Entretien d'embauche avec le big boss : comment gérer ce dernier round ?

Entretien d'embauche avec le CEO : comment le réussir ?

Entretien téléphonique, entretien RH, entretien opérationnel… Check ! Vous avez passé toutes les étapes du processus de recrutement. Et voilà que, pour le tour final, on vous propose un entretien d’embauche le fondateur de l’entreprise. C’est un peu la panique mais c’est surtout bon signe ! Cette dernière rencontre peut se révéler intimidante dans la mesure où l’on commence réellement à se projeter dans le poste. Rencontrer la personne clé à l’initiative du projet de l’entreprise peut de fait être un peu déstabilisant… Alors comment réussir à être convaincant et remporter la proposition d’embauche à la clé ? Nous vous avons préparé quelques petits conseils pour garder votre sérénité jusqu’au bout du processus.

Comprendre les enjeux de ce dernier entretien

La rencontre avec le directeur ou fondateur correspond généralement au dernier tour qui finalise votre candidature et qui vous fera intégrer (ou non) l’entreprise. Si vous êtes arrivé jusque-là, c’est que l’équipe a validé votre niveau de compétences techniques et pense sincèrement que vous pourriez faire le job. Vous faites donc partie de la sélection finale de candidats. Le plus dur semble déjà fait, cependant, il ne faudrait pas pour autant échouer à ce dernier entretien. Alors, en quoi ce dernier diffère des autres étapes du processus ? Et comment convaincre tout le monde sur ce dernier tour ?

Ce qui peut rendre cet entretien si particulier, c’est l’impression que le “patron” aura, quoiqu’il en soit, le dernier mot. Le fondateur ou le PDG souhaite prendre le temps de connaître ses futures équipes et de les sélectionner avant qu’elles ne s’engagent à ses côtés. Même si toute l’équipe valide votre candidature, le directeur a toujours, d’une certaine manière, le pouvoir de mettre son veto. S’il n’est pas séduit, il faudra aux RH des trésors de patience et de négociation pour le convaincre que vous êtes la bonne personne.

Cependant, l’objectif de l’entretien avec la direction n’est pas toujours de constituer l’épreuve ultime de test avant l’obtention du poste. C’est parfois simplement le moyen de vous motiver à rejoindre l’entreprise. En effet, en consacrant du temps à la rencontre des personnes, le PDG participe à créer une image positive de son entreprise et de lui-même, dans la mesure où il se montre accessible et s’investit pour choisir les hommes et les femmes qui rejoignent le projet. Plutôt rassurant, voire valorisant ! Souvent, durant cet entretien, les fondateurs relatent l’histoire de l’entreprise et l’idée à l’origine de sa création. Autrement dit, ils tentent de vous transmettre leur vision, leurs valeurs, tout en évaluant au passage si ces dernières sont en adéquation avec votre profil. Il s’agit dans ce cas d’un entretien inspirant, qui vous permettra de découvrir dans un premier temps celui ou celle pour qui vous êtes susceptible de travailler, et dans un deuxième temps, de voir si, oui on non, vous souhaitez rejoindre l’entreprise… La séduction est alors réciproque : vous devez plaire au fondateur - pour confirmer les espoirs placés en vous par le recruteur - mais ce dernier cherche lui aussi à vous attirer dans l’entreprise !

7 étapes clés pour préparer et réussir l’entretien avec un fondateur

1. Renseignez-vous sur le profil du fondateur

Dans l’optique de cette rencontre, le mieux pour se préparer est de savoir, autant que possible, à qui on aura affaire. Une visite sur le profil LinkedIn du PDG de l’entreprise est une bonne idée, d’un point de vue stratégique : vous renseigner à l’avance sur sa formation, les différents employeurs qu’il a eus avant de créer son entreprise vous permettront de vous projeter plus concrètement dans l’entretien et de mieux anticiper vos échanges. A-t-il un profil d’ingénieur, de financier, ou un profil plus commercial ? S’il existe probablement autant de profils que de fondateurs d’entreprises, l’expertise et les expériences en disent souvent long sur le profil : connaître un peu son métier vous donnera ainsi des éléments clés pour anticiper les éventuelles questions qu’il pourrait vous poser : questions techniques, stratégiques, orientées business, ou autre. Vous pourriez même, qui sait, vous trouver des points communs !

N’hésitez pas non plus à mener une enquête en tapant son nom sur les moteurs de recherche, vous pourrez y trouver des informations précieuses : interviews, prix, participation à des conférences, etc… Il ne s’agit pas bien sûr d’aller l’espionner sur Facebook ou Instagram - vous n’êtes pas un(e) stalker ! - mais plutôt de collecter le plus d’éléments possibles pour vous préparer au mieux à la rencontre !

2. Renseignez-vous au maximum sur l’entreprise

Connaître l’aventure entrepreneuriale du fondateur vous en dira long sur sa personnalité, mais aussi ses idées, ses projets et sa vision. Prenez donc le temps de vous renseigner sur l’histoire de l’entreprise (l’idée d’origine, les investisseurs des premiers jours, les différentes levées de fonds, etc.) pour vous assurer d’être au fait des éléments fondamentaux qui l‘ont bâtie… Ce sont sans doute ces mêmes éléments qui ont influé sur la culture de l’entreprise ! Le temps que vous passerez à vous renseigner sur la boite témoignera de votre niveau de préparation et sera une bonne mesure de votre motivation pour le poste.

N’oubliez pas de vous familiariser le plus possible avec l’activité de l’entreprise, c’est-à-dire ce qu’elle fait et la manière dont elle le fait : cernez le produit phare, la cible commerciale, le business model et les axes de développement, mais aussi les valeurs et les habitudes de travail qui font la vie de bureau… Prenez le temps de synthétiser les différents entretiens que vous avez eu en amont de cette étape, ce qui est ressorti clairement de l’entreprise et de sa culture à travers les différents interlocuteurs que vous avez rencontrés… C’est un moyen efficace de montrer que vous savez prendre du recul et comprenez les enjeux auxquels le PDG doit faire face au quotidien.

3. Préparez votre pitch, en prenant le temps d’expliquer ce qui aujourd’hui vous donne envie de rejoindre l’entreprise

La présentation au fondateur peut légèrement différer des autres présentations en entretien. En effet cette dernière doit mettre l’accent sur deux éléments : votre motivation, et votre capacité à apporter des solutions efficaces aux problématiques qui se posent sur le poste ouvert. Ce qui intéresse le plus le fondateur est ce qui vous pousse à rejoindre le projet - son projet - qui est un peu son bébé… Votre présentation doit donc bien répondre à la question « pourquoi ce poste ? », mais aussi « pourquoi cette entreprise ? »

4. Montrez que vous savez prendre de la hauteur, que vous avez du recul sur votre métier, votre secteur

Au-delà de vos compétences et de votre motivation, montrez que vous avez une vision métier, c’est-à-dire une réflexion argumentée et mûrie sur le métier, le secteur et son évolution. C’est un bon moyen de montrer que vous savez prendre du recul et faire preuve d’ouverture d’esprit, tout en ayant un regard critique susceptible d’apporter à l’entreprise. En effet, il est peu probable que le fondateur cherche uniquement à recruter des clones et de bons exécutants. Il sera probablement intéressé par quelqu’un qui apporte une vision, des idées nouvelles, des bonnes pratiques issues de l’extérieur, et tout cela en bonne intelligence avec les besoins du poste.

5. Écoutez, écoutez, écoutez

Durant un entretien avec le fondateur, ce n’est pas forcément le candidat qui parle le plus ! Assurez-vous de bien vous mettre à l’écoute du PDG. Il porte la vision de l’entreprise et sera le mieux placé pour vous délivrer de précieux enseignements. Cela peut être aussi l’occasion de vous transmettre ses ambitions pour ses équipes, ainsi que sa vision du management, soit des éléments clés à intégrer avant de vous décider à rejoindre la boite. Alors surtout n’hésitez pas à rebondir sur ces propos, et poser des questions pour approfondir ! Se mettre à l’écoute - surtout si c’est une écoute active - ne peut être que positif : vous montrez que vous êtes capable d’adapter votre attitude à votre interlocuteur, mais aussi que vous êtes en mesure de l’entendre, de le comprendre et de cerner ses attentes, créant ainsi les prémices d’une relation de confiance… Ce qui pourrait jouer en votre faveur !

6. Posez des questions pertinentes qui interpelleront le fondateur

S’il n’est plus à prouver que poser les bonnes questions en entretien est une stratégie qui paie car appréciée des recruteurs, cela est d’autant plus vrai lorsque vous rencontrez le PDG. Vous êtes en présence de celui qui pilote le projet d’entreprise, c’est le moment pour vous d’en apprendre un maximum, et de montrer par la pertinence de vos questions que vous saisissez bien les enjeux. Vous pouvez l’interroger ou rebondir sur ses propos au fur et à mesure de l’entretien, mais aussi garder quelques questions pour la fin, notamment s’il en vient à vous demander « Est-ce que vous avez des questions ? »Les questions les plus pertinentes sont généralement en lien avec le poste que vous visez : facteur de succès, défis pour l’entreprise, vision à long terme…. Mais vous pouvez aussi le sonder à propos de l’entreprise, tant sur l’aventure entrepreneuriale, que sur les défis qui se posent aujourd’hui au vu du marché. Privilégiez, bien sûr, les questions ouvertes qui laisseront une plus grande liberté à votre interlocuteur et lui permettront de développer sa réponse.

7. Restez naturel !

Pas facile, puisque vous rencontrez le PDG ! Cependant, sachez que cet entretien a surtout pour optique de confirmer votre bonne adéquation avec l’équipe et l’entreprise. A priori, si vous êtes arrivé à ce niveau-là, c’est que vous semblez plutôt bien convenir à la fiche de poste. À ce stade, il est donc préférable de rester soi-même, car c’est surtout une histoire de feeling et de savoir-être… Le PDG doit ressortir convaincu que, humainement, vous avez votre place dans l’entreprise ! Mieux vaut alors privilégier la simplicité et la spontanéité plutôt que d’essayer de jouer un rôle.

Si la rencontre avec le directeur de l’entreprise peut s’avérer impressionnante, ce n’est pas toujours l’entretien le plus difficile techniquement. En revanche, c’est un entretien qui mobilise beaucoup d’énergie et de préparation pour que la rencontre débouche sur une véritable envie commune de travailler ensemble. Bonne chance !

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles dans votre timeline !

Photo by WTTJ

Cécile Pichon

Psychologue du travail, Coach et Consultante RH

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :