Emploi à Temps Partiel

Retrouvez toutes les offres d'emploi à temps partiel sur Welcome to the Jungle !

Offres d'emploi à temps partiel

Voir plus

Articles à découvrir

Voir plus

Entreprises à découvrir

Voir plus
  1. Karmen

    📈 La mission de Karmen est de libérer les potentiels de croissance, en re-redéfinissant le financement des entreprises ! Karmen accélère la croissance des entreprises digitales grâce à du financement instantané, et sans dilution du capital.

    La ligne de dette est simple, rapide (< 48h) et flexible et elle permet de débloquer des fonds pour accompagner les investissements des entreprises digitales sur des postes de dépense clés comme :

    • L'acquisition client (Ads, marketing) ;
    • Le recrutement à ROI rapide ;
    • Le financement des factures fournisseurs et de stocks.

    Avec Karmen, les entreprises débloquent de la trésorerie immédiate qui vient booster leurs performances, tout en conservant le contrôle total de leur entreprise.

    💰 Karmen a levée (en série Seed) 22M€ en janvier 2022 auprès d'investisseurs internationaux prestigieux. Karmen poursuit sa conquête du marché français avant de s'internationaliser en Europe.

    💡Fondée en Mai 2021, l'équipe de Karmen est passée de 3 co-fondateurs a 20 personnes en moins de 6 mois. Rejoindre Karmen, c'est rejoindre une fintech ambitieuse où tout reste à écrire, ensemble !

    • FinTech / InsurTech, Logiciels, SaaS / Cloud Services
    • Paris
    • Entre 15 et 50 salariés
  2. Raise Partner

    Raise Partner est une fintech française spécialiste de l'analyse du risque de marché et de l'optimisation de portefeuilles, combinant les critères financiers et extra-financiers (ESG) et plaçant le risque au cœur des processus d'investissement pour l'Asset et le Wealth Management.

    Les 20 ans d'expertise de Raise Partner sont disponibles à travers des applications innovantes, flexibles, modulaires et évolutives, portées par les nouvelles technologies. Son produit phare, Smart Risk APIs couvre: l'amélioration et la consolidation des données, l'analyse, l'optimisation et le stress-test de portefeuilles, et le calcul des risques réglementaires (PRIIPS, AIFMD, SCR).

    L’équipe est passionnée, pluridisciplinaire et multiculturelle, et travaille en étroite collaboration avec ses partenaires et clients pour concevoir des services innovants. Nourrie de ces collaborations et d’une veille active sur les sujets académiques, réglementaires et métier, Raise Partner améliore constamment son offre pour répondre aux évolutions du marché.

    Fondée en 2001, Raise Partner connait une forte croissance grâce au virage stratégique et technologique vers une offre APIs qui s’inscrit dans le développement des modèles Open Platform.

    • FinTech / InsurTech
    • Grenoble, Paris
    • Entre 15 et 50 salariés
  3. Hedios

    HEDIOS est une fintech indépendante de type start-up dont la belle aventure a démarré en 2009.

    Hedios conçoit et commercialise ses propres produits structurés dénommés « Gammes H ».

    Il s’agit de produits d’épargne dont la distribution, à destination de clients investisseurs particuliers, s'appuie sur les nouvelles technologies numériques.

    La taille humaine de la société lui confère un fonctionnement agile auquel elle est très attachée.

    • FinTech / InsurTech, Finance
    • Paris, London
    • Entre 15 et 50 salariés
  4. Jump

    Les travailleur•se•s aspirent à davantage d’autonomie, de liberté et de sens dans leur travail. Un grand nombre se dirige vers l'indépendance mais l'indépendance est cassée. Les freelances bénéficient d'une pauvre couverture sociale, d'une tonne d'administratif à gérer, et leur choix courageux a de lourdes répercutions sur leur vie personnelle. 

    Avec Jump, fini les petits tracas de l’indépendance. Nous accompagnons les indépendant·e·s dans leur vie quotidienne en sécurisant leur aventure, et en leur permettant de ne plus faire de sacrifice tant professionnellement, que personnellement.

    Ici, c'est simple : pas de statut à créer, pas de compte bancaire pro à ouvrir, pas de comptabilité à tenir. En plus, les indépendant·e·s auront accès à tous les avantages du salariat, tout en restant leur propre patron•e : le meilleur des deux mondes. Le tout pour un abonnement mensuel fixe et transparent, accessible à tou•te•s. 

    Jump a été créée en février 2021 par Nicolas Fayon, Thibault Coulon et Maxime Bouchet pour répondre à un enjeu social majeur : sécuriser tous les travailleur•se•s indépendant•e•s. Ils•Elles sont déjà 4 millions en France et leur nombre ne cesse de croître (+38% en 10 ans) partout dans le monde (déjà 33 millions d'indépendant·e·s en Europe). 

    • Accompagnement d'entreprises, FinTech / InsurTech, SaaS / Cloud Services
    • Paris
    • Entre 15 et 50 salariés
  5. AirPlus International

    AirPlus International est une société spécialisée dans les solutions de paiement destinées aux entreprises pour la gestion de leurs déplacements professionnels et de leurs dépenses B2B (achats indirects). Son rôle est d’accompagner les départements Achats et Finances dans la rationalisation et la simplification de leurs processus de paiement grâce à ses solutions efficaces et innovantes.

    Avec une forte dynamique internationale, elle accompagne aujourd’hui plus de 51 000 entreprises dans le monde.

    Créée en 1989, AirPlus International a des ambitions fortes en termes de croissance et se lance sur de nouveaux marchés à explorer, avec le support d'équipes corporate proactives.

    • FinTech / InsurTech, Finance, Tourisme
    • Paris, Neu-Isenburg
    • Entre 15 et 50 salariés
  6. Naomi

    Naomi est la start-up qui révolutionne l'expérience fidélité et le parcours d'achat des utilisateurs et des grandes enseignes en France.

    Lancée en novembre 2020, Naomi compte déjà plus de 300 000 utilisateurs.

    Comment ? À travers son application mobile de fidélité 3.0 basée sur l'open banking, qui permet d'unifier l'ensemble des avantages fidélité des utilisateurs Naomi : cashback automatisé, cartes de fidélité intégrées, offres personnalisées, gamification, cartes cadeau, moyen de paiement.

    Naomi, c’est aussi une solution Saas à destination des retailers, pure players et marques nées en ligne qui offre une connaissance fine des clients et prospects pour des actions business parfaitement ciblées.

    • AdTech / MarTech, FinTech / InsurTech, SaaS / Cloud Services
    • Roubaix
    • Entre 15 et 50 salariés
  7. Descartes Underwriting

    Descartes Underwriting est le pionnier de l'assurance paramétrique contre les risques climatiques.

    L'assurance paramétrique permet de déclencher une garantie fixée à l'avance en fonction d'indices (vitesse du vent, températures) et ne plus attendre la survenance du sinistre pour constater les dommages. 

    L'enjeu de Descartes Underwriting est de construire les modèles de risques climatiques les plus avancés grâce aux données issues de satellites, stations météorologiques... pour offrir une protection sur mesure.  

    • Assurance, FinTech / InsurTech, Intelligence artificielle / Machine Learning
    • Paris, Frankfurt, Hong Kong, London, Madrid, New York, Sydney
    • Entre 50 et 250 salariés
  8. Meelo

    La meilleure expérience client, sans risque, ni fraude.  Meelo a créé la suite SaaS qui privilégie les clients B2C & B2B rentables (et qui évite les autres) grâce à des parcours de vente dynamiques & personnalisés qui s’appuient sur l’IA et l’open data.  

    Meelo augmente la connaissance client avec plus de 400 données sans les lui demander, puis augmente la fiabilité du profil client par des données certifiées. L’IA calcule le risque lié au client et à la transaction, et la solution Meelo permet d'adapter le parcours de chaque client. 

    • Cybersécurité, FinTech / InsurTech, Logiciels
    • Marcq-En-Baroeul
    • Entre 15 et 50 salariés
  9. Qantev

    Qantev is an artificial intelligence company that helps health insurers deliver better healthcare to their members.

    They do that by leveraging insurers’ historical health claims data and by applying machine learning and optimisation to predict patient journeys.

    They are backed by top European investors and industry leaders, and have customers all across the world (Europe, USA, LATAM, Asia and the Middle East).

    They are a growing team of talented, enthusiastic, and diverse professionals. As an early hire, you will have an unparalleled opportunity for ownership and growth within the company.

    • FinTech / InsurTech, Intelligence artificielle / Machine Learning, SaaS / Cloud Services
    • Paris
    • Entre 15 et 50 salariés
Questions fréquentes

Emploi temps partiel

Il existe différents types de contrats de travail. L’emploi à temps partiel en fait partie. Qu’est-ce qu’un emploi à temps partiel ? Quels sont les différents types de temps partiel ? Quels sont les droits du salarié dans le cadre de l’exécution d’un emploi à temps partiel ? Découvrez les réponses à ces questions.

Emploi à temps partiel : présentation

Pour parler d’emploi à temps partiel, il faut considérer une caractéristique principale : le temps de travail (mentionné dans le contrat) effectué par l’employé est inférieur à la norme légale des 35 heures par semaine.

Mais cette règle peut être vue sous un autre angle. Si, de manière conventionnelle, une entreprise a explicitement fixé la durée de son temps de travail, et si ce temps de travail est supérieur à celui d’un contrat de travail, alors l’individu concerné par ce contrat est un employé à temps partiel.

La mise en place du temps partiel peut se faire de plusieurs façons.

Premièrement, cette mise en place peut se faire à la suite d’une décision de l’employeur. Ensuite, elle peut également se faire selon la volonté de l’employé. Dans ce cas, celui-ci en fait la demande auprès de son employeur, tout en justifiant ce choix. Par ailleurs, il doit effectuer sa demande dans un délai minimum de six mois précédant la date à laquelle il aimerait changer le statut de son emploi. Et enfin, l’emploi à temps partiel peut être exécuté selon les termes d’un accord collectif.

Quels sont les différents types de temps partiel ?

Un employé travaillant à temps partiel est amené à signer un contrat. Ce contrat peut être : un contrat d’intérim, un contrat à durée déterminée (CDD) ou un CDI.

Quels emplois sont concernés par le temps partiel ?

On rencontre des emplois à temps partiel dans différents domaines d’activité, mais c’est plus dans le secteur tertiaire que cette formule est fortement plébiscitée.

Voici quelques exemples de professions où il y a des travailleurs à temps partiel :

  • Le télémarketing ;
  • La vente à domicile ;
  • La restauration ;
  • Le soutien scolaire à domicile ;
  • La gestion des sondages ;
  • Les hôtesses dans le cadre d’un événement ;
  • Le baby-sitting, etc.

Quels sont les droits spécifiques à connaître concernant un temps partiel ?

Avant d’opter pour un emploi à temps partiel, un salarié se doit de connaître ses droits fondamentaux.

Déjà, le contrat à temps partiel ne peut en aucun cas être imposé à un salarié. De ce fait légal découlent deux conséquences. Premièrement, le salarié qui n’a pas donné son accord ne peut pas devenir un employé à temps partiel. Ensuite, si ce contrat lui est proposé et qu’il le refuse, cela ne peut pas être considéré comme une faute grave ni comme un motif de licenciement.

Néanmoins, lorsqu’il y a une baisse importante de la rentabilité, un employeur peut se voir contraint de proposer à ses employés une réduction de leurs heures de travail, afin qu’ils basculent dans le temps partiel. Si le salarié refuse cette proposition, l’employeur peut avoir recours légalement à une procédure de licenciement pour motif économique.

Les problèmes de santé (lié à l’exercice de la profession) peuvent motiver, de la part du salarié ou de l’employeur, la mise en place du temps partiel.

Dans le cadre du temps partiel, la signature d’un contrat de travail est obligatoire. S’il est prouvé qu’un employé a effectué des heures de temps partiel, sous les ordres de son employeur, sans avoir signé de contrat, et que son employeur l’a fait en toute connaissance de cause, une sanction pénale peut être infligée à ce dernier.

Par ailleurs, lorsqu’une absence d’écrit est constatée, l’emploi à temps partiel sera considéré par les instances compétentes comme un emploi à temps complet (sauf si l’employeur arrive à prouver que les heures de travail qui ont été effectuées étaient inférieures à la norme légale en vigueur).