Comment bien se préparer pour réussir un entretien vidéo différé ?

Entretien vidéo différé : comment le préparer ? Conseils

L’entretien vidéo différé est un exercice pouvant sembler stressant au premier abord mais qui peut en réalité devenir un véritable atout si vous savez en tirer partie. Pour savoir comment le préparer, nous avons demandé conseil à Julia Moutet, chargée du développement RH et Julie Atlan, content manager, tous deux chez Easyrecrue, une plateforme de recrutement spécialisée dans les entretiens vidéo différés.

Rappel, qu’est-ce qu’un entretien vidéo différé ?

C’est un entretien vidéo enregistré à distance par le candidat via une plateforme ou une application dédiée. Durant cet entretien, le candidat n’est pas en contact avec le recruteur. Il se filme grâce à sa webcam et répond à des questions pré-enregistrées par le recruteur. Celui-ci ne visionnera la vidéo qu’a posteriori. Cet entretien ne remplace pas l’entretien d’embauche classique. Il intervient en amont, c’est donc un entretien de présélection.

Concrètement, comment ça marche ?

Après diffusion d’une offre d’emploi, le recruteur reçoit plusieurs CV. Parmi ces candidatures, il sélectionne celles auxquelles il souhaite faire passer un entretien vidéo différé. Les entretiens sont réalisés via une plateforme disponible au format desktop ou via une appli mobile et tablette. Les candidats reçoivent un mail d’invitation du recruteur pour se connecter à la plateforme (ou télécharger l’application). Dès qu’ils se connectent, l’entretien commence.

On effectue d’abord un test technique pour vérifier que la caméra et le micro fonctionne puis il y a une question d’entraînement, soit filmée, soit écrite à l’écran. Pour Julie Atlan, « il ne faut pas négliger cette question car se voir à l’écran n’est pas toujours simple et cela nécessite un temps d’adaptation, plus l’entretien va avancer plus le candidat se sentira à l’aise. »

L’entretien est entièrement écrit par les recruteurs eux-mêmes. Ils définissent le temps qu’il dure et la forme qu’il prend. Julia Moutet explique : « C’est le recruteur qui configure son entretien. Il choisit les questions, leur format de présentation (écrites à l’écran ou filmées), la manière de répondre et le temps imparti pour y répondre. Il peut y avoir des mises en situations, des QCM ou des questions auxquelles le candidat doit répondre par écrit. Le recruteur peut également donner des instructions particulières au candidat : être habillé en tenue de travail, par exemple. »

Une fois l’entretien terminé et enregistré, le recruteur reçoit la vidéo et peut la regarder quand il le souhaite et autant de fois qu’il le souhaite avec les équipes concernées par le recrutement. Les candidats qu’il retient sont ensuite reçus en entretien d’embauche classique.

Comment préparer ce type d’entretien ?

1. Préparer le fond

L’entretien vidéo différé se prépare comme n’importe quel entretien : il faut pouvoir parler de soi, de son parcours, de son métier, expliquer son savoir-faire, démontrer ses compétences, sa motivation et son adéquation avec le poste et l’entreprise qui recrute. Il faut donc s’être renseigné sur l’entreprise, montrer qu’on a compris le poste et démontrer qu’on a le bon profil. Pour Kathleen, qui a passé un entretien de ce type, la préparation est classique : « J’ai préparé cet entretien comme n’importe quel entretien. J’ai fait des recherches sur l’entreprise, sur le poste et je me suis entraînée à répondre aux questions d’un recruteur joué par un proche. »

2. Soigner la forme

C’est vous qui choisissez le lieu et l’heure de votre entretien. Si cette liberté peut conférer bien des avantages, elle nécessite également de prendre soin de bien choisir l’endroit où enregistrer votre entretien ainsi que le moment de la journée. Kathleen précise : « La seule chose qu’on m’a recommandée en amont, c’est de faire cet entretien dans un endroit calme où je ne serais pas dérangée et où je pourrais bien me concentrer. » En somme, soignez le cadre de votre entretien. N’oubliez pas que vous pouvez l’effectuer sur mobile ou tablette, vous avez donc tout loisir de choisir l’endroit parfait même si vous ne possédez pas d’ordinateur portable.

3. Attention à votre connexion internet

L’entretien est enregistré en ligne, il est donc impératif d’avoir une bonne connexion internet. Assurez-vous de bien capter avant de vous connecter à la plateforme, privilégiez une connexion wifi à la 3G ou la 4G. Evitez également les lieux publics à la bande passante fluctuante.

4. Attention au lieu choisi

Choisissez un endroit neutre. Si vous passez l’entretien chez vous, optez pour un mur sans fioritures. Bannissez ainsi votre chambre d’ado couverte de posters de vos idoles ou la salle à manger de vos parents avec les photos de famille sur le buffet. D’autre part, prenez soin de ne pas vous positionner devant une source de lumière qui créerait un contre-jour. Enfin, si l’entretien vous propose une mise en situation, vous pouvez avoir besoin d’espace pour vous lever, bouger, marcher dans la pièce, tenez-en compte quand vous choisissez votre lieu.

5. Attention au bruit

Choisissez également un endroit calme où vous ne risquez pas d’être dérangé. Evitez les cafés, trop bruyants ou à l’inverse les endroits où le silence est de mise (type bibliothèque, train…) et où vous ne pourrez pas parler librement. De même, privilégiez un moment de la journée où vous ne risquez pas d’être dérangé par le bruit des travaux ou de la circulation. Evidemment, faites-en sorte de ne pas être interrompu par un appel téléphonique, surtout si vous enregistrez l’entretien sur votre mobile. « De manière générale, on évite d’être interrompu par d’autres personnes pendant l’entretien, type le chat qui passe devant l’écran ou la maman qui ferme les volets en arrière-plan. Cela paraît évident mais ce sont pourtant des histoires vraies ! » raconte Julie.

6. Soignez votre tenue

De même, on a beau pouvoir passer cet entretien où on veut et quand on veut, il faut bien garder à l’esprit qu’il s’agit d’un entretien professionnel. Pas question de le passer en pyjama ou en short au bord de la piscine. Un peu de sérieux : optez pour une tenue similaire à celle que vous porteriez pour un entretien d’embauche. Si le mail d’invitation vous donne des indications vestimentaires, tenez-en compte.

7. N’essayez pas de tricher

Enfin, certains pourraient être tentés de profiter de ce format d’entretien à distance pour tricher, mais ce n’est pas si simple : « Il ne faut pas oublier qu’on est filmé : donc pas question de tenter de faire passer l’entretien à quelqu’un d’autre, de lire un texte ou de faire une recherche google en même temps, cela se voit ! » précise Julie.

8. Garder un œil sur le chronomètre

N’oubliez pas que le temps de réponse est limité : le recruteur décide en amont du temps disponible pour répondre à chaque question. Vous en êtes bien sûr informé à chaque fois. Tenez-en compte durant les 30 secondes que vous avez pour préparer votre réponse. Lors de l’enregistrement, un chronomètre apparaît sur l’écran, regardez-le régulièrement pour vous assurer que vous êtes dans les temps.

9. S’entraîner en amont, seul ou avec un proche

Nous ne sommes pas tous égaux devant la caméra. Alors que certains sont d’emblée très à l’aise et en mesure de parler naturellement, d’autres perdent tous leurs moyens dès qu’ils sont filmés. Si c’est votre cas, n’hésitez pas à vous entraîner, seul devant un miroir ou avec un proche. D’autre part, si vous maîtrisez bien votre sujet, vous serez forcément plus à l’aise.

10. Être soi-même, ne pas surjouer car cela se voit

Plus facile à dire qu’à faire, me direz-vous, mais tâchez vraiment d’oublier la caméra et de vous imaginer que vous parlez à une personne réelle. Si vous voir vous met mal à l’aise, focalisez-vous sur la lentille de la caméra et ne vous regardez pas. Julie précise : « Se voir et s’écouter parler peut être très déstabilisant. On envisage de proposer plusieurs options, comme se voir en vignette plutôt qu’en plein écran. »

11. Ne pas masquer la caméra ou quitter l’application

La caméra doit rester totalement visible tout au long de l’entretien. De même, ne fermez pas votre ordinateur ou n’éteignez pas votre téléphone pendant l’entretien. Une fois l’entretien commencé, il vous faut aller jusqu’au bout, il n’est pas possible de le réaliser en plusieurs fois.

12. Sourire !

Quelque soit le poste pour lequel vous postulez, si sérieux soit-il, sourire est indispensable pour donner envie au recruteur de vous rencontrer et de travailler avec vous. On peut sourire même lorsque l’on parle de choses très sérieuses !

Peut-on recommencer si on n’est pas content de soi ?

C’est au recruteur de décider s’il laisse ou non cette possibilité aux candidats. Certains privilégient la spontanéité, d’autres permettent de revenir en arrière. Julia explique : « On ne conseille pas de proposer le réenregistrement parce qu’on pense qu’il faut que ce soit naturel. C’est censé remplacer un call, or lors d’un call, on ne peut pas effacer ce qu’on dit pour recommencer ! Si on enregistre 2 ou 3 fois la même séquence, on connaît les questions à l’avance, on peut préparer ses réponses donc cela n’a plus le même intérêt. »

Julia précise pourtant que « les recruteurs le proposent souvent. Ils estiment que c’est un exercice stressant et déstabilisant, notamment la première fois, donc proposer la possibilité de se réenregistrer peut être un vrai confort pour les candidats. »

Quand le recruteur ne propose pas de réengistrement, il est tout de même possible de demander à recommencer l’entretien, notamment quand un candidat a vraiment perdu ses moyens. « Ça nous est arrivé qu’un candidat nous contacte parce qu’il avait totalement raté son entretien vidéo différé et selon le profil, on peut renvoyer une nouvelle invitation » précise Julia.

Un entretien vidéo différé est donc un exercice qui peut sembler déstabilisant au premier abord, mais en le préparant bien, il n’est pas plus périlleux qu’un entretien classique auquel vous êtes juste plus habitué. Il faut le considérer comme une opportunité de faire ses preuves, notamment pour les candidats qui n’ont pas un CV parfait. Si un recruteur vous le propose, surmontez donc votre appréhension et faites-en un atout !

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles dans votre timeline !

Photo d’illustration by WTTJ

Cécile Nadaï

Envie de rejoindre EASYRECRUE ?

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Postuler

C’est le moment de postuler ! Voici toutes les infos à connaître et les conseils à suivre pour faire la différence auprès des recruteurs.

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :