Les 7 news pour briller à la machine à café le 7 novembre 2019

  • November 7, 2019

Parce qu’on sait à quel point paraître malin est primordial lors des pauses entre collègues - surtout si le boss tend l’oreille -, la rédaction de Welcome to the Jungle vous livre toutes les deux semaines les dernières actus chaudes du monde du travail. On vous en prie, c’est normal.

FRANCE

Pour une majorité de Français, amitié et travail vont de pair

On vous le disait, « deux tiers des Français aiment leurs collègues ». Une bonne nouvelle du côté de la camaraderie en entreprise, soutenue par un autre sondage qui nous laisse entendre que « 64% des professionnels n’hésitent pas à ajouter leurs plus proches collègues sur Facebook ou Instagram ». Au-delà des réseaux sociaux « 57% reconnaissent qu’ils considèrent certains d’entre eux comme de vrais amis. » D’ailleurs, un ami sur cinq en moyenne proviendrait du monde professionnel. De quoi motiver la plupart des salariés à se rendre au bureau au quotidien, puisque « 95% des employés considèrent que le bonheur au travail dépend de la bonne entente avec leurs collègues. »

Technologies : un tiers des salariés se sent dépassé

Pour être innovant aujourd’hui, maîtriser la technologie est tout sauf une option. Il semblerait pourtant, d’après un sondage Cegos, qu’un tiers des salariés se sente « débordé par les évolutions technologiques ». Du côté des Ressources Humaines, plus de 40% des responsables RH « jugeraient sévèrement le niveau numérique de leurs collaborateurs ». Un pourcentage qui a augmenté depuis l’année précédente et qui explique la pression ressentie par ce tiers de salariés dépassé par la tech, au point que « un salarié sur deux craint par ailleurs de perdre son emploi à cause de la transformation numérique. » Des solutions pour ne plus être largué ? Une seule : la formation !

Besançon, ville la plus attractive de l’Hexagone

Biarritz, Cannes ou l’ambiance lilloise vous font rêver ? D’après un baromètre mis en place par Meilleurtaux et Jobijoba, c’est pourtant la ville de Besançon qui serait la plus attractive en France ! En sa faveur, un grand nombre d’offres d’emploi (32 281), un taux de CDI s’élevant à 13% et des prix des logements jugés “raisonnables”. De quoi mêler plus facilement vie pro et vie perso, contrairement à d’autres villes comme Nantes et Paris (respectivement au vingt-et-unième et vingt-sixième rang), toutes deux desservies par des loyers mirobolants. Alors, tous à Besançon ?

Vers une hausse des métiers de l’autonomie et du grand âge

Nommée à la tête d’une « mission sur l’attractivité des métier du grand âge » en juillet dernier, Myriam El Khomri propose de passer à l’action via un plan national. Son objectif : affronter le manque de personnel dans ce secteur pour pallier à l’augmentation prévue des personnes âgées dépendantes ( +7% d’ici à 2025). Afin de créer 92 500 postes dans ce secteur, elle souhaite rendre le métier plus attractif aux yeux de candidats potentiels, souvent freinés par le manque de reconnaissance dans la société et par la rémunération au smic horaire. Myriam El Khomri propose donc d’augmenter certains revenus, de proposer une formation gratuite et de supprimer le concours d’aide-soignant pour que la profession soit plus accessible.

MONDE

Le patron de McDonald’s, viré pour une liaison

Steve Easterbrook, le directeur général de McDonald’s a été privé de ses fonctions, suite à une liaison consentie avec un(e) des salarié(e)s de l’entreprise. Une raison bien suffisante aux Etats-Unis pour perdre son travail… Alors qu’en France, une liaison intra-entreprise ne serait pas un motif de licenciement - sauf dans le cas où celle-ci « troublerait l’ordre et l’activité de l’entreprise » -, le droit du travail américain est beaucoup plus sévère sur ces questions, l’objectif étant d’écarter au maximum l’éventualité de scandales ou encore de harcèlement sexuel. Toujours en France, l’article 9 du Code civil, qui dispose que « chacun a droit au respect de sa vie privée » est valable également au travail. Cependant, aux Etats-Unis, c’est le règlement intérieur de l’entreprise qui prévoit l’autorisation ou non de développer ce genre de relation entre collaborateurs. Dans le cas du géant du burger, qui compte 38 000 restaurants à travers le monde, son règlement stipule que « toute relation amoureuse entre personnes travaillant chez McDonald’s est interdite. » Même pour le patron !

Une entreprise teste le 5h par jour !

C’est une entreprise allemande qui l’a testé pour nous… avec succès ! Il s’agit de Rheingans Digital Enabler, un cabinet de conseil qui n’a pas peur d’innover. En mettant en place des journées de cinq heures seulement, durant lesquelles les seize collaborateurs ne travaillent qu’entre 8h et 13h du matin, le directeur général a pris un risque en 2017. Depuis, c’est une horloge digitale qui rythme les courtes mais intenses journées du personnel, qui n’ont même pas rogner leurs salaires et congés, restés inchangés. Il faut dire que depuis que cette nouvelle allure de travail a été adoptée, Lasse Rheingans n’a aucun regret : il constate que ses employés sont plus concentrés et que le travail fourni en une semaine optimisée - soit de 25 heures -, est identique. Pour garantir un bon fonctionnement et une productivité similaire au rythme plus classique, le patron du cabinet a tout de même institué des règles : la messagerie pro’ est inspectée deux fois par jour, les réseaux sociaux restent à la maison et les réunions ne doivent pas durer plus d’un petit quart d’heure. Autrement dit, si vous rêvez de diviser vos journées par deux, attendez-vous à certaines contraintes en contrepartie. À prendre, ou à laisser.

Le recrutement évolue avec la technologie !

De plus en plus de missions et de postes sont automatisées. Résultat, un nombre croissant d’emplois sont robotisés. En contrepartie, les tâches qui ne sont pas encore déshumanisées demandent à ceux qui les endossent plus de créativité, de soft skills (ou compétences comportementales) et/ou de compétences techniques, selon les emplois. C’est notamment le cas pour les métiers d’embauche. Alors que le recrutement par Intelligence Artificielle (IA) ne cesse de se développer, la demande en professionnels du recrutement a également considérablement augmenté, puisque selon l’étude LinkedIn Le Futur du recrutement, elle s’est accrue de 63% à l’échelle mondiale depuis 2016… et de 236% en France ! Car pour compléter l’embauche via l’IA, les responsables Ressources Humaines sont davantage attendus au tournant sur des compétences en analyse de données, marketing et stratégie. À nouvelles technologies, nouveaux métiers. À nouveaux métiers, nouveaux professionnels.

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir tous nos meilleurs articles dans votre timeline !

Photo by WTTJ

Anais Koopman

Journaliste Welcome to the Jungle

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous!

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Et sur nos réseaux sociaux :