« Quand je décrocherai un CDI... » À quoi rêvent les futurs diplômés ?

Emploi en CDI : un contrat qui donne envie aux étudiants

Convoité par tous, redouté par certains, symbole d’émancipation et de stabilité mais aussi de routine et d’asservissement, il n’en est pas moins le Saint-Graal de l’emploi. Qui est-ce ? Le CDI, bien sûr, aussi appelé contrat à durée indéterminée. Pour beaucoup, il est au travail ce qu’un grand cru est au vin. Irrésistible, il fait languir les étudiants au sortir de leurs formations.

En tant que stagiaire ou alternant·e, vous en avez marre d’être réduit au statut de “monsieur ou madame café” de l’open space, ou de passer vos journées avec votre meilleure amie, la photocopieuse ? Ok, c’est cliché, mais quoiqu’il en soit, vous voyez le CDI comme votre porte de sortie ? Fini les salaires taillés à la cisaille ou les regards de pitié lancés par vos collègues… euh, supérieurs hiérarchiques ! Mais qu’en attendez-vous vraiment sur le long terme ? Et que feriez-vous si vous décrochiez le gros lot demain ? Il n’existe pas de réponse universelle mais les quelques témoignages qui suivent pourront - on l’espère - vous parler… et pourquoi pas, vous donner des idées !

« Si demain je décrochais un CDI, … »

« … Je ferais tout pour en être digne »

« Connaissant mon caractère, je pense que j’aurais envie de prouver à mes collègues et à mes supérieurs qu’ils ont eu raison de me faire confiance. Et de me donner une raison d’être fière de moi. Et pour ça, je jouerais sûrement à la bonne élève en m’investissant à fond dans mon travail. Surtout que dans le monde de la culture, les places sont rares ! ». Loanne, en master de médiation culturelle.

« … Je m’investirais davantage dans des projet personnels »

« J’avoue que pour moi, les avantages d’un CDI sont avant tout personnels : devenir totalement indépendant, avoir un appartement, enfin, et si possible, commencer à développer, en parallèle de mon contrat d’éventuels projets personnels. Je rêve de développer un jour mon propre média dans le sport », Toni, en alternance en journalisme.

« … Je serais très ambitieuse »

« J’ai pas peur de le dire : j’obtiendrais le respect et la reconnaissance de mes collègues… jusqu’à carrément devenir leur supérieure. Être calife à la place du calife, quoi », Maud, apprentie journaliste.

« … Je dépenserais sans compter, soyons honnête »

« Première chose, un cadeau pour ma maman, peu importe le prix. Pour moi, je vais faire des folies… Vêtements, restau, sorties, vacances… J’ai les yeux qui brillent », Julia, aspirante styliste maille.

« … Je deviendrais quelqu’un »

« J’ai hâte de pouvoir réellement donner mon avis, et surtout, de me sentir légitime de le faire, sans qu’on puisse me juger ou me regarder avec condescendance. Mais aussi que mon travail m’appartienne et que je sois libre de proposer des projets par moi-même ! », Eva, étudiante en broderie et design textile.

« … Je pourrais avoir mon propre bureau ? »

« J’ai toujours eu cette image des séries américaines où tu obtiens ton propre espace de travail où tu peux rigoler avec tes collègues, un peu comme Chandler dans Friends, mais aussi étaler tout mon bordel ! J’y mettrais pleins de stylos, mes pots à crayons, mes plantes, mes trombones… Rien que pour ça, j’aimerais être en CDI ! ». Emma, apprentie journaliste qui aspire à devenir correspondante à l’étranger.

« … J’aurais une vie plan-plan et ça m’ira très bien »

« Pour moi, le CDI est plus un palier à franchir qu’une fin en soi. C’est la première étape pour je puisse, à terme, m’épanouir avec une femme, avoir des enfants et un gros chien », Valentin, en apprentissage pour devenir boucher.

« … J’aurais hâte de me faire une bande d’amis au bureau »

« La routine peut sembler ennuyeuse, mais dans le monde pro c’est différent. L’idée de retrouver des visages familiers chaque matin et de pouvoir nouer de vraies amitiés au boulot rend la perspective de travailler jusqu’à la retraite bien plus agréable », Venus, en étude de photo et vidéo mode.

«… Je partirais en road trip autour du monde »

« Pour moi, un CDI est synonyme d’engagement mais aussi de confiance mutuelle. J’attends de l’entreprise qu’elle me permette de mener un projet à bien : celui de prendre mes affaires et de partir faire le tour du monde. Bien sûr je travaillerais, mais à distance, car pour voyager, il vaut mieux avoir une situation stable », Aurore, en Master d’Économie sociale et solidaire.

« … Je vais ENFIN être un peu plus relax »

« Ça me permettra de me débarrasser d’une lourde charge de stress, liée à la pression que je me mets à réussir dans ma vie coûte que coûte… CDI en poche, je pourrais me dire que j’ai enfin une bonne situation et une certaine stabilité. Et peut-être que je me lâcherais un peu la grappe ! », Anthony, apprenti journaliste sportif.

«… Je pourrais enfin arrêter d’être étudiante, là j’en peux plus ! »

« J’en ai marre des études et de la théorie ! Et puis, ça me saoule de dire que je suis étudiante. Quand je rencontre quelqu’un, j’en ai limite honte… Bref, je veux être en CDI pour enfin avoir l’impression d’être adulte » Noémie, en étude de communication, illustration et graphisme.

L’avenir nous dira si ces étudiants auront la possibilité d’exaucer leurs souhaits et d’atteindre leurs objectifs, c’est tout ce qu’on leur souhaite ! Et vous, qu’avez-vous hâte de faire ou d’avoir, lorsque vous aurez un CDI ?

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :