Est-ce que je suis obligé de me rendre à l'entretien préalable de licenciement ?

30 juil. 2020 1min

Est-ce que je suis obligé de me rendre à l'entretien préalable de licenciement ?

auteur.e

Véronique Lavroff

Rédactrice indépendante

Lorsqu’une procédure de licenciement est lancée, le salarié est convoqué à un entretien au préalable. D’ailleurs, si cela est trop éprouvant pour lui, il peut demander à un tiers de l’accompagner. Le salarié peut être dans l’incapacité de s’y rendre pour des raisons personnelles ou décider de ne pas y assister. Mais dans ce cas, cela ne constitue pas une faute et ne peut lui être reproché.

Cela dit, la procédure sera quand même lancée : rater son entretien n’est aucun cas la cause principale du licenciement. Ce rendez-vous est l’occasion de discuter avec l’employeur des raisons d’un licenciement éventuel, et laisser au salarié une chance de s’expliquer. Dès lors que le salarié a été notifié de la date de l’entretien préalable au licenciement à son domicile, il peut demander à son employeur de le reporter. L’employeur doit alors y consentir, même s’il n’y est pas légalement obligé.

En aucun cas, l’employeur ne peut utiliser cet entretien préalable pour nuire à l’intéressé. Aussi, si le salarié est en arrêt maladie, l’entretien peut se dérouler lorsque le médecin autorise la sortie. Si un salarié est arrêté pour maladie ou accident du travail, son licenciement ne peut être en rapport avec l’un ou l’autre de ces évènements. Lorsqu’une salariée en congé maternité est notifiée d’un entretien préalable, le rendez-vous ne pourra être pris pendant le congé, ni durant les dix semaines qui suivent.

Vous êtes à la recherche d’une nouvelle opportunité ?

Plus de 200 000 candidats ont trouvé un emploi sur Welcome to the Jungle

Explorer les jobs