Maryline Perenet : initier les enfants aux emplois de demain

Maryline Perenet : initier les enfants aux emplois de demain

Des robots éducatifs, élaborés pour apprendre aux enfants à coder sans écran. Loin d’un film de science-fiction, la formation des plus jeunes aux technologies modernes gagne du terrain. Indispensable pour leur permettre d’appréhender des bases, à l’image de l’apprentissage d’une langue étrangère, elle leur permet de mieux réfléchir au monde qui les entoure.

Dans cette chronique Travailler demain du 19 juin 2020, Maryline Perenet, la fondatrice de Digit’Owl, dévoile la génèse de son école nomade, basée sur l’apprentissage Montessori, et destinée à apprendre aux enfants à coder sans écran. «J’ai fait le constat que les métiers de demain n’existent pas, on ne les connaît pas. Comment va-t-on pouvoir accompagner nos enfants dans le monde de demain ? En partant du principe que ça ne sont pas nécessairement des compétences techniques qu’on va pouvoir leur apporter puisqu’on ne connaît pas les métiers, mais avant tout des soft skills. Et en partant de ce postulat, on voit qu’on est dans un mode du digital, de la tech, du numérique, des algorithmes… Je me suis dit, en fait, les enfants il ne faut pas les accompagner sur “Qu’est-ce que tu vas faire demain mon chéri ?”, mais “Comment tu penses y arriver ?”. Ce sujet là c’est les accompagner d’abord sur la confiance en soi, l’adapation et conserver leur esprit critique’», raconte-t-elle notamment.

Suivez Welcome to the Jungle sur LinkedIn pour découvrir, chaque jour, nos dernières actualités !

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Work In Progress

Notre co-fondateur Jérémy Clédat décrypte chaque jour les tendances du travail d'aujourd'hui et de demain, sur la nouvelle chaîne d'informations B Sm…

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :