Jean Pralong : test de personnalité dans le recrutement, outil ou arnaque ?

Jean Pralong : test de personnalité dans le recrutement, outil ou

De tout temps, les recruteurs ont cherché à vérifier les talents de leur candidat afin d’éviter une coûteuse erreur de recrutement. Quitte, parfois, à flirter avec des méthodes ésotériques, comme la graphologie ou la tarologie avant que les méthodes d’aide au recrutement ne soient encadrées par la loi. Mais pour la majorité des recruteurs, tester la personnalité reste le meilleur moyen de pronostiquer la performance d’un candidat. À défaut ou à raison ?

Dans cette chronique Work In Progress du 14 septembre 2020, Jean Pralong, psychologue et docteur en gestion des ressources humaines, retrace notamment l’origine du test de personnalité et son attrait pour les recruteurs : «En effet, on a un besoin crucial de rendre le recrutement plus objectif. Il y a des discriminations, il y a des erreurs, il y a des coûts et des problèmes d’emploi. Ce pays sait par exemple très mal intégrer ses jeunes diplômés. Et il le fait mal parce que souvent il y a des stéréotypes et des discriminations. Donc, plus on mettra des outils objectifs, plus on pourra montrer à des recruteurs que ce candidat est compétent et performant. Malheureusement, il y a des outils qui ont l’apparence de la scientificité. Le test de personnalité fait sciencitique, malheureusement il ne l’est pas tant que ça».

Suivez Welcome to the Jungle sur LinkedIn pour découvrir, chaque jour, nos dernières actualités !

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :