Rebecca Amsellem : mettre en lumière les inégalités salariales

Rebecca Amsellem : mettre en lumière les inégalités salariales

À travail égal, en prenant en compte les tranches d’âge, le contrat, le temps, le secteur d’activité et la taille de l’entreprise, l’écart de salaire entre les femmes et les hommes est de 9 %. Un congé parentalité équivalent pour les deux parents, la transparence des salaires… sont autant de mesures qui pourraient certainement rétablir l’écart.

Dans cette chronique Travailler demain du 12 octobre 2020, Rebecca Amsellem, la fondatrice de Gloria Media, dont la newsletter féministe Les Glorieuses, décrit le mouvement #6Novembre15h35 (la date varie selon les années) qu’elle a initié en faveur de l’égalité salariale, à travers la proposition de mesures concrètes prenant la forme d’une pétition. « Ce qui est intéressant avec ce mouvement, c’est que c’est assez concret en fait. Tous les ans, à partir du 4 novembre, c’est quand même assez tôt, on se rend compte que les inégalités de salaire représentent quand même deux mois de salaire. Je pense que le fait que ce soit aussi concret dans l’imaginaire collectif, ça a généré une prise de conscience et des prises de position politiques qui a mon sens ne sont pas suffisantes, mais bon on est jamais satisfaits tant qu’on est pas arrivés à l’égalité complète », dépeint notamment cette économiste et militante féministe.

Suivez Welcome to the Jungle sur LinkedIn pour découvrir, chaque jour, nos dernières actualités !

Mélissa Darré

Editorial manager @Welcome to the Jungle

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Work In Progress

Notre co-fondateur Jérémy Clédat décrypte chaque jour les tendances du travail d'aujourd'hui et de demain, sur la nouvelle chaîne d'informations B Sm…

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :