Six et Sept | Les spécialistes de la maille Made in Italy voient plus loin

Interview : les fondateurs de Six & Sept | SMGO

William Hauvette et Louis Tillier ont créé à la sortie de l’école une marque de maille pour hommes : Six et Sept. Deux boutiques plus tard, ils nous racontent leur vision du marché et leur nouveau projet.

Comment démarrez-vous votre journée ?

Nous arrivons généralement à 9 heures au bureau et la première chose à faire c’est le traitement des e-mails. Puis nous planifions notre journée. Il n’y a pas deux jours qui se ressemblent, c’est d’ailleurs le propre de l’entrepreneur !

Lire aussi dans notre rubrique : Students

Les 9 choses que l’on aurait aimé savoir avant de travailler

Quel est votre style de management ?

Le lundi est la journée où nous nous faisons des points en one-to-one avec chacune des personnes de l’équipe. Ces points sont relativement longs et nous essayons d’aller au fond des sujets pour qu’idéalement nous n’ayons plus besoin de revenir sur ces points dans la semaine et ainsi chacun peut réellement travailler de son côté. Il y a évidemment parfois des choses à faire en groupe mais il faut au moins qu’en début de chaque semaine chacun soit au point sur ce qu’il doit faire. Le lundi matin est donc une journée stratégique pour nous, il faut être en forme !

Dans notre style de management, nous sommes assez cool car nous leur laissons beaucoup d’autonomie et de responsabilités puisqu’à part le lundi ils sont autonomes dans leur travail le reste de la semaine.

La place de la création dans votre secteur ?

La création a une place très importante. La première personne qui a été embauchée chez Six et Sept a occupé le poste de styliste ! Nous essayons vraiment de créer notre univers en développant nos propres points de maille et nos propres motifs. La maille permet une grande créativité car il y a une infinité de possibilités en termes de rendu.

La vision de votre métier dans les 10 années à venir ?

Cela fait quatre ans que nous travaillons dans le secteur de la mode et nous voyons comment les choses ont évolué. Nous appréhendons mieux le marché. Aujourd’hui, le modèle de distribution sur lequel nous nous sommes construits — le wholesale — n’est pas forcément un modèle d’avenir. La boutique multimarques est un modèle qui s’essouffle. Beaucoup de magasins de ce type ferment au profit d’enseignes du retail comme The Kooples, Sandro etc. Le consommateur souhaite de plus en plus être en relation directe avec la marque.

Aussi, aujourd’hui les clients veulent absolument tout : le bon style, une super qualité et un prix placé. Pour réussir à proposer cela, il faut repenser le modèle de distribution et c’est ce que nous sommes en train de faire. Il faut trouver des alternatives pour vendre en directe sans intermédiaire, pourquoi ne pas développer l’idée de précommandes c’est-à-dire de donner la possibilité aux clients d’acheter une pièce avant même que la production ne soit lancée, pour offrir un prix encore plus réduit dans la mesure où c’est eux qui vont financer la production et qu’il n’y aura pas de perte, pas de stock et pas d’invendus. C’est dans ce sens que nous voyons évoluer le secteur.

Quelles conséquences sur votre modèle de distribution ?

Je pense que les intermédiaires vont peu à peu disparaître et qu’il va falloir être au plus proche du consommateur. La marque Six et Sept va continuer d’exister telle quelle avec un modèle de distribution classique. En parallèle, nous aimerions créer une autre marque qui s’appuierait sur une distribution plus innovante, plus directe et qui travaillerait non pas sur un modèle de deux collections par an mais plutôt dans l’idée de sortir un nouveau produit par mois, en essayant de viser au plus juste sur ce que les clients souhaitent. C’est-à-dire, proposer un pull parfait, une chemise en jean parfaite, la sneaker blanche parfaite, le costume parfait.

Et si vous deviez résumer votre parcours ?

Nous avons fait une école de commerce après le bac dans laquelle nous nous sommes rencontrés Louis et moi. Nous avions tous les deux l’envie d’entreprendre. Nous avons décidé de nous associer autour de ce projet de marque de maille car nous ressentions qu’il y avait un manque d’offres de ce type dans la mode masculine. Nous avions du mal à trouver des pulls de qualité, à des prix corrects, des pulls qui tiennent dans le temps pour l’homme contemporain qui aime le beau vêtement.

Quel conseil donner à un candidat ?

Il faut premièrement être extrêmement sûr de vouloir travailler dans ce milieu. Les gens les plus efficaces chez nous sont des passionnés. Et dans une petite équipe c’est primordial. Ensuite, il faut des gens qui soient motivés, ambitieux, humbles, prêts à entendre les critiques, naturels et ouverts d’esprit. Il faut être soi-même.

Donnez-nous envie de venir travailler chez vous !

Avec le développement de la marque Six et Sept et le lancement de cette nouvelle marque, il y a beaucoup de travail. Nous partons presque de zéro là-dessus. Même si nous avons la chance d’avoir déjà une équipe en place ici sur la maille nous allons avoir besoin de personnes très rapidement que ce soit pour le développement de nouveaux produits, la logistique, le développement Web et le Community Management. Un gros challenge nous attend d’un point de vue logistique sur ce projet dans la mesure où nous proposerons deux modes d’achat : la précommande et l’achat sur stock. Nous allons avoir besoin de pas mal de profils différents !

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :