TikTok : le nouveau canal pour trouver un stage/job ?

TikTok : le nouveau réseau pour trouver un emploi ?

Une chorégraphie rythmée qui donne le sourire, un prank malicieux, mais surtout un scroll addictif dont il est difficile de se défaire. C’est ce que l’on obtient après avoir téléchargé TikTok, le (pas si) petit dernier des réseaux sociaux à l’ascension fulgurante. Au fil des confinements, l’application de partage de courtes vidéos venue de Chine s’est progressivement imposée dans nos smartphones, et plus particulièrement ceux des générations Y et Z, dont vous faites sûrement partie. Au point de faire désormais jeu égal avec ses pères spirituels Instagram et Snapchat, voire même d’éclipser le vieillissant Facebook. Et comme pour ses prédécesseurs avant lui, les entreprises n’ont pas tardé à s’emparer du phénomène pour développer leur visibilité ou communiquer sur leur marque. Il suffit de lire la mention “connaissance de TikTok souhaitée”, qui s’est imposée dans les offres d’emploi en communication et marketing, pour s’en apercevoir.

Justement, des offres d’emploi, on en trouve aussi de plus en plus sur LE réseau social du moment. Extravagance passagère de la part des entreprises ou véritable tendance ? La recherche d’emploi sur TikTok ouvrirait-elle la porte à de nouvelles opportunités à ne pas manquer en tant que jeunes candidats ? C’est ce que nous avons voulu savoir en interrogeant recruteurs, candidats et experts des réseaux sociaux.

Trouver du travail sur TikTok, pourquoi pas ?

Simple, rapide, efficace

On est en novembre 2020 et voilà déjà une heure, peut-être deux, que la lumière bleue du smartphone de Jeanne se reflète sur son iris, et que son pouce balaye inlassablement son écran de bas en haut. Ce qu’elle consomme ainsi mécaniquement, ce sont des vidéos sur TikTok, qui s’enchaînent les unes après les autres comme dans un défilé sans fin. Mais alors qu’elle “skip” une énième vidéo de “recette gourmande facile à réaliser”, la jeune fille de 19 ans tombe soudain sur une présentation tout en musique des postes à pourvoir dans une agence d’intérim de sa ville. Après avoir visité le site de l’agence en question, elle décide de postuler. Une semaine plus tard, la voici placée par l’agence à un poste de préparatrice de commande dans lequel elle trouve vite ses repères. Cela fait maintenant plusieurs mois qu’elle occupe ce poste et qu’elle s’épanouit en tant qu’intérimaire. On retiendra de cette anecdote que ce qui était au départ un moment de détente sur son smartphone s’est transformé en quelques secondes en une opportunité professionnelle. Simple, rapide, efficace. Jeanne ne demandait pas mieux en pleine crise sanitaire.

Celui qui lui a fait signer son contrat, c’est Guillaume Gritti, gérant de l’agence d’intérim Synergie de Toulouse et star du TikTok à 300 000 vues qui a justement attiré Jeanne. Le trentenaire se remémore le moment où l’idée de diffuser des offres sur le réseau social a germé dans son esprit, il y a moins d’un an. « J’ai découvert l’appli pendant le premier confinement, comme beaucoup de monde, se rappelle-t-il. Au début, je l’utilisais pour mon plaisir personnel. Mais au bout de quelques mois, j’ai pensé que ce serait peut-être un bon moyen de toucher une audience plus jeune mais surtout différente. » Bingo, sa première vidéo, dans laquelle il se met en scène pointant des noms de métiers qui apparaissent en rythme autour de lui, touche une large audience et particulièrement une cible étudiante, à laquelle il a généralement du mal à s’adresser. « On a reçu énormément de retours d’étudiants et de jeunes diplômés qui n’auraient pas spontanément pensé à passer par une agence d’intérim pour trouver un job. Et puis, au niveau de notre image, je pense que ça nous a rendu plus sympa, ça a supprimé la barrière qui peut parfois se dresser entre les candidats et les recruteurs. C’est pour ça, je pense, que les gens ont davantage osé envoyer leur candidature. »

Une stratégie payante, donc, pour Guillaume et ses recrues. Mais ils ne sont pas les seuls à avoir tenté le coup sur la plateforme. À vrai dire, côté recrutement, on trouve un peu de tout sur TikTok : du petit commerce de proximité cherchant un employé polyvalent, à la grande entreprise nationale en quête de jeunes diplômés, en passant par des professionnels du marketing de réseau souhaitant accroître leur équipe de vendeurs. Si les recruteurs sont difficiles à catégoriser, on peut tout de même distinguer trois types d’offres d’emploi en flânant sur l’application.

  • Les offres d’emploi des comptes officiels : Dans ces vidéos partagées directement sur le compte officiel de l’entreprise qui recrute, c’est souvent un DRH qui présente le(s) poste(s) à pourvoir ou bien directement un employé exerçant le même métier qui décrit sa fonction et raconte son quotidien.

  • Les publicités payantes : Certaines entreprises n’hésitent pas à diffuser leurs offres sous forme de contenus sponsorisés. Les vidéos sont alors plus créatives et plus soignées, un peu à la manière d’une publicité classique.

  • Les offres d’influenceurs : Enfin, de manière plus indirecte, certains employeurs passent par l’intermédiaire d’influenceurs TikTok, afin de profiter à la fois de leur visibilité sur l’application et de leur image.

Mais alors, qu’est-ce qui explique que des entreprises de tailles et de secteurs aussi variés se lancent dans des campagnes de recrutement sur TikTok ? Et qu’est-ce que le réseau a, à leurs yeux, de plus que les autres ?

Pourquoi un tel engouement de la part des entreprises ?

Pour Ana Fernandez, coach en recherche d’emploi et auteure du livre Utiliser Internet et les réseaux sociaux pour trouver un emploi (Studyrama Éd), l’émergence des offres d’emploi sur TikTok s’explique par la possibilité pour les entreprises de cibler une audience difficilement atteignable par les moyens de recrutement traditionnels. Très jeune, entre 18 et 28 ans, souvent peu expérimentée, celle-ci a du mal à faire sa place sur les jobboards classiques ou sur les réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn. La faute au manque d’expérience et à une mauvaise estime de leur profil, vous savez sûrement de quoi on parle… « Quand on est étudiant ou qu’on débute dans la vie professionnelle, on n’arrive pas toujours à optimiser sa recherche, explique-t-elle. Il y a beaucoup d’offres qu’on ne voit pas, par méconnaissance des outils ou des mots clés à utiliser. Et puis, on a surtout du mal à se rendre visibles aux yeux des recruteurs, parce que notre CV n’est pas toujours bien fait ou parce que notre profil n’est pas renseigné comme il se doit. Même sur un réseau social comme LinkedIn, quand on a 20 ans, on a tendance à ne pas se penser assez légitime ou crédible par rapport aux autres professionnels, alors on ne prend pas la peine de se créer un profil. » Pour les entreprises, difficile alors d’ignorer la tentation TikTok quand on sait qu’une vidéo qui “perce”, voire même un contenu sponsorisé, peut leur offrir une énorme visibilité à un coup très bas.

Au-delà de la possibilité de capter l’attention d’une cible plus jeune et souvent inaccessible, les entreprises ont aussi compris que TikTok pouvait leur permettre d’améliorer leur image en tant qu’employeur et d’inviter ceux qui n’oseraient pas postuler en temps normal à le faire. Illustration parfaite : Jeanne n’imaginait même pas un jour travailler en intérim, et pourtant… « La vidéo de Guillaume m’a tout de suite parlé, se souvient la jeune femme. Le fait de voir que les employés étaient dynamiques, souriants et qu’ils s’amusaient au bureau sans se prendre trop au sérieux, ça m’a donné envie de travailler avec eux. Je me suis dit qu’une collaboration avec cette équipe ne pouvait que super bien se passer. »

Et les candidats, eux, sont-ils séduits ?

Si les offres d’emploi sont plus parlantes et séduisantes sous forme de vidéo, c’est aussi le cas des candidatures. C’est d’ailleurs parfois ce qui est demandé dans les offres diffusées sur TikTok. « Quand l’entreprise vous demande de postuler en envoyant votre “plus beau TikTok”, cela permet aux recruteurs d’avoir directement un aperçu de votre personnalité et de la façon dont vous vous vendez, explique Ana Fernandez. Sans compter que le courage de se mettre en scène est aussi souvent salué. Et puis, cela peut aussi accélérer le processus de recrutement, car cela permet au recruteur de savoir plus vite si votre profil va matcher avec ses besoins ou pas. »

Cette accélération serait d’ailleurs le principal bénéfice de la plateforme pour vous, jeunes candidats. « Sur TikTok, c’est aux entreprises de venir à vous. Et c’est à elles aussi de faire preuve de créativité pour vous séduire, rappelle Ana Fernandez. Ensuite, en tant que candidat, il suffit d’envoyer une vidéo, de commenter ou de cliquer sur un lien pour y déposer son CV. C’est extrêmement simple, rapide et cela demande une certaine réactivité plutôt qu’une longue préparation comme cela peut être le cas sur certains jobboards. C’est un modèle qui correspond totalement aux attentes des nouvelles générations. » En 2021, donc, postuler à une offre d’emploi deviendrait presque un acte divertissant, qui peut survenir entre deux vidéos humoristiques, et qui se consomme instantanément, sans préliminaires. Avec ses avantages et ses limites.

Instantanéité et recherche d’emploi font-ils bon ménage ?

Pour la coach en emploi experte des réseaux sociaux, l’instantanéité et la simplicité de la recherche d’emploi sur TikTok rendent néanmoins le parcours des candidats plus aléatoire que sur d’autres canaux. « D’abord, postuler sur TikTok demande une certaine audace qui n’est pas donnée à tout le monde, remarque Ana Fernandez. Et cela exclut toute une partie de candidats qui pourraient correspondre à la fiche de poste mais qui ne sont pas à l’aise avec le fait de se mettre en scène. Ensuite, il faut garder en tête que lorsqu’une offre d’emploi est publiée sur l’application, tout va très très vite après. Pour ceux qui ne voient l’offre que quelques heures plus tard ou le lendemain, cela peut déjà être trop tard et ils risquent d’être noyés dans la masse de candidatures. » Difficile donc de garder le contrôle sur sa recherche et de se fixer des objectifs.

Et cette exigence de réactivité contraint par la même occasion les candidats à foncer tête baissée, sans toujours faire le travail de préparation attendu des professionnels du recrutement. Difficile donc de considérer TikTok comme un réel média professionnel sur lequel on peut sérieusement s’appuyer pour ses recherches d’emploi. Pour Ana Fernandez, cela s’explique surtout par le fait que « TikTok n’est qu’une alternative de recherche d’emploi, qui n’a pas encore trouvé ses codes du côté des recruteurs comme du côté des candidats. » Il ne s’agirait donc pas d’une référence en la matière, mais d’un moyen original de dénicher des opportunités, qui parfois tombent à pic, dans certains métiers ou certains secteurs, comme celui de la restauration, par exemple au moment où les équipes se forment pour la réouverture des terrasses du 19 mai.

Lire aussi dans notre rubrique : Students

Boost Étudiants : comment créer et développer votre réseau ?

Comment être en veille emploi sur TikTok ?

Comme tous les réseaux sociaux avant lui, TikTok fonctionne grâce à un algorithme. Celui-ci sélectionne pour nous les contenus qui nous intéressent et s’affine au gré de nos vues et likes. Mais alors que les opportunités professionnelles se mettent à pondre ici et là sur l’application, on est en droit de se demander par quels moyens pouvons-nous nous “placer” de façon à n’en louper aucune ?

Selon la coach en emploi spécialiste des réseaux sociaux, il existe 3 astuces pour optimiser sa recherche d’emploi sur TikTok :

  • Suivre les entreprises sur leurs réseaux sociaux
    Sélectionnez des entreprises qui vous plaisent, qui vous attirent, dans lesquelles vous aimeriez ou vous pourriez travailler. Mais cela ne vaut pas que pour TikTok, vous pouvez les suivre sur différents réseaux sociaux « car le plus souvent, lorsqu’une entreprise publie une offre, sur TikTok ou ailleurs, elle le communique sur sa page officielle et ce, sur tous ses réseaux. »

  • Rechercher des offres par mots clés
    La deuxième façon de ne rien louper des offres publiées, c’est de se rendre dans la rubrique “recherche” de l’application. « Alors, on peut taper différents mots clés ou hashtags pour retrouver les offres qui nous intéressent. Par exemple, le hashtag #recrutement, ou #offredemploi. »

  • Renseigner son profil pour être ciblé par les offres
    Cette troisième astuce se base elle aussi sur des mots clés, mais cette fois-ci sur votre profil, dans le but de faire naturellement venir les offres à vous. Pour cela, il suffit de « renseigner du mieux qu’on peut sa bio. En distillant, là encore, certains mots clés, comme “étudiant”, ou “stage”, si on en recherche un, ou encore nommer son secteur ou son métier », conseille la coach en emploi.

À noter aussi qu’en tant que “nouvel” outil de recherche d’emploi, TikTok est plus adapté aux recrutements locaux ou de proximité et s’adresse majoritairement à des profils opérationnels et créatifs. « Le recrutement au niveau national peut être difficile à gérer pour les entreprises en raison du trop grand nombre d’offres qui risquent d’affluer, explique Ana Fernandez. Et là où le recrutement via TikTok prend tout son sens, c’est quand les entreprises recherchent, par exemple, des graphistes ou des employés en communication, qui seront sans doute amenés à utiliser l’application dans le cadre de leur futur poste. » N’oubliez donc pas de préciser votre lieu de résidence dans votre profil afin d’être ciblé pour des postes près de chez vous. Pensez par ailleurs à l’importance de la maîtrise de TikTok au moment de postuler, afin de savoir si votre candidature doit attester de cette compétence ou si ce n’est pas obligatoire.

Quel avenir pour cette tendance ?

Bien que le développement de TikTok en France et l’arrivée des premières offres d’emploi sur le réseau social aient été extrêmement rapides, la tendance au recrutement sur l’application est pour l’instant assez marginale. Reste à savoir si celle-ci continuera de se développer dans les prochains mois ou si, au contraire, la flamme s’éteindra aussi vite qu’elle s’est allumée. Pour Ana Fernandez, ce boom est intimement lié au contexte actuel de pandémie. « Si l’on a commencé à voir des offres d’emploi apparaître sur TikTok, c’est avant tout pour combler l’absence d’événements physiques comme les salons de recrutement, notamment ceux à destination des étudiants, explique-t-elle. Lorsque tout reviendra à la normale, je pense que TikTok redeviendra essentiellement l’application de divertissement qu’elle est censée être. »

Alors que la sortie prochaine du troisième confinement et la stratégie de vaccination nous laissent espérer une fin de la crise sanitaire dans les prochains mois, il se pourrait néanmoins que TikTok s’affirme comme un outil de recherche d’emploi alternatif, au même titre qu’Instagram. Et ce, ne serait-ce que pour permettre aux entreprises et aux candidats de se différencier par leur créativité dans un contexte de crise économique et de fort chômage qui devrait se poursuivre après la pandémie. Alors, même s’il est peu probable que l’application rivalise un jour avec LinkedIn ou les jobboards classiques, il peut être intéressant, en ces temps incertains, de garder un œil attentif aux offres qui peuvent surgir sans crier gare entre deux vidéos de vos potes en train de danser en parfaite synchronie.

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook, LinkedIn et Instagram ou abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir, chaque jour, nos derniers articles !

Photos by WTTJ
Édité par Éléa Foucher-Créteau

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :