit, si vous aimez jongler entre les casquettes et vous lancer de nouveaux défis, les PME et ETI sont faites pour vous !

NB : Ce test n’a pas de valeur scientifique, mais a été certifié par la norme ISO-CQFD.

Contenu sponsorisé
Cet article a été réalisé en partenariat avec VTE France. Plus d’infos ici

Marlène Moreira

Envie de rejoindre Bpifrance Le Hub ?

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :