Qu'est ce que l'indemnité de reclassement (CDR) ?

Qu'est ce que l'indemnité de reclassement (CDR) ?

Le congé de reclassement d’une durée de 4 à 12 mois prévoit le versement de l’indemnité de reclassement. Ce congé doit être proposé par l’employeur au moment où il notifie de la procédure de licenciement économique. Le salarié bénéficie d’un délai de réflexion de 8 jours. Le congé de reclassement l’aide à se former et lui permet de bénéficier d’aides dans sa recherche d’emploi.

Dans le cas où le salarié aurait accepté un congé de mobilité à la place du congé de reclassement ou si l’entreprise se trouve en redressement judiciaire, l’employeur n’est pas tenu de le proposer. Lors du préavis de ce congé, l’indemnité correspond au salaire que le salarié aurait perçu en temps habituel. Si la durée du congé dépasse la durée du préavis, le salarié touche une compensation qui doit être égale à au moins 65 % du salaire de référence sur les 12 derniers mois. Aussi, cette indemnité ne peut pas être inférieure à 85 % du SMIC.

Tout au long du congé, le salarié peut travailler mais l’indemnisation de reclassement ne sera plus versée lors de ces périodes travaillées. La durée du congé et le montant des indemnités sont fixés au préalable par l’employeur, qui finance le congé de reclassement. Durant toute la période dudit congé, le salarié jouit toujours des mêmes droits en matière d’assurance sociale, d’accident du travail et d’assurance vieillesse.

Véronique Lavroff

Rédactrice indépendante

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Licenciement : on répond à vos questions

Retrouvez toutes les questions et réponses autour du licenciement.

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :