Matthieu Penet : répondre à tous ses candidats

Matthieu Penet : répondre à tous ses candidats

Par manque de bande passante, plus d’une candidature sur deux n’est pas étudiée par les services RH aujourd’hui lors d’un process de recrutement. Un état de fait qui, en créant une frustration importante du côté des candidats, peut avoir des répercussions néfastes sur l’entrepise en termes de marque employeur.

Dans cette chronique Travailler demain du 16 juillet 2020, le fondateur de Yaggo Matthieu Penet met le doigt sur les différentes conséquences de ne pas répondre à ses candidats et les solutions apportées par sa technologie. «54% des candidatures ne sont pas étudiées par les recruteurs. C’est juste que le candidat a postulé 3 jours trop tard, le recruteur a déjà reçu des profils qui correspondaient, il a déjà de quoi faire son métier et pour staffer son poste. Donc le process est ainsi fait que l’annonce continue d’être diffusée, les candidats continuent de postuler mais ça créé énormément de frustration. On s’est dit qu’il fallait essayer d’accompagner les entreprises pour les aider à traiter ce flux, pour être capable de traiter chaque candidat avec les égards qu’il attend», explique-t-il notamment.

Suivez Welcome to the Jungle sur LinkedIn pour découvrir, chaque jour, nos dernières actualités !

Mélissa Darré

    Editorial manager @Welcome to the Jungle

    Envie de rejoindre YAGGO ?

    • Ajouter aux favoris
    • Partager sur Twitter
    • Partager sur Facebook
    • Partager sur Linkedin

    Work In Progress

    Notre co-fondateur Jérémy Clédat décrypte chaque jour les tendances du travail d'aujourd'hui et de demain, sur la nouvelle chaîne d'informations B Sm…

    Suivez-nous !

    Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

    Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

    Et sur nos réseaux sociaux :