Entretien de groupe : comment penser collectif et se démarquer ?

Entretien de groupe : penser collectif et se démarquer !

Individuel ou en groupe, se rendre à un entretien requiert quelques règles de bases, à savoir choisir une tenue adaptée, être ponctuel et rester poli, aussi bien avec le recruteur qu’avec les autres candidats.

Cela dit, voici quelques clés pour briller lors d’un entretien collectif.

Mais de quoi s’agit-il ?

Un entretien collectif, c’est lorsque le recruteur convoque plusieurs candidats au même moment, et les reçoit ensemble. Le nombre varie en fonction du nombre de postes à pourvoir. S’il n’y en a qu’un, vous serez généralement moins de 10. Si par contre il y a plusieurs offres, le nombre de candidats peut aller jusqu’à rassembler 15 à 20 personnes. Quoiqu’il arrive, vous serez prévenu en amont qu’il s’agit d’un entretien collectif ou non.

Pour le recruteur, plusieurs avantages à ce type d’entretien : un gain de temps et cela permet de révéler les personnalités de chacun.

Mais le candidat aussi peut y trouver ses avantages : voir d’autres profils - similaires ou non - et voir comment ils se comportent est toujours formateur. Cela permet également d’évaluer ses compétences et d’échanger avec ses “concurrents”.

Si vous êtes retenu, vous serez amené à passer un autre entretien, individuel cette fois-ci. Tristan Flavigny, directeur associé chez Sapiance RH explique que « le processus permet d’orienter l’évaluation sur des sujets plus comportementaux et de voir comment les candidats interagissent dans leur environnement. »

Quels secteurs sont concernés ?

On retrouve ce type d’entretien dans les secteurs tels que la grande distribution, les assurances, les sociétés de conseils ou encore dans l’hôtellerie. Ce sont surtout pour les métiers liés à la vente, au commercial.

Pour Tristan Flavigny, « les entretiens groupés se pratiquent plutôt sur les fonctions où la nécessité de mettre en avant les compétences comportementales sont importantes : responsable de centre de profit, commerciaux, management intermédiaire, vendeurs… »

« Les entretiens groupés se pratiquent plutôt sur les fonctions où la nécessité de mettre en avant les compétences comportementales sont importantes » - Tristan Flavigny.

Comment se déroule un entretien collectif ?

Contrairement à un entretien individuel, le recruteur va très peu intervenir lors de cet échange. Après s’être personnellement présenté, vous avoir décrit l’entreprise, son secteur d’activité et vous avoir donné les grandes lignes du ou des postes et leurs enjeux, le recruteur va inviter chacun des candidats à se présenter à son tour. Une fois le tour de table terminé, votre interlocuteur vous donnera un exercice à faire collectivement.

Plusieurs types de simulations peuvent être demandées :

  • Conception d’un projet
  • Organisation d’un événement
  • Etude de cas
  • Jeux de rôles
  • Débat

Le recruteur commence alors son observation.

Sur quoi allez-vous être évalué(e) ?

Vous serez observé(e) sur tout un ensemble de critères. De votre personnalité à vos compétences professionnelles, le recruteur va regarder plusieurs aspects :

  • Votre capacité à travailler en équipe
  • Vos capacités d’analyse
  • Votre écoute
  • Votre force de persuasion
  • La façon dont vous allez vous positionner par rapport aux autres candidats
  • Votre capacité à prendre des décisions
  • Si vous êtes force de proposition, ou au contraire si vous restez plutôt en retrait

« Les compétences à valider sont définies en amont. C’est un travail pointilleux qui correspond à une problématique de recrutement précise en terme de compétences comportementales et techniques », analyse Tristan. « L’observation qui en est faite permet de valider des sujets très larges comme le collectif, la gestion des émotions, du stress, des priorités, la capacité à s’imposer en tant que leader dans un groupe ou à rassembler… »

« L’observation qui en est faite permet de valider des sujets très larges comme le collectif, la gestion des émotions, du stress, des priorités, la capacité à s’imposer en tant que leader dans un groupe ou à rassembler… » - Tristan Flavigny.

Comment se préparer en amont ?

Maintenant que vous avez bien en tête ce qu’est un entretien collectif et ce que le recruteur attend de vous, voici quelques conseils pour bien s’y préparer et savoir se valoriser le jour J parmi une dizaine de candidats.

On ne vous apprendra rien si on vous dit qu’un entretien, qu’il soit collectif ou individuel, ça se prépare ! La culture de l’entreprise, ses valeurs… Vous pouvez éventuellement lire les dernières coupures de presse parues, s’il y en a, afin d’être informé(e) de l’actualité de la société.

Renseignez-vous ensuite sur le poste en lui-même. Regardez bien le descriptif et les compétences nécessaires. Car c’est celles-là qu’il faudra mettre en avant !

Enfin, puisque vous savez que vous allez devoir vous présenter en quelques mots, révisez votre discours avec un proche pour être le plus clair possible. Inutile de refaire votre CV à l’oral. La présentation doit porter sur vous et pourquoi ce poste vous intéresse.

Le jour J

« Il faut être attentif à ce qui se passe, aux règles de fonctionnement, aux attentes dans les différentes mise en situation. » - Tristan Flavigny

Il ne faut pas chercher à monopoliser la parole. Savoir écouter le groupe fait aussi sans doute partie des qualités recherchées. Montrez de l’intérêt pour ce qu’ils disent, cela montre que vous êtes capable de travailler en équipe, que vous prenez en compte leur point de vue. Il ne faut surtout pas les ignorer pour chercher à briller plus qu’eux. Un bon candidat saura au contraire rebondir sur ce qui vient d’être dit, il saura s’adapter à la situation présente, interagir avec les autres. Ne restez pas non plus en retrait. Essayez de prendre la parole de manière pertinente, et surtout ne vous dites pas qu’il faut crier pour vous faire entendre. Prendre la parole au sein d’un groupe ne signifie pas devoir parler plus fort que les autres ! Un dernier conseil de Tristan Flavigny : « Être soi-même, se prendre au jeu ! »

Au lendemain de l’entretien

Dans certains cas, le recruteur vous fera un débrief à la suite de vos travaux pratiques. Il peut vous demander comment vous avez vécu l’exercice, ce que vous avez ressenti, ce que vous avez trouvé difficile, facile.

Si vous n’avez pas eu la réponse en sortant de l’entretien, vous pouvez appeler ou envoyer un petit mail au recruteur le lendemain, en évoquant ce que vous avez retenu du poste, de l’entreprise, et de l’exercice tout en réitérant votre motivation, comme vous l’auriez fait pour un entretien plus classique.

À lire aussi :

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook et abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles !

Photo by WTTJ

Emilie Gruyelle

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Comment rédiger son CV en espagnol ?

Traductions, mises en pages, atouts à mettre en valeur... Welcome to the Jungle vous livre des conseils pour réussir votre CV espagnol.

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :