Les 6 indispensables d'un entretien vidéo réussi

Entretien vidéo : 6 conseils indispensables

L’entreprise où vous postulez accepte que le premier entretien se déroule en appel vidéo sur Skype, Zoom, Google Hangouts, Whereby ou d’autres outils ? Ça tombe plutôt bien si vous habitez dans une ville éloignée de l’entreprise ou déjà parti en vacances. Mais gardez en tête que l’exercice n’est pas aussi évident qu’il en a l’air et qu’il existe certaines règles élémentaires à ne pas oublier. Nous vous avons préparé 6 conseils pour réussir votre entretien vidéo.

1. Vérifiez que votre compte est adapté

Ce premier conseil est à prendre en compte surtout si votre entretien doit se dérouler sur Skype, car il vous faudra utiliser votre compte existant ou en créer un pour l’occasion. Les autres outils vidéo que vous risquez d’utiliser ne demandent bien souvent pas de connexion mais simplement de cliquer sur le lien de la discussion que vous aura envoyé le recruteur.

Si “Toutoune_3502” est le nom de votre compte Skype habituel ? Pensez à créer un compte professionnel avec votre nom, votre prénom, votre ville de résidence et la photo que vous utilisez habituellement sur votre CV. Pour modifier cette dernière, il vous suffit d’aller dans Paramètres / Comptes et profil / Avatar. L’idée étant de permettre au recruteur de vous trouver en un clin d’œil. Assurez-vous que votre statut ne soit pas sur “Ne pas déranger”.

Si votre entretien a lieu sur Google Hangouts, assurez-vous également que votre compte Google soit adapté.

2. Vérifiez le rendu de l’image

N’attendez pas que l’entretien commence pour réaliser qu’il y a un contre-jour sur l’image, ou que l’on aperçoit un poster de l’équipe du PSG dans votre dos.

Allumez la webcam de votre ordinateur et vérifiez que l’on voit votre visage ainsi que votre buste sur l’image, assurez-vous que le fond soit suffisamment neutre sans pour autant donner l’impression que vous vivez dans un hôpital. N’hésitez pas à laisser apercevoir une plante, votre bibliothèque, ou toute autre chose qui pourrait habiller légèrement le fond.

Sur Skype vous pouvez directement tester les réglages : allez dans Paramètres / Audio et Vidéo et testez votre caméra de la même façon.

3. Testez votre micro

Après avoir testé votre caméra, il vous reste à vous assurer que le micro fonctionne correctement et qu’il est réglé de manière à ce que le recruteur vous entende sans avoir besoin de pousser le volume à fond.

Si vous êtes sous Windows, vous pouvez vérifier l’état de marche de votre microphone en allant dans Paramètres / Son / Tester votre microphone. Sous Mac, il vous est possible de vérifier les applications sur lesquelles l’accès à votre micro est autorisé. Il vous suffit de cliquer sur Pomme / Préférences système / Confidentialité / Microphone et de cocher l’application que vous utiliserez pour l’entretien.

Sans avoir besoin d’appeler un de vos amis, Skype vous donne la possibilité de tester votre audio. Dans Paramètres / Audio et Vidéo / Passer un appel test gratuitement, vous allez pouvoir vous enregistrer et recevoir ensuite ce message. Pour cela il vous suffit de parler entre les 2 bips sonores. Une astuce si votre environnement sonore est bruyant : mettez un casque en l’expliquant au recruteur, cela ne vous serait jamais reproché. Si vous avez des écouteurs avec micro, c’est le moment de les dégainer également !

4. Adaptez votre tenue au type de poste

Bonne nouvelle : il est très peu probable que vos chaussures ou votre pantalon n’apparaissent à l’écran, vous pouvez donc vous concentrer sur le haut de votre corps. Soyez vous-même et en cohérence avec l’entreprise dans laquelle vous postulez. La chemise-cravate sera sûrement obligatoire pour un poste de consultant chez Deloitte, le sweat à capuche fera l’affaire pour un développeur web dans une start-up. Bon, on pousse un peu les exemples à l’extrême, mais dans l’idée, c’est un peu ça !

5. Regardez le recruteur dans les yeux

Évitez de fixer votre image lors de l’entretien et privilégiez plutôt votre webcam. L’idée étant de donner la sensation à votre interlocuteur que vous le regardez dans les yeux. Un léger coup d’œil en bas à droite de l’écran de temps en temps est bien entendu autorisé.

6. Notez mais évitez les notes

L’entretien vidéo se déroule comme une vraie discussion, tant dans le fond que dans la forme. Vous n’êtes donc pas aussi libre que pour un entretien téléphonique par exemple et il déconseillé de garder vos notes à côté de l’ordinateur. Le recruteur le verra très vite si votre regard dévie vers vos notes avant ou pendant vos réponses. L’astuce consiste à coller quelques post-it sur votre écran avec les éléments à ne pas oublier (en faisant bien attention à ce qu’ils ne se voient pas à l’image) ! Puisque le bruit du clavier peut être gênant pour le recruteur, gardez un bloc et un stylo à côté de vous pour noter les éventuelles informations à retenir.

Et derniers détails qui peuvent faire la différence :

  • Essayez de vérifier que vous avez une bonne connexion là où vous comptez vous installer pour l’entretien.
  • Si votre correspondant est à l’étranger, vérifiez bien en amont si l’heure d’appel prévue comprend ou non le décalage horaire.

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour que votre entretien vidéo soit un succès et que vous passiez aux étapes suivantes du recrutement. Il ne vous reste plus qu’à laisser opérer votre charme naturel comme vous l’auriez fait lors d’un entretien d’embauche classique.

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook, LinkedIn et Instagram ou abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir, chaque jour, nos derniers articles !

Photo by WTTJ

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Réussir son entretien

Conseils et bonnes pratiques pour aborder au mieux l'entretien d'embauche et convaincre vos interlocuteurs.

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :