Les clés pour réussir son CDD de remplacement

CDD de remplacement: opportunités et clés pour réussir

Au foot, on les appelle les “super-subs” (pour”super substitutes”), ces remplaçants dont le talent s’est révélé décisif pour leur équipe : à leurs débuts, des joueurs comme Kylian Mbappé à Monaco ou Olivier Giroud à Arsenal, ne se sont pas contentés de faire de la figuration sur le banc de touche, leurs interventions ont marqué l’histoire de leurs clubs. Au foot comme lors d’un CDD de remplacement, les règles du jeu sont claires : votre action sur le terrain est chronométrée, mais vous offre une opportunité en or de faire vos preuves, de révéler votre talent et de gagner en expérience avant de devenir un jour titulaire !
Comment tirer le meilleur de cette expérience qui se joue dans un contexte particulier ? Quelle attitude adopter et comment valoriser ce rôle par la suite ? Welcome to the Jungle vous donne les clés pour devenir un “super-sub” en entreprise !

Une opportunité à ne pas négliger

Si le CDI est bien souvent perçu comme le Graal lorsque l’on est en recherche d’emploi, toutes les opportunités qui se présentent valent la peine d’être considérées. Le CDD de remplacement, peut à première vue faire figure de second choix : un contrat à durée limitée, a priori pas de perspective d’embauche par la suite et un rôle de remplaçant pas toujours facile à endosser. Pourtant, notamment en sortie d’études, cela peut se révéler être un tremplin pour la suite et vous offrir la possibilité de vous tester sur un poste sans la pression d’être “coincé” dans un job à long terme.

C’est ce qu’explique Manon, 25 ans, qui termine tout juste un CDD de remplacement congé maternité de 6 mois au sein d’un grand groupe audiovisuel, en tant qu’assistante marketing promotion : « J’étais tout juste diplômée d’école de commerce et bien sûr je cherchais un CDI avant tout, mais le but était surtout de trouver un emploi qui me plaît et qui m’offre une expérience intéressante que je puisse valoriser par la suite. Je trouve que ce format est idéal lorsque l’on sort d’études. Cela permet de comprendre un peu mieux ce qui nous correspond, d’affiner nos choix futurs. Avec un CDD de remplacement, on allège aussi un peu les appréhensions du type “et si ça ne me plaît pas ?”, “et si les collègues ne sont pas sympas ?” en se disant que, de toute façon, c’est une affaire de 4 ou 6 mois ! »

Une transition efficace, la clé une expérience réussie

La spécificité du CDD de remplacement se joue sur votre capacité à saisir rapidement les contours du rôle que vous allez endosser afin d’opérer la transition la plus fluide possible avec la personne remplacée. Pour ce faire, la phase de transmission des informations en amont de votre prise de fonction est absolument fondamentale. La plupart du temps, l’entreprise concernée aura mis en place un process afin de vous former sur le poste en présence de la personne remplacée avant de vous lâcher dans le “grand bain”.

Mettez à profit cette étape pour lever tous les doutes ou interrogations qui entourent le poste. N’hésitez pas à préparer une liste de questions : « Quels sont les dossiers prioritaires ? Comment organises-tu tes journées ? Qu’est-ce qui doit être mis en place d’ici ton retour ? Y a-t-il des sujets que tu n’as habituellement pas le temps de traiter et que je pourrais investir ? Si j’ai des questions, à qui dois-je m’adresser en priorité ? » Demandez également à la personne que vous remplacez de vous introduire auprès de ses interlocuteurs privilégiés, dans l’entreprise et à l’extérieur, ce qui fera certainement gagner du temps lors de votre prise de poste et vous permettra de prendre vos marques dans ce nouvel environnement. Surtout, soyez observateur, curieux et montrez-vous à l’écoute !

Do-it-your-style !

Ça y est, c’est à vous de jouer. La phase de transmission et les premiers jours de la prise de poste vous ont certainement permis d’y voir plus clair sur les enjeux du poste, les missions principales, les dossiers en cours, les interlocuteurs, etc. Pourtant, l’ombre de la personne remplacée plane toujours au-dessus de votre tête et les doutes vous assaillent parfois : « Suis-je en train de faire les choses correctement ? Je suis sûre que mes collègues la regrette déjà ! »

Face à cela, il est alors important de reprendre confiance en vous et, si besoin, de demander à vos supérieurs si vous êtes sur la bonne voie et si certaines choses peuvent être améliorées. Manon raconte les doutes rencontrés les premiers jours : « Je ressentais une certaine pression au début car j’ai pris le poste d’une personne qui faisait ce job depuis plusieurs années, qui le connaissait sur le bout des doigts. Mais j’ai vite été rassurée par les autres membres de l’équipe qui m’ont dit que ça fonctionnait très bien. »

Par ailleurs, n’oubliez pas que vous avez été recruté parmi d’autres candidats car vous aviez toutes les compétences et qualités requises pour le poste. Ne cherchez donc pas à tout prix à devenir le double de la personne que vous remplacez : votre personnalité et vos propres centres d’intérêt peuvent générer de la valeur ajoutée et apporter une certaine fraîcheur à un poste occupé depuis un certain temps par la même personne. Dans le cadre de la promotion de chaînes télévisées, c’est justement le profil complémentaire de Manon par rapport à celui de la personne remplacée qui a séduit les recruteurs : « La personne que je remplaçais se concentrait principalement - par affinité - sur la promotion des chaînes musicales, les recruteurs se sont donc dit que mon profil cinéphile permettrait de développer des projets avec les chaînes cinéma pendant son absence. »

Un pari sur l’avenir

Le CDD de remplacement constitue un vrai numéro d’équilibriste de par le contexte particulier dans lequel il s’inscrit. La date butoir que constitue le retour de la personne remplacée peut s’avérer frustrante : « Il y a plein de choses que j’ai eu le temps d’accomplir, mais il y a aussi pas mal de dossiers que j’ai dû laisser “en cours” comme des partenariats sur des événements qui ont eu lieu après mon départ. J’aurais bien aimé aller jusqu’à la date de l’événement pour voir la concrétisation de ce que j’avais mis en place. Ça génère un peu de frustration, forcément ! » raconte Manon. Face à cette situation un peu contradictoire qui demande un grand investissement sans perspective d’embauche a priori, comment trouver la motivation pour se donner à fond ?

Au-delà de la volonté de bien faire et d’être utile à l’entreprise, il est important d’aborder cette étape comme un tremplin pour la suite. Profitez-en pour acquérir de l’expérience, tester des choses, observer ce qui se joue autour de vous et surtout nouer des relations ! On le sait, le réseau constitue une des ressources les plus efficaces pour trouver un job. Votre attitude positive, votre enthousiasme et votre efficacité laisseront forcément un souvenir positif à vos collègues et supérieurs qui pourront se révéler être de sérieux alliés par la suite dans votre recherche d’emploi.

Réussir sa sortie

Dès le départ, les règles du jeu sont fixées, comme le rappelle Manon : « Je crois qu’il faut surtout ne pas perdre de vue que tu es là pour une petite période, qu’une personne te fait de la place. Puis la personne revient, récupère la place qui lui est due. Il faut alors prendre de la distance, bien se dire qu’on est là en remplacement, qu’on a le temps de créer plein de choses mais qu’après il faudra rendre la place. » Au retour de la personne remplacée, inutile donc de faire grise mine, on vous avait prévenu ! Assurez-vous d’offrir une transition en douceur à votre successeur et faites ensemble le bilan de ce que vous avez accompli. En partant, n’oubliez pas de demander à vos collègues une recommandation, sur LinkedIn par exemple.

Puis tournez-vous vers l’avenir… Si votre expérience vous a plu, commencez par étudier les opportunités éventuelles au sein de l’entreprise. Si rien ne se profile, faites le point sur ce que vous avez acquis. Cette expérience devrait vous permettre de définir plus clairement ce que vous souhaitez pour la suite. Les compétences nécessaires à la réussite d’un remplacement sont également à mettre en avant : votre capacité à intégrer les enjeux d’un poste rapidement, à mettre en place des actions sur un temps limité sont autant de qualités que vous pourrez évoquer lors de futurs entretiens. Adieu le banc de touche, en route vers la titularisation !

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles dans votre timeline !

Photo d’illustration by WTTJ

A découvrir : toutes les offres d’emploi en CDD sur Welcome to the Jungle.

Clémentine Marot

Chef de projet marketing freelance dans les secteurs mode et art de vivre

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :