Cash, fatigue et visa de télétravail : le best of des actus RH d’avril 2022

RH : le best of des actus d'avril 2022

Que s’est-il passé en avril dans le monde merveilleux de l’entreprise ? Retrouvez le meilleur du pire des actus RH de France et de Navarre. Au programme : un sacré coup de mou chez les professionnels des ressources humaines, des histoires de gros sous et un visa pour télétravailler sous le soleil italien.

Le chiffre à retenir

2 ans de pandémie = 98 % des RH épuisés

Ouch ! Après deux années de crise Covid, les professionnels des ressources humaines sont au bout du rouleau. En témoigne cette étude de Workvivo réalisée auprès de 520 employés RH américains et britanniques : 98 % d’entre eux se disent en burn out, 71 % ont la sensation de manquer de reconnaissance dans leur entreprise et 78 % sont ouverts à de nouvelles opportunités pros. Des chiffres sans appel qui révèlent la pression et le stress subis par cette population « en première ligne ». Les équipes RH ont en effet dû jongler entre des problématiques logistiques et humaines inédites, innover en généralisant le télétravail, et gérer les conséquences de la pandémie au jour le jour, faisant évoluer leur métier en un rien de temps – mais pas la vision que le grand public en a, ou du moins, pas encore…

Lire aussi dans notre rubrique : Decision Makers

Engagement au travail : comment valoriser les salariés (sur)investis ?

Les news RH de l’Hexagone

Le PDG de Casino souhaite doubler son salaire

825K euros bruts par an. C’est le salaire que Jean-Charles Naouri, patron de Casino, devrait obtenir le 10 mai prochain en plus du renouvellement de son mandat, lors de l’assemblée générale du groupe de grande distribution. Pour convaincre les actionnaires, un argumentaire – à retrouver dans un document déposé le 31 mars auprès de l’Autorité des marchés financiers… D’un montant de 700K euros lors de sa nomination en 2005, sa rémunération fixe « n’avait pas été révisée par le Conseil depuis cette date, mais seulement diminuée en 2013 à 480K euros bruts selon le souhait du Président-Directeur général », afin d’être rendue cohérente avec ses performances. Il s’agirait donc de reprendre comme référence sa « rémunération fixe d’origine indexée sur l’inflation depuis 2013 ». Un petit calcul qui, à l’heure où le pouvoir d’achat des Français est en berne, n’est pas du goût de tout le monde.

Femmes et argent : Plan Cash lance sa plateforme de formation

L’égalité hommes-femmes se joue aussi sur le terrain de l’argent. En France, le salaire mensuel net moyen des femmes est 16,8 % inférieur à celui des hommes et leur salaire médian est quant à lui 11,5 % plus bas que celui de leurs pairs. Cet écart s’explique entre autres par le manque d’éducation financière des femmes. Ce n’est pas forcément qu’elles ne savent pas parler d’argent, ni négocier leur salaire ou leur augmentation, non, c’est surtout qu’elles n’osent pas, ou bien qu’il leur manque certains outils. Partant de ce constat, la journaliste Léa Lejeune a créé Plan Cash, une newsletter économico-féministe qui parle de thune sans détour. Le 6 avril 2022, elle a annoncé la fusion de Plan Cash avec Equally Work, une plateforme fondée par Morgane Dion, et le lancement d’une offre de formations à destination des femmes. L’ambition ? « Devenir le média de référence pour réduire les inégalités économiques entre les femmes et les hommes. » Alors, pourquoi ne pas envoyer vos salariées faire des stages en négociation afin de les aider à briser le plafond de verre et contribuer, à votre échelle, à réduire le gender pay gap ?

LA BONNE PAYE

10 idées pour faire de sa politique salariale un atout marque employeur

Découvrir l'Ebook

Chez nos voisins étrangers

Semaine de quatre jours : un test grandeur nature au Royaume-Uni

On vous en parle souvent, la semaine de quatre jours a fait ses preuves chez Welcome to the Jungle. Elle favorise l’équilibre entre vie pro et vie perso et, au-delà du bien-être des équipes, elle représente un argument de taille quand il s’agit d’attirer des talents, de les recruter et les engager au quotidien. Pas étonnant, surtout à l’heure de la « grande démission » américaine qui fait frémir la planète boulot, que de plus en plus d’entreprises et de pays s’intéressent à cette nouvelle organisation du temps de travail. Dans la lignée de l’Islande et de l’Espagne, le Royaume-Uni s’apprête ainsi à mener une vaste étude sur le sujet : de juin à décembre de cette année, 3000 salariés de 60 entreprises de secteurs variés (restauration, conseil, industrie pharmaceutique…) vont travailler quatre jours au lieu de cinq, pour le même salaire. L’expérience, si elle est concluante, pourrait donner le dernier coup d’accélérateur aux transformations professionnelles initiées par la pandémie.

En Italie, bientôt un visa pour les digital nomades du monde entier ?

« Volaré, oh-oh, cantaré, oh-oh-oh-oh… » Qui n’a jamais rêvé de fredonner la chanson de Domenico Modugno sur un Vespa, à toute berzingue dans les rues pavées de Rome, avant d’aller prendre un appel de son collègue préféré dans un café de la Piazza Navona ? Si cette scène felliniesque est aujourd’hui accessible à de nombreux télétravailleurs européens, elle a tout d’une chimère hors UE… Mais plus pour longtemps ! Nouveauté dans la loi : l’Italie proposera sous peu un visa spécial digital nomades – comme l’ont fait avant elle le Portugal et l’Allemagne. Valable un an, cette autorisation dont les conditions de délivrance restent inconnues à ce jour, permettra aux travailleurs « hautement qualifiés » de bosser en distanciel « de manière indépendante ou pour une entreprise qui ne réside pas sur le territoire de l’État italien » et ce, sans avoir à faire la demande d’un permis de travail. Une initiative pour redynamiser l’économie locale qui pourrait inspirer d’autres gouvernements.

Photo par Thomas Decamps

Journaliste et cheffe de rubrique Decision Makers @ Welcome to the Jungle, entrepreneure et vidéaste.

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :