Welcome to the Jungle - Logo

7 conseils pour être visible aux yeux des chasseurs de tête

Chasseurs de tête, comment se rendre visible à leurs yeux ?

Que l’on soit en recherche active ou simplement à l’écoute des opportunités du marché, il est toujours intéressant de se rendre visible aux yeux des chasseurs de tête. Mais comment font-ils pour trouver les bons candidats et comment faire, en tant que candidat, pour attirer leur attention ? Le point avec Fabien Lalanne, lui-même chasseur de tête. Il nous explique comment mettre en valeur son profil pour attirer ces professionnel du recrutement missionné pour trouver des profils qualifiés.

1. Optimisez votre profil LinkedIn

Cela va sans dire, les chasseurs de tête se servent beaucoup de LinkedIn pour trouver des profils intéressants. Pour cela, ils effectuent notamment des recherches par mots-clés. D’où l’importance de soigner le contenu de votre profil en y faisant figurer les mots-clés qui correspondent aux postes que vous convoitez.

Le conseil de Fabien : « Pour mettre toutes les chances de son côté, il ne faut pas avoir peur de développer ses différentes expériences professionnelles en expliquant le détail des missions qu’on s’est vu confier. Non seulement cela donne des informations capitales au recruteur mais en plus, ça permet de mieux ressortir dans les résultats de recherche en y insérant des mots-clés. »

2. Soignez les apparences

Car oui, quoiqu’on en dise, les apparences comptent. Outre le détail de vos expériences professionnelles, l’impression globale dégagée par votre profil est essentielle. Structurez vos contenus, soignez l’orthographe, les tournures de phrases et faites le choix d’une photo professionnelle. En ligne, cette dernière est indispensable.

Le conseil de Fabien : « Un profil intéressant, c’est d’abord un profil complet et soigné. Recevoir un CV sans photo ne me dérange pas du tout. En revanche sur LinkedIn, ça me donne l’impression que la personne n’a pas optimisé son profil et donc qu’elle n’est pas vraiment en recherche. »

3. Intervenez sur les réseaux professionnels

Les chasseurs de tête sont beaucoup sur LinkedIn, vous avez donc toutes les chances d’en croiser quelques uns en y étant présent. Mais pour cela, ne vous contentez pas de soigner votre profil : faites-vous remarquer ! Partagez des articles intéressants, aimez ou commentez ceux que d’autres partagent. Cela peut développer votre visibilité, vous faire remonter dans les résultats de recherche et vous apporter de la crédibilité. De même, n’hésitez pas à ajouter à votre réseau les personnes qui peuvent vous être utiles professionnellement. Les recruteurs ne voient pas forcément l’audace d’un mauvais œil, du moment que cette qualité est utilisée à bon escient.

Le conseil de Fabien : « Ça m’est arrivé d’être ajouté par des personnes en recherche d’opportunités. Quand c’est bien ciblé, bien amené, ce n’est pas du tout un problème, au contraire. Si la demande de mise en relation est accompagnée d’un message bien rédigé et que le profil est de qualité, cela peut même être une bonne chose. »

4. Affinez votre profil

On peut avoir tendance à rester vague quant à ce qu’on recherche pour ne pas risquer de rater des opportunités. C’est pourtant une erreur, car les chasseurs de tête cherchent des profils spécialisés. Vouloir plaire à tout le monde, c’est prendre le risque de ne plaire à personne.

Définissez précisément vos objectifs : quel poste visez-vous ? Quel secteur d’activité ? Quel type d’entreprise ? Lorsque vous aurez répondu à ces questions, faites en sorte de montrer un parcours en cohérence avec ces objectifs, quitte à laisser de côté certaines de vos expériences professionnelles.

Le conseil de Fabien : « Ce que mes clients attendent de moi, c’est que je leur trouve un expert qui sera passionné par son travail, pas un touche-à-tout qui s’est essayé à différents métiers. Si je leur présente un profil avec différentes expériences sans lien les unes avec les autres, cela va être compliqué pour moi d’expliquer pourquoi c’est cette personne qu’il leur faut ! Je préfère un profil avec moins d’expériences professionnelles mais qui aient du sens et qui racontent une histoire cohérente. »

5. Multipliez les points de contact

LinkedIn est devenu incontournable mais ce n’est pas le seul réseau professionnel à utiliser pour vous faire remarquer par les cabinets de recrutement. Soyez également présents sur les CVthèques (ndlr : bases de données de CV enregistrés sur les sites de recherche d’emploi par des candidats) les plus importantes. Les chasseurs de tête y ont souvent recours pour chercher des profils spécialisés dans un secteur d’activité.

Le conseil de Fabien : « Selon le profil recherché, j’utilise beaucoup les sites spécialisés, comme profilculture, qui sont vraiment dédiés à un secteur d’activité précis. J’utilise aussi des sites aux CVthèques très fournies. Déposez-y votre CV, vous n’avez rien à perdre ! »

6. Valorisez vos expériences personnelles

Vos expériences personnelles en lien avec votre métier sont des atouts. Le fait d’avoir créé un blog en rapport avec votre métier, par exemple, démontre que vous êtes passionné par votre secteur d’activité. C’est un réel argument pour les chasseurs de tête qui, rappelons-le, sont à la recherche de profils qualifiés, experts dans leur domaine et qui sauront s’impliquer dans leur travail.

D’autres expériences comme, par exemple, un engagement associatif, le fait d’avoir couru un marathon ou remporté une compétition sportive, apporte des informations sur votre personnalité et sont très valorisantes. Elles font partie de vous, n’hésitez pas à les mentionner sur votre CV ou votre profil LinkedIn.

Le conseil de Fabien : « Les initiatives personnelles et les centres d’intérêt d’un candidat c’est évidemment important. Cela permet de mieux cerner la personne et ça donne de la crédibilité au profil. Cela apporte des précisions qui peuvent même être décisives, quand on hésite entre deux profils ou quand le candidat manque encore d’expérience professionnelle. »

7. Restez en contact avec vos anciens recruteurs

Vos anciens recruteurs peuvent être des atouts précieux tout au long de votre carrière. Ils vous connaissent, apprécient votre profil, ils peuvent donc parler de vous à leurs confrères et vous coopter. En gardant contact avec eux, vous augmentez vos chances qu’ils vous recommandent ou vous recontactent en cas de besoin. De même, quand vous cherchez un emploi, faites-le leur savoir. Si on ne sait pas que vous cherchez, on ne peut pas vous trouver.

Le conseil de Fabien : « La cooptation est une excellente source de contacts qualifiés. D’ailleurs, quand je cherche un profil, je prends souvent contact avec d’anciens candidats recrutés par le passé, soit parce qu’ils correspondent au profil que je recherche, soit parce qu’ils peuvent me recommander des personnes qu’ils connaissent. Garder le contact avec ses recruteurs et leur faire savoir qu’on est en recherche est donc essentiel. »

Pour vous faire remarquer des chasseurs de tête, vous pouvez donc garder le contact avec vos recruteurs passés pour qu’ils vous cooptent auprès d’eux, mais il vous faudra aussi fréquenter les bons endroits (CVthèque, réseaux professionnels, sites spécialisés…) et vous y faire remarquer en démontrant votre motivation et votre expertise. Car n’oubliez pas que ce que cherchent les chasseurs de tête, ce sont avant tout des hyper-spécialistes passionnés par leur métier.

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles dans votre timeline !

Photo d’illustration by WTTJ

Audrey Depommier

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Les 8 erreurs à ne plus faire sur son CV

Après envoi de votre CV, vous réalisez qu'il y a une erreur et vous paniquez ! Pour évitez cette situation, voici 8 erreurs à ne plus faire sur un CV.

Suivez-nous!

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Et sur nos réseaux sociaux :