Les jeux sont faits ? Voici 5 choses à faire après un entretien d’embauche

5 choses à faire après un entretien d'embauche

Après un entretien d’embauche, votre premier réflexe est peut-être de rester coller à votre téléphone dans l’attente d’un appel qui vous confirmera que vous avez été retenu·e et que vous pouvez passer à l’étape suivante. Mais réfléchissez-y à deux fois, car attendre ne veut pas dire rester les bras croisés. On vous dit comment gérer cette période post-entretien d’embauche au mieux !

1. Demandez des informations à la fin de l’entretien

La fin de l’entretien est le moment idéal pour dissiper vos doutes quant aux prochaines phases du processus de recrutement. Le/la recruteur/se précise souvent s’il y a une seconde phase d’entretiens, la durée estimée entre chaque étape, la date à laquelle ils pensent prendre une décision et quand est prévue la prise de poste. Mais si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à poser des questions.
Vous pouvez également demander si cela pose un problème que vous appeliez ou que vous envoyiez un mail pour savoir où ils en sont dans le processus de recrutement ou s’ils préfèrent que ce soit eux qui vous contactent.

Lire aussi dans notre rubrique : Candidats

8 questions cruciales à se poser avant d’accepter un nouveau poste

2. Analysez le rendez-vous

Comment vous êtes-vous senti·e ?

Une fois l’entretien terminé, il est temps d’analyser comment vous vous êtes senti·e pendant le rendez-vous, si vous étiez à l’aise ou si vous avez abordé les points que vous vouliez souligner (et auxquels vous aviez pensé en préparant l’entretien). Vous pouvez réfléchir à votre communication non verbale, pour avoir une idée de ce qu’a perçu la personne en face de vous.

Collez-vous au poste et à l’entreprise ?

Les missions à réaliser ne sont peut-être pas celles que vous espériez ou, au contraire, cela colle parfaitement à ce que vous recherchiez. Pensez également à l’environnement de travail : ce que vous avez aperçu vous a-t-il plu ou, au contraire, avez-vous eu du mal avec l’attitude de la personne qui réalisait l’entretien ? Avant de poursuivre le processus de recrutement, demandez-vous si vous vous voyez travailler dans cette entreprise à l’avenir et déterminez si vous êtes toujours intéressé·e par le poste.

Comment savoir si l’entretien s’est bien passé ?

Il n’y a malheureusement pas de formule magique pour le savoir, mais certains signes peuvent indiquer si l’entretien d’embauche s’est bien passé, comme par exemple :

1. La durée de l’entretien : Si le·la recruteur·se est vraiment intéressé·e par votre profil, il prendra le temps d’approfondir votre CV et de vous poser des questions sur votre expérience et vos compétences, même si cela fait durer le rendez-vous.

2. La qualité de l’échange : L’entretien s’est-il déroulé de façon fluide ? Votre interlocuteur a-t-il souri de manière franche et hoché de la tête pendant l’entretien ? Faire attention au langage corporel vous aidera à comprendre au minimum si le courant est passé entre vous et la personne qui faisait passer l’entretien.

3. L’attitude de la personne chargée de réaliser l’entretien : Si elle a pris la peine de vous « vendre » les bons côtés de l’entreprise, de vous montrer les lieux ou de vous poser des questions sur vos autres pistes éventuelles, tout porte à croire que votre candidature l’intéresse.

Que faire si vous pensez que ça s’est mal passé ?

Si vous avez l’impression que l’entretien d’embauche ne s’est pas déroulé comme vous l’espériez, analysez ce qui s’est passé. L’entretien s’est peut-être mal passé en raison de facteurs extérieurs (vous ne vous sentiez pas bien, vous aviez des problèmes personnels ou toute autre raison impérieuse). Si tel est le cas, il est judicieux d’expliquer la situation par mail. Vous ferez ainsi preuve de motivation et de maturité.

Mais si, au contraire, le problème vient d’une réponse incorrecte, d’un stress excessif ou du fait que ça ne collait pas avec le poste ou l’entreprise, faites attention aux détails et soyez critique. N’hésitez pas à noter ce que vous pensez avoir mal fait et ce qui pourrait être amélioré la prochaine fois.

3. Envoyez un mail de remerciement

En général, à la fin de l’entretien, le recruteur vous dit qu’il vous recontactera dans un certain délai. Néanmoins, un mail de remerciement est très utile pour maintenir le contact et montrer, une nouvelle fois, votre intérêt pour le poste :

  • Ce mail sera une piqûre de rappel de votre candidature pour l’entreprise. L’idéal est de l’envoyer deux ou trois jours après l’entretien, vous montrerez ainsi que vous ne vous précipitez pas et que vous avez pris le temps de réfléchir.

  • Commencez par les remercier du temps qu’ils vous ont accordé et de leur accueil. Vous pouvez profiter de cette occasion pour fournir des informations complémentaires ou pour rebondir sur une question posée au cours de l’entretien.

Suite à cette prise de contact, il est conseillé de ne pas être trop insistant·e et de laisser passer le temps, pour permettre à la personne en charge du recrutement de faire son travail. Pour ne pas être trop angoissé·e en attendant de savoir si vous avez été, ou non, sélectionné·e, pensez à rester calme.

4. Tenez-vous informé

Aujourd’hui, de nombreuses entreprises sont présentes sur les réseaux sociaux et elles actualisent régulièrement leurs profils en partageant leurs dernières informations et actualités qui peuvent vous intéresser. Alors si ce n’est pas déjà le cas, il serait intéressant de les suivre.

Vous pouvez également suivre certaines personnes qui travaillent dans l’entreprise pour laquelle vous avez postulé. Leurs profils professionnels vous aideront à recueillir des informations sur les aptitudes qu’elles possèdent et qui vous font peut-être défaut. Vous serez alors mieux préparé·e pour une éventuelle prochaine phase de recrutement.

5. Et si vous n’avez pas obtenu le poste ?

Si malgré tout vous n’êtes pas retenu·e, ne désespérez pas. N’hésitez pas à demander un feedback pour comprendre ce qui s’est mal passé. De cette manière, vous vous préparez déjà pour votre prochain entretien. Si vous apprenez que vous n’avez pas été retenu par mail, demandez s’il est possible qu’on vous en explique les raisons. Si c’est par téléphone, vous pouvez demander plus de détails, tout en gardant le même ton de voix. Remerciez votre interlocuteur pour ses explications puisqu’elles vous seront très utiles pour perfectionner votre recherche d’emploi.

Efforcez-vous de rester en bons termes avec votre interlocuteur et, si vous le jugez utile, vous pouvez également envisager d’inviter la personne chargée de l’entretien à rejoindre votre réseau professionnel. Si vous pensez qu’elle peut vous apporter d’autres opportunités professionnelles à l’avenir, vous pouvez lui envoyer une invitation LinkedIn par exemple, afin de garder contact avec elle au cas où des postes correspondant à votre profil se libèreraient dans le futur.

Comme le disait l’écrivaine Emily Dickinson, la chance n’est pas due au hasard, elle est le fruit du travail. Alors, si les réponses négatives s’enchaînent, réfléchissez comment vous pouvez vous améliorer. Que vous ayez passé plusieurs entretiens ou que vous ayez toujours le sentiment que vous auriez pu mieux faire, envisagez la possibilité de demander conseil. Des professionnels des ressources humaines proposent des formations spécifiques pour mieux comprendre chaque étape du processus de recrutement et vous permettre de découvrir ce que vous faites mal et comment vous pouvez y remédier. Car à en croire Albert Einstein, il y a une force motrice plus puissante que la vapeur, l’électricité et l’énergie atomique : la volonté.

Article traduit de l’espagnol par Sophie Pronier
Photo de Thomas Decamps

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :