Joséphine Bouchez : avoir un impact positif par son travail

Publié dans Work In Progress

26 août 2020 - mis à jour le 12 avr. 2021

auteur

Mélissa Darré

Editorial manager @Welcome to the Jungle

*Quite à revoir le monde du travail, quoi de mieux que lui donner davantage de sens ? Pas moins de 94% des Français ont envie de contribuer à résoudre des problèmes de société, mais seuls 20% le font. Pour quelles raisons ? Quels sont les freins rencontrés et surtout les aides et solutions pour (enfin) sauter le pas ?

Dans cette chronique Travailler demain du 26 août 2020, Joséphine Bouchez, co-fondatrice de Ticket for Change nous explique de quelle façon cette école nouvelle génération accompagne entrepreneurs, intrapreneurs et contributeurs dans leur désir d’impact positif sur la société. «Il y a un manque de connaissance du fait que c’est possible d’avoir un impact positif, de s’engager par son travail. On a encore tendance à croire que ça doit se faire à côté. Il y a plein d’engagements qui sont extraordinaires comme le bénévolat par exemple, mais il y a aussi la possibilité de le faire par son travail. On commence de plus en plus à en parler, mais il y a encore un boulot de sensibilisation à faire là-dessus. Il y a aussi un manque de connaissance de soi : qu’est-ce qu’on a envie de faire ? Qu’est-ce qu’on aime ? On ne prend pas souvent le temps de se poser ces questions. Beaucoup de gens manquent de ces moments de prise de recul et d’apprentissage de leurs expériences passées. Il peut aussi y avoir un manque de confiance en soi, un manque de réseau et il y a souvent des contraintes financières et de statut social qui jouent», explique-t-elle.

Suivez Welcome to the Jungle sur LinkedIn pour découvrir, chaque jour, nos dernières actualités !

Les thématiques abordées

Joséphine Bouchez : avoir un impact positif par son travail