6 conseils pour manager un proche sans nuire à la relation

6 conseils pour manager un proche sans nuire à la relation

Ancien collègue, amie d’enfance, conjoint, parent… S’il est agréable et stimulant de travailler avec des gens qu’on apprécie, devenir le boss d’un proche n’est pas toujours facile à appréhender. Que vous passiez manager d’un collègue dont vous êtes très proche ou que vous décidiez de recruter une personne de votre entourage, comment asseoir son rôle de manager tout en préservant la relation privée ? 6 conseils pour trouver et garder l’équilibre.

1. Expliquez votre rôle et vos attentes

Votre employeur vous a confié la responsabilité d’un service dans lequel travaillent des collègues devenus amis ? Dès que la nouvelle est officielle, informez-en l’équipe au plus vite, en groupe et individuellement. C’est ce qu’a fait Sandrine, promue responsable marketing dans un groupe international. « J’ai réuni le service dès le lendemain. Je voulais maîtriser ma communication et expliquer aux collaborateurs dont je suis très proche, les raisons de cette nouvelle fonction, ma vision de la mission et ce que j’attendais d’eux. J’avais besoin qu’ils comprennent tout de suite que je n’étais pas là pour leur dire ce qu’il fallait faire ni comment, mais que mon but était bien de les aider à réaliser nos objectifs et à monter en compétences. Je n’ai senti aucune réticence. Au contraire. Pour eux, cette nouvelle responsabilité qui m’avait été confiée était tout à fait justifiée. »

Si c’est vous qui recrutez un proche, commencez également par vous présenter comme avec n’importe quel autre collaborateur : professionnellement ! Prenez le temps d’expliquer votre rôle, le fonctionnement de l’entreprise et du service. Rappelez ce que vous attendez de la personne et ce qu’elle peut attendre de vous. Cela vous permettra d’instaurer d’emblée des bases, claires, dans un climat professionnel sain. Rien de pire que les non-dits pour cultiver le risque de conflits.

2. Évitez de dire « ça ne doit rien changer entre nous »

Pour rassurer votre proche et minimiser la dimension hiérarchique, il peut être tentant d’affirmer que votre nouvelle relation professionnelle ne va rien changer rien entre vous. Or, votre relation - en tous cas au bureau - ne sera logiquement plus la même. Exprimez plutôt votre intention de conserver une relation de qualité. En tant que manager, vous serez parfois amené à prendre des décisions ou à adopter des comportements qui pourront plaire ou, au contraire, déplaire à votre proche. Un bon dialogue est encore une fois de mise pour éviter les sources de conflits. Mieux, cela vous permettra peut-être même de resserrer vos liens. « Mon nouveau poste a finalement renforcé les liens personnels que j’avais avec mes anciens collègues parce qu’un climat de confiance s’est instauré et que leurs feedbacks me font progresser moi aussi. Nos discussions se sont enrichies », témoigne Sandrine.

3. Veillez à un traitement équitable

Les affinités sont inévitables dans une équipe mais, en tant que manager, vous devez portez la même attention et le même respect à tous. Sans favoritisme. Si vous acceptez ses retards par exemple, il faut en faire de même avec les autres membres de votre équipe. Veillez également à harmoniser le vouvoiement et le tutoiement, la poignée de main ou la bise, selon ce qui vous correspond le mieux.

Lors des évaluations annuelles surtout, mais de manière générale, Sandrine veille aussi à prendre de la distance. « On a évidemment tendance à vouloir souligner le positif chez les personnes dont on est proche, mais j’essaie de rester la plus objective possible, en me disant : mon jugement serait-il le même si ce n’était pas un ami ? Est-ce que j’accepterais un tel comportement de tous mes collaborateurs ? »

4. Posez des limites en cas d’abus

Votre proche essaie de vous soudoyer des informations confidentielles sur l’entreprise, sort la carte de l’amitié et de la franchise pour contester vos décisions, se permet des retards à répétition… Bref, vous êtes en train de vous faire manipuler. Soyez ferme. Convoquez la personne et rappelez-lui votre rôle et vos attentes sur le plan professionnel. Expliquez-lui les engagements auxquels vous êtes tenu vis-à-vis de l’ensemble de votre équipe et de l’entreprise, et rappelez-lui les siens. Si vous ne faites rien, vous encouragerez ce genre d’attitudes et susciterez l’incompréhension du reste de votre équipe.

5. Restez discret

Si vous partagez une partie de votre temps libre avec des membres de votre équipe, il n’est pas forcément nécessaire d’en faire état, haut et fort, autour de la machine à café. Afficher trop ouvertement une forte complicité peut générer un sentiment d’exclusion chez les autres membres de votre équipe ou d’inéquité dans votre gestion des relations. Sans tomber dans l’extrême opposé qui consisterait à dissimuler votre amitié, la discrétion reste un bon choix pour préserver la cohésion d’équipe.

6. Faites la part des choses quand le proche quitte l’entreprise

Après des années de collaboration, votre cher collaborateur décide de quitter l’entreprise pour vivre de nouvelles aventures. Sans vous. « Cela arrive et il faut réussir à ne pas le prendre pour soi, même si cela n’est pas facile » confie Sandrine. Le dialogue est encore la clé. Parlez-en avec votre collaborateur. C’est la seule façon de connaître les raisons de son départ et aussi, le cas échéant, d’affirmer votre volonté de conserver le lien.

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles dans votre timeline !

Photo d’illustration by WTTJ

Géraldine Baraud

Journaliste - consultante éditoriale @rubrik-communication.com

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :