Créativité & bonne santé : les vertus de la marche

Comment booster sa créativité en marchant ? Nos conseils

Qu’ont en commun Beethoven, Aristote et Steve Jobs ? Tous avaient pour habitude de marcher plusieurs heures par jour. Et si c’était simplement ça, le secret des plus grands inventeurs et artistes de l’Histoire ?

Alors que la généralisation du télétravail a réduit l’activité physique et les trajets domicile-travail, les Français n’ont jamais aussi peu usé leurs semelles. Et pourtant, la marche a des effets bénéfiques sur la santé de manière générale, mais surtout sur la créativité et la concentration. Le retour des beaux jours est l’occasion idéale de donner un coup de boost à son moral et à son cerveau. Décryptage des bienfaits de la marche à pied sur la créativité, et plus encore.

Pensée convergente vs. pensée divergente : le match

« Combien d’utilisations possibles pouvez-vous imaginer à ce pneu ? » C’est l’une des questions posées aux étudiants de l’Université de Stanford par les chercheurs Marily Oppezzo et Daniel Schwartz. Leur objectif ? Étudier l’impact de la marche à pied sur la pensée divergente et la créativité. Les cobayes ont été divisés en deux groupes : l’un restait assis dans une salle tandis que l’autre partait se balader sur le campus. Verdict : les marcheurs affichent des résultats 80 à 100 % supérieurs aux sédentaires.

Pour vérifier si ces effets étaient réellement liés à l’activité physique ou simplement au fait de se trouver en extérieur, les scientifiques ont renouvelé l’expérience. Cette fois, un groupe marchait sur un tapis roulant, dans une pièce exiguë. Et l’autre se faisait balader en plein air en fauteuil roulant. Une fois encore, le premier groupe s’est révélé plus créatif. De là à penser que la marche peut vous transformer en Dali des temps modernes, il n’y a qu’un pas.

Les chercheurs ont poursuivi leurs recherches par l’étude de la pensée convergente. À savoir, la capacité à trouver LA bonne solution entre différentes alternatives. Ici, les étudiants devaient trouver les points communs entre une série de mots. Cette fois, les sédentaires ont fait mieux que les marcheurs. La conclusion est sans appel : la marche est particulièrement bénéfique à la pensée créative, et moins adaptée à la pensée réflexive et analytique.

Lire aussi dans notre rubrique : Workers

Youssef Badr : le magistrat qui venait de l'autre côté du périph'

Marcher pour mieux penser

Différentes recherches avancent un autre bénéfice important de la marche dans la génération de nouvelles idées. Cette activité encouragerait en effet la capacité d’attention. « Quand on marche en pleine campagne, explique la psychologue clinicienne Valérie Germain, on s’éloigne de la sur-sollicitation du quotidien. Notre attention en est à la fois plus large et moins dispersée. Le seul mouvement de la marche renforce notre concentration ».

Un constat que partage l’Institut Max Planck de Berlin. Ses chercheurs ont invité des adultes et des enfants à passer un test d’attention assis devant un bureau, ou en marchant sur un tapis roulant. L’expérience consistait à écouter des séries de chiffres et d’indiquer, pour chaque chiffre, s’ils l’avaient déjà entendu quatre chiffres plus tôt. Les groupes de marcheurs de tout âge étaient, sans surprise, plus performants.

Marcher, la fontaine de jouvence du cerveau

« La marche est le meilleur remède pour l’homme », écrivait Hippocrate. Et depuis, la science a confirmé son intuition. Marcher permet de garder un cerveau jeune, beau et musclé, digne de faire la couverture du magazine Cerveau & Psycho.

« Elle permet une meilleure irrigation des organes, des muscles et du cerveau. Mais surtout, c’est une activité physiologique, donc très peu coûteuse en énergie », explique Éric Becker Chagneux, kinésithérapeute et sportif de haut niveau. En effet, la marche envoie des ondes de pression à travers les artères et augmente ainsi l’apport de sang au cerveau. Elle favorise la vasodilatation, faisant naturellement baisser la tension. Et parce qu’elle invite à une respiration ample et régulière, elle oxygène le cerveau en améliorant à la fois la concentration et la mémoire. Cerise sur le gâteau, elle stimule la production d’endorphines et d’autres neurotransmetteurs du bien-être, qui travaillent à diminuer le stress et améliorer l’humeur. Bref, « une balade par jour éloigne le médecin », aurait dû dire ce proverbe bien connu.

Conseils pour une marche saine et efficace

Pour tous les sédentaires, marcher est une activité primordiale pour rester en bonne santé. « Depuis un an, on voit des gens qui n’avaient jamais eu de problème en avoir. Parce qu’ils sont mal installés chez eux, ou parce qu’ils ne sortent plus », ajoute Éric Becker Chagneux. Quelques conseils pour tirer le maximum de bénéfice de cette activité.

Adaptez son rythme à son objectif

Avez-vous déjà remarqué que vous conduisez ou courrez plus vite en écoutant AC/DC que Doc Gynéco ? Vous n’êtes pas le seul. Les psychologues ont montré que les tempos élevés motivent à accélérer le rythme de son corps et de ses pensées. Alors avant un entretien ou une réunion stressante, prenez 15 minutes pour vous balader tranquillement au pied de votre bureau et calmer votre agitation. À l’inverse, si vous avez besoin d’énergie avant une présentation importante, sortez et marchez d’un bon pas pour vous donner la pêche !

Prendre une paire de chaussures confortables dans son sac

Même s’il est tout à fait possible de faire une marche en escarpin ou en chaussure de ville, votre corps vous remerciera de choisir des chaussures plus adaptées. « À la base, l’Homme est fait pour marcher pieds nus. Donc plus la chaussure contraint le pied, moins la marche est physiologique. Idéalement, on opte pour des chaussures souples, avec une semelle fine et qui respecte la forme du pied », recommande Éric Becker Chagneux.

Choisir son parcours en fonction de son besoin immédiat

L’attention est une ressource limitée, qui se consume au fur et à mesure de la journée. Une balade en ville procure une stimulation immédiate, une forme d’effervescence. « Errer est humain, flâner est parisien » disait Victor Hugo dans Les Misérables. Au contraire, un cerveau déjà surstimulé bénéficiera davantage du calme de la campagne.

Éviter de piétiner

Gare à ceux qui tournent en rond dans l’open-space, le téléphone à l’oreille. « C’est presque contre-productif. Cette marche n’est pas fonctionnelle, elle n’active pas les bons muscles et n’apporte pas les bienfaits d’une sortie en extérieur », explique Éric Becker Chagneux. Aller faire ses courses sur la pause-déjeuner ne compte pas non plus comme de l’activité physique.

Marchez au moins 20 minutes

Le professeur Jo Barton, de l’Université d’Essex au Royaume-Uni, a cherché à répondre à cette question. Dans une étude auprès de 1252 participants, elle observe que les effets bénéfiques de l’activité en extérieur - à savoir marcher, ou encore jardiner (mais c’est moins facile au bureau) - apparaissent dès les 5 premières minutes d’exposition. Mais idéalement, il faudrait marcher au moins 20 minutes : « Pour un travailleur sédentaire, c’est le minimum. Sans quoi on observe des effets délétères sur le corps », ajoute Éric Becker Chagneux.

En faire une activité agréable

« De façon générale, une activité n’est jamais bonne quand on se force à la faire. Si on est trop fatigué par exemple, mieux vaut faire une sieste que se forcer à marcher. Quitte à compenser en faisant une balade plus longue le lendemain », conseille Éric Becker Chagneux. Et sinon, pourquoi ne pas écouter un podcast ou téléphoner à un ami pour se motiver à bouger ?

Si la marche apparaît comme le moyen le plus simple de se détendre, d’être plus créatif ou plus concentré, elle s’invite aussi comme une alternative originale aux réunions. Le co-walking (ou walk-and-talk) encouragerait des échanges plus naturels et constructifs. Une nouvelle lubie venue tout droit de la Silicon Valley ? Eh non ! Bien avant les startuppeurs, de grands philosophes comme Aristote enseignaient déjà en marchant. Ce qui valut d’ailleurs à son École le qualificatif de « péripatéticienne »… du grec ancien « qui aime se promener en discutant ».

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook, LinkedIn et Instagram ou abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir, chaque jour, nos derniers articles !

Photo by WTTJ

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :