Moins de travail ? L'occasion de rayer (enfin) ces tâches de notre to do !

Optimiser son confinement : 7 conseils pour être efficace

Un peu plus d’une semaine que le confinement a commencé et, parmi toutes les choses qui vous manquent (aka voir vos amis, aller au bar et vous prélasser au parc), le temps n’en fait pas partie. Avec votre charge de travail réduite, voire inexistante, vous avez commencé trois nouvelles séries, ressorti votre console et arrosé cette plante oubliée depuis deux mois. Mais même si battre le record de binge-watching sur Netflix est une noble cause, vous pouvez aussi profiter de ce temps cloîtré chez vous pour faire toutes ces choses pour lesquelles vous n’avez d’ordinaire “pas le temps” et qui pourraient (peut-être) changer votre vie pro. Voilà une liste non-exhaustive d’activités productives, histoire de tenter de profiter du confinement plutôt que de le subir…

Faire le point sur ses envies professionnelles

Que vous soyez freelance, jeune actif ou salarié depuis 20 ans, il est toujours intéressant de faire le point sur vos motivations professionnelles et vos envies : en quelques mois, les désirs peuvent changer et vous pouvez aspirer à un autre poste ou à d’autres missions sans même en être conscient.

Aurélie Tobola, Responsable Talent Management, connaît bien le processus : « Le premier pas, c’est de se pencher sur ses anciennes expériences : qu’est-ce que vous avez préféré faire et pourquoi ? Sur quels motifs (salaire, politique managériale, type d’entreprise…) avez-vous jusqu’ici choisi vos postes ? Et aujourd’hui avec le recul, était-ce finalement de bons critères pour vous ? Ensuite, on peut définir ses “moteurs” complète l’experte. C’est-à-dire ce qui fait qu’on aime aller travailler. Ça peut être apprendre, aider, créer, réfléchir, organiser… Chacun a les siens propres ! En fonction de ça, vous pouvez ensuite vous demander quel type de poste pourrait remplir votre moteur » explique t-elle.

Ensuite, c’est tout simplement l’occasion de faire, calmement, le bilan. « Demandez-vous ce que vous savez faire et sur quoi vous pouvez progresser. Pensez d’abord à vos trois principales compétences. Ensuite, classez toutes vos compétences métiers (rédaction, langage informatique, analyse de données…) et vos compétences transverses (capacité d’adaptation, travail d’équipe…). Enfin, si vous connaissez votre poste idéal, quelles compétences vous manquent-ils pour y arriver ? » conclut Aurélie Tobola.

Mais attention, une telle réflexion ne se fait pas en une journée, il faut la mener sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois (ça tombe bien…). Au prochain apérovisio avec vos potes ou votre famille, profitez-en donc pour leur demander des avis complémentaires.

Enfin, il faut être honnête avec soi-même : ça ne sert à rien de se convaincre qu’on aime la créativité et l’agilité si on est plus à l’aise dans des environnements carrés !

S’inspirer de The Miracle Morning

Vous avez peut-être déjà feuilleté The Miracle Morning, le best-seller de Hal Elrod, avant de le reposer, fatigué à l’idée de vous réveiller à 5h tous les matins. Et si, sans vous lever à l’aube, vous vous en inspiriez tout de même pour votre développement personnel ? Dans son livre, Hal Elrod recommande de consacrer entre 10 et 20 minutes à six activités qu’il appelle savers. Lui les pratique chaque matin, mais puisque vos journées sont un peu vides en ce moment, vous pouvez très bien les intégrer dans votre routine quotidienne ! Allez hop, un peu de motivation ! La visualisation, par exemple, consiste à s’imaginer en train d’accomplir ses rêves… Mais vous pouvez aussi bien réfléchir à vos actions du jour et vous demander « Qu’est-ce qui aura le plus d’impact aujourd’hui ? C’est quoi mon challenge ? » (oui, repeindre un mur ou appeler longuement votre grand-mère, ça a du sens) Pour l’écriture, que ce soit sur votre téléphone, votre tablette ou un carnet (oui, ça existe toujours !), demandez-vous quels sont vos projets (pour après…) et notez les moyens d’y parvenir. Vous pouvez aussi écrire les envies que vous avez pour la journée. Hal Elrod met aussi en avant les bienfaits du silence et encourage à profiter du calme pour méditer ou faire de la relaxation. Vous n’y connaissez rien ? Pas de panique : vous concentrer sur le silence en buvant votre café suffit à réduire le stress et à se recentrer sur ses pensées. Pour le reste, plein d’applis existent !

Cultiver son réseau professionnel

Selon une étude Monster, 70% des postes pourvus le sont via un recrutement « caché ». Il serait temps de chérir votre réseau, non ?

Première étape : la consolidation

Avoir des relations sur LinkedIn ne suffit pas, encore faut-il échanger avec eux. Vous pouvez lancer l’idée de prendre un café virtuel à ceux dont vous n’avez plus de nouvelles : ce sera l’occasion de discuter de vos activités respectives et de vos aspirations. Prendre soin de son réseau pro, c’est aussi envoyer de temps en temps un article ou une offre de travail à quelqu’un si vous pensez que ça peut l’intéresser. Vous pouvez aussi simplement envoyer un email en rebondissant sur leur actualité pro pour leur montrer que vous êtes attentif à ce qui se passe dans leur vie. Grâce à ça, vos relations savent qu’elles peuvent compter sur vous et que vous ne vous manifestez pas seulement quand vous avez besoin d’elles.

Seconde étape : le développement

Pour ça, repensez aux personnes que vous avez rencontrées dernièrement, et envoyez-leur un message en même temps qu’une invitation en ligne pour garder contact. Intéressez-vous aussi aux personnes à l’origine d’articles que certaines de vos relations ont liké et qui vous ont (positivement) interpellé : vous avez sûrement des visions similaires à propos du monde du travail ou des valeurs communes. En allant sur leur profil, vous pourrez lire les autres articles qu’elles ont écrits et découvrirez peut-être qu’elles travaillent dans un univers qui vous a toujours intrigué ou pour une boîte qui vous inspire. Vos chemins professionnels seront peut-être amenés à se croiser !

Faire une formation en ligne

Que ce soit pour maîtriser de nouvelles compétences ou rester à la page dans son domaine, les formations en ligne ont le vent en poupe. On en trouve aujourd’hui de tous types : payantes ou gratuites, en vidéo ou contenu texte… Véritables plus-values sur le CV, ces formations sont un bon moyen de rester productif et d’augmenter sa cote sur le marché du travail.

Chez Welcome, on vous conseille par exemple MyMooc, le leader francophone sur le marché. Le site propose des milliers de e-formations gratuites et peut se targuer de recenser des formations d’institutions prestigieuses sur son site comme Stanford University et Ted X. Santé, enseignement, data sciences… Le site couvre quasiment tous les domaines. En plus, les formations regroupent contenu texte, vidéos et forum de discussion, ce qui rend l’e-formation plus conviviale.

On vous recommande aussi les formations Google, très axées sur le digital (logique). Appelées Google Ateliers Numériques, vous avez le choix parmi 25 formations gratuites qui vont du marketing à la publicité, en passant par la cyber-sécurité - tout un programme !

Apprendre une nouvelle langue

Avant toute chose, il faut cibler pourquoi vous souhaitez parler une autre langue afin de faire le bon choix : selon vos critères, toutes les langues ne présentent pas le même intérêt. Vous souhaitez apprendre une langue qui va vous aider à voyager ? L’anglais, l’espagnol ou le portugais pourront convenir. Vous aimeriez vous imprégner d’une culture lointaine ? Peut-être que le japonais ou les langues locales africaines vous plairont davantage.

Pour apprendre une nouvelle langue, surtout à l’âge adulte, il est important d’avancer pas à pas. Inutile de regarder des séries en VO sur Netflix si vous n’avez pas déjà une bonne base de vocabulaire ! Pour cette première étape et pour se familiariser avec les sons, l’application Drops est parfaitement adaptée : vous pouvez apprendre près de 2500 mots répartis dans plus de 100 thématiques différentes. Ludique, Drops est basé sur la répétition écrite et audio et promet des résultats en pratiquant cinq minutes par jour, ce qui correspond à la version gratuite. Bon point, 37 langues sont disponibles sur l’app !

Quand vous considérez avoir assez de vocabulaire, vous pouvez ajouter le visionnage de films en VO pour habituer votre oreille aux sons et, ainsi, être plus à l’aise lorsque vous aurez une conversation. Vous pouvez aussi regarder des documentaires sur le pays qui vous aideront à vous imprégner de la culture. Enfin, il sera temps de passer à la grammaire avec des livres ou des sites dédiés comme Lingolia ou MyLanguages.

Apprendre une langue ne se fait pas en quelques jours mais, avec du temps et de la motivation, nul doute que vous ferez des progrès considérables durant ce confinement !

Remettre de l’ordre dans son ordinateur

Que celui qui n’a jamais pesté contre son ordinateur mal rangé, lève la main. L’heure du grand ménage à sonné. D’abord, classez vos fichiers selon qu’ils soient pro ou perso : ce sera déjà un risque en moins d’envoyer une photo de votre chat à un client. Ensuite, triez-les selon l’organisation qui vous convient le mieux. Ça peut être par client ou mission, ou par rubriques (devis, templates, contrats…).

Une fois cette première étape finie, vous pouvez vous atteler à renommer vos fichiers pour les classer par ordre de priorité. En ajoutant « _ » devant le nom d’un fichier, celui-ci se retrouvera au dessus des autres documents et signifiera qu’il est prioritaire. Un fichier qui commence par « @ » se placera juste en dessous et, enfin, ceux avec un « 1 » en début de nom seront rangés encore en dessous. Ça n’a l’air de rien, mais cette nouvelle organisation vous assurera un gain de temps appréciable en visualisant instantanément les fichiers les plus urgents.

Classer ses mails

Avec en moyenne 88 mails reçus chaque jour, nos boîtes mails ressemblent souvent à une chambre d’ado après un tsunami… Heureusement, on peut rapidement cleaner tout ça.

Avant toute chose, supprimez tout ce qui ne vous est pas (ou plus) utile : emails traités, newsletters passées, invitation à des événements (où vous n’avez de toute façon pas mis un pied), notifications de messagerie… Soyez sans pitié. En plus d’alléger votre boîte mail, vous ferez du bien à la planète (car, oui, on vous rappelle que le stockage de mails pollue). Une fois votre boîte débarrassée du superflu, rangez les mails restants par catégories : important/pas important, en cours/en attente, pro/perso/newsletters… Vous pouvez choisir de créer des dossiers et/ou d’utiliser un code couleur, au choix. À vous de choisir l’organisation qui vous convient le mieux !

Voilà. Et maintenant, allez hop, au (non) boulot !

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook et abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles !

Photo by WTTJ

Audrey Tobola

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Travail et coronavirus : le guide

Retrouvez tous nos articles liés au coronavirus : enquêtes, témoignages, informations et conseils.

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :