Welcome to the Jungle - Logo

Nouveau job : quel est le moment opportun pour actualiser son profil LinkedIn ?

Nouveau poste : quand actualiser son profil LinkedIn ?

Ça y est, vous avez signé votre contrat ! Une nouvelle aventure professionnelle se profile et vous avez déjà hâte de l’annoncer à vos contacts en actualisant votre profil LinkedIn. Mais arriver dans une nouvelle entreprise n’est pas une mince affaire. Cela prend un peu de temps de se familiariser avec ses missions, sa nouvelle équipe et son environnement de travail, et il n’est pas toujours évident d’envisager le meilleur moment pour mettre à jour son profil sur le célèbre réseau social.

Une question se pose alors : comment définir ce moment de la manière la plus opportune qui soit ? Faut-il le faire dès le premier jour, après l’onboarding, ou bien attendre de valider sa période d’essai ? Est-ce que l’une de ces options peut être mal vue par le recruteur ? Et surtout, quels sont les risques si la période d’essai n’est pas renouvelée ?

Pas de panique !

Tout d’abord, soyons clairs et rassurants. Que vous ajoutiez votre nouveau poste sur votre profil LinkedIn avant, pendant ou après avoir confirmé votre période d’essai, votre initiative ne sera pas mal perçue par votre recruteur. Actualiser son compte LinkedIn tôt témoigne d’un enthousiasme certain tandis que s’y prendre un peu plus tard relève davantage de la prudence. On reconnaît bien là deux qualités très appréciées du monde du travail.

Par ailleurs il est peu probable que votre recruteur soit figé derrière son écran d’ordinateur à guetter l’annonce de ce changement vous concernant… Il n’existe donc pas de réel risque, quoi que vous décidiez. Juliette Pourrat, fondatrice du cabinet de recrutement spécialisé dans la mode Les Belles Rencontres explique : « L’entreprise ne peut pas se vexer, dans aucun des cas. C’est vraiment un choix personnel, ce qui est important c’est d’être à l’aise avec le timing de son annonce. »

La période d’essai doit-elle bloquer l’actualisation de son compte LinekdIn ?

Mais que se passe t-il alors si on l’annonce rapidement à son réseau et que, contre toute attente, la période d’essai n’est pas validée ? « En termes de prévention des risques je dirais qu’il est effectivement préférable d’attendre la fin de la période d’essai » conseille Juliette Pourrat. « Cela est lié au fait que l’on a, historiquement en France, une perception de l’échec très négative, contrairement à la culture anglo-saxonne, par exemple. Si on ne valide pas sa période d’essai alors que l’on a déjà inscrit son nouveau poste sur LinkedIn, mon conseil est d’assumer : c’est à partir du moment où l’on n’est pas capable d’en parler que cela devient bizarre. » Les expériences les plus courtes, même de deux mois, peuvent être effectivement tout de même très enrichissantes. L’essentiel est alors d’être capable de tirer les enseignements en sachant pourquoi cela n’a pas fonctionné, afin de pouvoir en parler sans malaise lors d’un futur entretien.

Louise, Responsable des Ressources Humaines dans une entreprise de 200 employés, relativise : « Il faut dédramatiser, tous les recruteurs ne sont pas tout le temps sur ce réseau social, la vie du travail ce n’est pas que LinkedIn non plus. »

À chacun son timing

Il n’existe donc pas de véritable mode d’emploi quant à l’actualisation de sa page LinkedIn, si ce n’est d’être à l’aise avec le moment que l’on choisit pour le faire. En revanche, on peut répertorier différentes façons d’appréhender cette situation qui varient en fonction de la personnalité de chacun.

Les enthousiastes : le premier jour ou la première semaine

Louise explique qu’elle encourage toujours l’enthousiasme auprès des nouvelles recrues. « C’est mon tempérament, l’enthousiasme ça fait du bien ! J’ai même vu le cas d’un stagiaire qui avait évolué en CDI annoncer l’intitulé de son futur poste en amont sur LinkedIn. Je trouve que, dans ce cas là, c’est plutôt positif. C’est enthousiasmant pour le manager. »

Les intuitifs : le jour où l’on se projette vraiment dans l’entreprise

Certains utilisateurs de LinkedIn se fient à leur instinct, et ne font pas spécialement attention au timing avec lequel ils actualisent leur emploi sur la plateformel. Anne, comptable, témoigne : « Au bout de deux mois, je me suis sentie vraiment bien dans mon nouvel environnement et épanouie dans mon travail. C’est à ce moment-là, je crois, que j’ai actualisé mon profil LinkedIn avec mes nouvelles missions. Après tout mon contrat était signé, j’avais de bons retours de mon manager sur mon travail, j’ai donc suivi mon intuition et n’ai pas attendu la fin de ma période d’essai pour l’annoncer. »

Les prudents : une fois la période d’essai validée

D’autres enfin, optent pour une approche totalement différente. Edouard, cadre dans l’hôtellerie, raconte : « Je suis superstitieux de nature donc je n’avais pas spécialement envie d’annoncer à tout mon réseau mon nouveau poste, je préférais attendre de valider ma période d’essai de quatre mois, être sûr que tout allait bien dans les deux sens. » Attendre la fin de sa période d’essai peut effectivement être judicieux si l’on a besoin de temps pour s’assurer d’être à la bonne place. Florian, chargé de communication, se souvient : « J’avais commencé une expérience dans une agence de relations presse, un peu par dépit je dois avouer, et je ne m’y sentais pas bien du tout. Je n’ai pas validé la période d’essai, et suis parti au bout de deux mois. Je ne l’avais pas annoncé sur LinkedIn, j’avais sûrement senti que cela ne durerait pas car je n’étais pas épanoui dans ces missions. »

Certaines mesures à ne pas négliger

Toutefois, si chacun de ces choix ne dépend pas uniquement de vous, le secteur ou l’entreprise dans lesquels vous évoluez impliquent tout de même parfois de prendre en compte certains paramètres :

Attention aux obligations légales

Dans l’éventualité où vous quitteriez une entreprise pour une autre, veillez à ne pas annoncer en amont votre nouveau poste sur les réseaux sociaux. Bien que vous soyez sur le départ, vous êtes légalement tenu de poursuivre votre activité jusqu’au terme de votre préavis. Sur les réseaux sociaux aussi donc, la discrétion est de mise.

L’importance du relationnel dans votre métier

Si la part qu’occupe le relationnel dans l’exercice de votre métier est importante, il est alors préférable d’actualiser assez vite votre profil. Louise explique : « Travaillant dans les ressources humaines, j’ai moi-même assez vite notifié mon réseau professionnel de mes nouvelles fonctions, car LinkedIn est aussi un outil de travail pour moi. C’était de fait à la fois important que mes contacts professionnels me suivent dans ma nouvelle vie professionnelle, mais aussi que je garde un moyen de chercher des talents. »

Une création d’activité

Il en est de même si vous développez une activité à votre propre compte en freelance, ou bien si le monde de l’entrepreneuriat vous attire. Une fois que les bases de votre projet sont bien solides, mieux vaut informer rapidement votre réseau de vos nouvelles activités. C’est le moyen de faire connaître vos services, activer le bouche-à-oreille et d’ainsi trouver plus facilement des clients. Au-delà du fait d’être un outil de prospection, LinkedIn peut aussi devenir un outil de communication à part entière (au même titre que votre site Internet ou d’autres réseaux sociaux en diffusant des informations sur vos services et vos actualités.

Une étape essentielle malgré tout

Si les avis divergent sur de nombreux points, les recruteurs demeurent unanimes sur la nécessité d’annoncer votre changement de métier tôt ou tard sur Linkedin ! Actualiser son profil, c’est l’occasion de prévenir son réseau et d’apparaître dans les actualités de vos contacts. Ces derniers recevront une notification, pourront vous féliciter, reprendre contact avec vous sur un sujet spécifique ou même faire appel à vous pour des prestations.

Il n’y a rien de pire pour un recruteur, explique Louise, que de contacter une personne pour finalement apprendre qu’elle a quitté son job il y a plus de six mois, alors que son statut LinkedIn est inchangé. « Malheureusement on a l’impression que la personne n’est pas à l’aise avec sa situation. Je préfère quelqu’un qui assume d’être parti d’une boite, de son plein gré ou non, que ce soit pour faire le tour du monde ou juste pour trouver une entreprise qui lui soit plus adaptée, plutôt que quelqu’un qui fasse semblant d’être toujours en poste. »

Il n’existe donc pas de règle générale concernant le meilleur moment pour actualiser son statut LinkedIn. L’important, vous l’aurez compris, est de le faire lorsque vous êtes suffisamment à l’aise dans vos nouvelles fonctions. Rien ne presse, sauf si votre métier requiert que votre cercle professionnel soit vite au courant… Alors assurez-vous simplement de vous sentir bien dans votre nouveau poste avant de l’annoncer et le tour est joué !

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles dans votre timeline !

Photo d’illustration by WTTJ

Marie de Castelet

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Photo sur le CV, pour ou contre ?

L'habit de ne fait pas de le moine mais on reconnaît le moine par son habit ! Sur le CV, faut-il révéler son apparence ou se la jouer mystérieux ?

Suivez-nous!

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Et sur nos réseaux sociaux :