Psychologue du travail : « Je vois quelqu'un et alors ? »

Psychologue du travail : les raisons pour consulter

Chacun peut, à un moment ou un autre dans sa vie, avoir besoin d’aide et de support pour des problèmes liés de près ou de loin à sa carrière… Le psychologue du travail est là pour ça ! Souvent mal connu ou redouté, ce professionnel de la santé peut pourtant être une aide précieuse. Pourquoi et comment le consulter ? On vous dit tout. On parie que sauterez enfin le pas (de sa porte) et n’aurez pas honte de dire que « vous allez voir quelqu’un » !

Un psychologue du travail : pour quoi et pour qui ?

Le psychologue du travail est issu d’un parcours de psychologie, généralement associé à une formation en droit du travail et en gestion d’entreprise. C’est cette double casquette qui lui donne toutes les compétences pour comprendre le salarié et son environnement professionnel.

Il peut être amené à conseiller les dirigeants d’une entreprise sur les recrutements, les formations, les réorientations ou tous types de problématiques nécessitant de comprendre les attentes et les besoins de chaque salarié de l’entreprise.

Mais il a surtout une autre corde à son arc : l’accompagnement des personnes qui rencontrent des difficultés psychologiques liées à leur emploi et empiétant souvent sur leur vie personnelle. Ce “professionnel de la vie mentale” est capable d’aider un salarié par rapport à de nombreux problèmes fréquemment rencontrés dans le monde professionnel, comme :

Au-delà de ces situations de souffrance, le psychologue du travail est également un soutien fort dans des périodes de changements importants : chômage, retraite, transition professionnelle… Car les problèmes liés au travail ont très souvent un impact sur la vie personnelle. Difficile de mettre de côté ces problèmes en quittant le bureau quand on sait qu’ils seront toujours là demain, comme en témoigne Adrien : « Mes journées de travail étaient devenues un véritable enfer à cause de relations plus que mauvaises avec ma supérieure… Pourtant, je ne faisais rien pour changer la situation, et, chaque soir, en rentrant chez moi, j’angoissais à l’idée de retourner au bureau. Cette situation a eu un impact négatif sur tout le reste de ma vie : plus de sorties entre potes, une relation au bord de la rupture, aucune activité extra-professionnelle… Consulter un psychologue du travail a été le déclic qui m’a permis de sortir la tête de l’eau, trouver des solutions et, au final, régler mes problèmes au boulot et la grande majorité de mes soucis d’ordre privé ! ».

« Consulter un psychologue du travail a été le déclic qui m’a permis de sortir la tête de l’eau. » Adrien

Consulter un psychologue du travail n’est donc ni une honte, ni réservé aux autres, c’est simplement une excellente façon de régler des problèmes professionnels qui peuvent empiéter sur tout le reste de votre vie.

Pourquoi ne faut-il pas hésiter à consulter un psychologue du travail ?

Nous sommes tous susceptibles, à un moment ou à un autre de notre vie professionnelle, d’avoir besoin d’un coup de pouce pour prendre les bonnes décisions.

Pourtant, prendre la décision de consulter un psychologue du travail ou un psychologue généraliste ou spécialisé dans un autre domaine n’est pas toujours un pas facile à franchir. Même s’il n’existe pas de chiffres officiels sur le nombre de salariés qui consultent un psychologue du travail en France, il suffit de regarder autour de nous pour vite comprendre que nous sommes (trop) nombreux à ne pas oser passer le cap. Plusieurs raisons à cela…

  • L’impression de déjà connaître la cause de sa souffrance. Or, même si vous savez certainement ce qui vous pose problème, un psychologue du travail peut vous aider à creuser et à comprendre les origines plus profondes de votre mal-être. Et c’est à partir de ce travail qu’il pourra vous aider à trouver de vraies solutions, concrètes et efficaces.

  • La sensation de “ne pas aller si mal”. Certains jours, vous donneriez tout pour être ailleurs que derrière votre bureau, mais, parfois, vos journées se déroulent sans encombre. Vous avez donc l’impression que vous n’avez pas besoin d’aide et que vos problèmes sont temporaires. Pourtant, un emploi ne devrait jamais vous faire vous sentir mal à l’aise. Consulter un psychologue du travail dès les premiers signes pourrait vous faire gagner beaucoup de temps.

  • La peur du jugement des autres. Lorsqu’on parle de “psychologue”, on a tendance à associer ce terme à la folie et à craindre le jugement des autres : « Que vont-ils penser de moi s’ils savent que je consulte un psy? », « Les psys, ce sont les médecins des asiles… », etc. Oubliez ces clichés ! Un psychologue du travail est un professionnel qui peut venir en aide à chacun d’entre nous à un moment de sa vie, sans pour autant nous diagnostiquer une quelconque folie ou maladie mentale. Le psychologue du travail est simplement une aide extérieure, une oreille objective, qui comprend nos problèmes et sait comment les régler.

  • Le manque de confiance en la psychologie. Il est facile de penser que le psychologue du travail n’est là que pour écouter parler, tranquillement assis dans son fauteuil, en jouant aux mots-croisés… Détrompez-vous, la psychologie a fait ses preuves et votre psychologue sera tout à fait capable de vous aider et de vous donner de vraies solutions. Il pourra, par exemple, vous apprendre à reconnaître et réagir correctement à une situation qui vous semblerait injuste dans le cadre professionnel, vous donnera des astuces pour réussir à exprimer plus facilement vos demandes ou encore à maîtriser votre colère ou votre stress.

Pour résumer, un psychologue du travail vous permettra :

  • D’exprimer ce qui ne va pas (ce qui est déjà un énorme soulagement dans bien des cas.)
  • D’obtenir un point de vue extérieur qui vous permettra de prendre du recul sur votre situation.
  • D’avoir un soutien psychologique qui vous aidera à mettre en place des solutions concrètes et efficaces pour parvenir à vous sentir mieux.

Et concrètement, comment ça se passe ?

Si vous travaillez dans une grande entreprise, il est possible qu’un psychologue du travail soit présent en interne. En revanche, si vous êtes un travailleur indépendant ou faites partie d’une plus petite structure, vous devrez alors très certainement vous tourner vers un cabinet indépendant.

Dans tous les cas, le psychologue est tenu de respecter le code de déontologie de sa profession, qui inclue notamment de ne divulguer aucune information personnelle sur le patient. La confidentialité de vos échanges est donc assurée ! Le premier contact avec le psychologue du travail s’effectue généralement par téléphone afin d’échanger sur des informations basiques (coordonnées, raisons de l’appel, disponibilités, etc.) Cet appel est suivi d’un premier rendez-vous, lors duquel il vous demandera plus d’informations sur vous mais aussi d’expliquer votre situation dans les grandes lignes.

Par la suite, une période d’accompagnement plus ou moins longue peut être nécessaire. Cette durée est définie d’un commun accord entre vous et le praticien selon la nature du problème, et peut être prolongée (ou écourtée à tout moment) si vous en ressentez le besoin. Enfin, le psychologue du travail propose généralement une ou deux séances de “clôture” pour faire le bilan du chemin parcouru, des solutions proposées et des actions à mettre en place.

Certains psychologues du travail proposent désormais des séances à distance, en ligne. Cette nouvelle solution ne conviendra pas à tous les patients, mais peut en rassurer certains ou en aider d’autres à passer le cap. N’hésitez pas à vous renseigner auprès des praticiens disponibles autour de votre lieu d’habitation.

Les tarifs des séances varient selon les praticiens. Le psychologue n’étant pas un médecin, la sécurité sociale ne prend pas en charge les frais engendrés. Cependant, certaines mutuelles peuvent rembourser partiellement ou intégralement le coût des séances. De plus, si le psychologue est consulté directement sur le lieu de travail, renseignez-vous sur la politique tarifaire propre à votre entreprise.

Vous savez désormais pourquoi le psychologue du travail peut être un soutien précieux lors de certaines périodes, plus difficiles que d’autres à vivre. Si vous en ressentez le besoin, n’hésitez donc pas à passer le cap, vous n’avez rien à perdre !

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles dans votre timeline !

Photo d’illustration by WTTJ

Anne-Lise

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :