Tu sais que tu détestes (re)faire ton CV quand...

Tu sais que tu détestes (re)faire ton CV quand...

On est tous d’accord pour dire qu’il est préférable de se cogner le petit orteil du pieds cinquante fois dans une table basse en verre plutôt que d’avoir à (re)faire notre CV. Les galères de mise en page, la remise en question permanente, le choix impossible de la photo… Tout cela peut rendre fou. Voici donc quelques signes qui vous montrent que vous - aussi - êtes allergique à l’exercice du CV.

Tu sais que tu détestes (re)faire ton CV quand…

  • Quand tu commences par taper “modèle CV” sur Google. Tu sais déjà que tu es mal barré·e.

  • Quand tu t’auto convaincs que tu maîtrises totalement Photoshop alors que tu as juste lu le résumé de Photoshop pour les nuls (et t’as rien compris).

  • Quand après des heures à tenter de faire un CV hyper quali sur InDesign, tu réalises que le site Canva peut vraiment sauver la vie.

  • Quand tu recherches “CV” dans ton ordinateur et qu’il t’affiche des dizaines de résultats : “CV final”, “CVfinalcopy”, “CVfinalcopycopy”, “CVfinalcopycopycopy”, “CVfinalcopycopycopycopy”…

  • Quand, en relisant la version finale, tu réalises qu’il manque un “S” et que dès que tu l’ajoutes, ton CV passe sur deux pages. Retour à la case départ.

  • Quand tu te tâtes à citer ton stage de troisième à la baraque à frites de ta ville (ou même ton brevet de cerf-volant) dans tes expériences.

  • Quand dans tes loisirs, tu mets “Cinéma et littérature” pour faire classe alors que le dernier truc que tu as regardé, c’est Les Marseillais, et qu’en prime tu n’es pas allé·e au bout des 15 derniers livres que tu as achetés.

  • Quand tu galères à retrouver toutes tes conventions de stage et tes contrats de travail pour savoir à quelle époque tu bossais dans chaque boîte.

  • Quand, après des heures de peaufinage, tu essayes d’enregistrer ton PDF et que ton logiciel te tue avec ce message : « Impossible d’enregistrer les modifications de votre document. Voulez-vous quitter malgré tout ? » Y’a pas d’option suicide ?

  • Quand tu te trompes de destinataire alors que tu t’es cassé la tête à faire un CV personnalisé.

  • Quand, en pleine reconversion, tu réalises que ton CV est aussi inutile qu’un masque sanitaire dans un club libertin. Ça s’annonce bien…

  • Quand tu ne peux plus te voir dans une glace, à force de voir ta grosse tête qui sourit niaisement en haut à gauche de ton cher curriculum vitae.

  • Quand choisir un template te prend plus de temps que de faire ton CV (et ça te questionne sur la richesse de tes expériences pros).

  • Quand tu hésites à caler un petit mensonge, ni vu ni connu. Allez… Juste un petit… ?

  • Quand tu as passé tellement de temps dessus que tu serais prêt·e à l’encadrer dans ton salon (et sur tous les murs de ta ville).

  • Tu ne le fais même pas relire par tes proches… Si c’est pour qu’ils changent tout, c’est mort !

  • Quand tu ne cherches que des annonces où on peut postuler en un clic. “Pas de CV, pas de problème”, non ?

  • Quand le plus beau jour de ta vie, c’est celui où ton pote graphiste t’a fait découvrir l’option “Tout ajuster” sur ton logiciel de design graphique (ton mariage à côté, c’était de la gnognotte).

  • Quand tu te retrouves avec 10 polices d’écriture différentes sur une page (dont Comic Sans MS), sans savoir comment c’est arrivé.

  • Quand tu as envoyé des photos de toi à tous tes potes : « Laquelle je mets pour mon CV ? »… et qu’ils t’ont recommandé de faire un CV anonyme.

  • Quand tu dois te retaper tes 600 selfies pour choisir une photo de profil mais que : soit tu as une tête de kikoo, soit tu es ivre, soit on dirait que tu vas essayer de « vendre des formations en ligne pour faire de l’argent très rapidement ».

  • Quand tu regrettes l’époque où tu n’avais aucune expérience et que tu comblais le vide avec des interlignes énormes. Ah, c’était le bon temps… !

  • Quand tu mentionnes que tu parles mandarin, alors que le seul lieu multiculturel où tu as explosé tous les scores, c’est au buffet à volonté d’un resto chinois.

  • Quand tu passes trois semaines à faire un CV hyper original et artistique pour plaire à la boîte de tes rêves… pour finalement tomber sur un message d’erreur : “Offre pourvue”, au moment de postuler.

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook, LinkedIn et Instagram ou abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir, chaque jour, nos derniers articles !

Photo par Welcome to the Jungle
Édité par Éléa Foucher-Créteau

Tags

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :