Thomas Delano : télétravail, facteur aggravant de l'inclusion des salariés LGBT?

Publié dans Work In Progress

09 déc. 2020

auteur.e

Mélissa Darré

Editorial manager @Welcome to the Jungle

L’année 2020 a été particulière sur bien des points, et la question de l’inclusion des personnes LGBTQ+ ne manque malheureusement pas à la règle, ainsi que le révèle une récente étude. Pour la première fois depuis 2014, on assiste à une dégradation du sentiment d’inclusion au travail de la part de ces salariés. Un constat alarmant, qui n’a pas manqué d’être rapidement associé à l’essor du télétravail sur la période. Mais le lien de cause à effet n’est-il pas un peu simpliste ? Pour quelles raisons l’inclusion LGBTQ+ en entreprise a-t-elle véritablement tant régressé ?

Dans cette chronique Work In Progress, Thomas Delano, partner chez Boston Consulting Group, à l’origine de cette étude révélatrice revient sur les enseignements de cette dernière. « Il y a forcément une partie de la dégradation qui est dûe au télétravail. J’ai coutume de dire ‘On ne fait pas son coming-out en Zoom’. Je pense à tous les gens qui ont démarré dans un nouvel emploi cette année, ils n’ont pas eu les discussions informelles à la machine à café qui ont fait qu’ils auraient pu dire au détour d’une conversation ‘Moi je fais partie de la communauté LGBT’. Après ceci dit, c’est un peu plus compliqué que ça. […] Le télétravail peut expliquer une partie. I y a deux choses qui sont aussi importantes. La première, c’est qu’il y a une atmosphère en ce moment autour des débats de PMA, de GPA, du populisme, de Trump… qui explique qu’ils se disent finalement on est pas dans une atmosphère aussi positive et aboutie que là où on aimerait être. Et il y a une deuxième chose qui est que la population LGBT il y a quelques années dans les sondages c’était beaucoup de gens comme moi, donc des gays. Et en fait, les autres lettres aujourd’hui prennent quand même de plus en plus d’importance. On a de plus en plus des noms binaires, de bisexuels, de lesbiennes. Si je prends juste l’exemple des lesbiennes. Si vous êtes une femme lesbienne au travail. On sait que la place des femmes aujourd’hui n’est pas ce qu’elle devrait être, c’est une population pour laquelle c’est encore plus compliqué », défend-t-il entre autres.

Suivez Welcome to the Jungle sur LinkedIn pour découvrir, chaque jour, nos dernières actualités !

Les thématiques abordées

Vous êtes fier de votre culture d’entreprise ?

Donnez-lui la visibilité qu’elle mérite.

Nos solutions