« Mes collègues me manquent... » Comment garder le lien ?

Confinement : comment garder le lien avec vos collègues ?

L’intervention télévisée d’Emmanuel Macron annonçant le confinement général a réuni 36 millions de téléspectateurs. Jamais les Français n’avaient été aussi nombreux à à se réunir devant leurs écrans. Mais depuis, confinement oblige (pour certains), c’est bien la solitude qui s’est installée dans les maisons et appartements de l’Hexagone.

Paul n’est sorti qu’une fois (muni de son attestation !) depuis l’annonce du Président de la République. Il est en télétravail, alors ses seuls déplacements, c’est entre son lit et son canapé, ordi portable en main, qu’il les fait. Alors qu’avant le confinement il était plutôt sceptique sur ses chances de trouver la motivation pour bosser en télétravail, Paul a désormais l’impression de plus travailler qu’avant. Il ne prend quasiment pas de pause et ne parle que de travail avec son équipe avec qui il communique par messagerie instantanée. Nostalgique, même la machine à café, ce lieu de rencontre au café insipide qui lui permettait jadis de couper quelques minutes et de discuter de tout et de rien avec ses collègues, lui manque terriblement. Il se surprend même à regretter son voisin d’open space, ses blagues lourdes et sa manie de penser à voix haute.

Vous vous reconnaissez dans le nouveau quotidien de Paul ? Vous vous demandez comment braver la solitude et entretenir, malgré la distance, ce lien qui vous unit à vos collègues, ceux avec qui vous passez (tout de même) 5 jours sur 7 ? Voici nos conseils.

1. Ouvrez vos discussions (téléphoniques ou digitales) à l’informel

Ces temps-ci, ne ressentez-vous pas l’envie de parler à quelqu’un, de partager votre ressenti ou votre expérience de cette situation inédite ? Après quelques jours de confinement, rien de plus normal que d’être en manque d’interactions sociales. Or, les discussions autour de sujets purement professionnels ne peuvent pas tout compenser. Veillez donc à vous accorder des moments de discussion plus informels durant vos échanges avec vos collègues. En début ou en fin de réunion téléphonique, n’hésitez pas à prévoir un temps dédié pour demander à vos collègues comment ils vont ou s’ils tiennent le coup comme le fait Baptiste, Planneur stratégique chez TechSell Group, avec le reste de son équipe : « On s’appelle souvent pour le travail, mais il y a toujours un moment informel où on rigole et on parle d’autre chose. Encore plus que d’habitude, car on a besoin de décompresser un peu, de rigoler. »

2. Parlez aussi aux collègues qui ne travaillent pas directement avec vous

C’est ce que recommande toujours Julien Ott, CEO de Appaloosa.io aux salariés en full remote, pour leur permettre de créer un lien autre que professionnel avec leurs collègues : « Entamer la discussion avec des gens qui ne sont pas forcément dans son équipe est un excellent moyen de parler d’autre chose que du boulot. »
Au bureau, il vous arrivait de déjeuner ou de partager une pause avec d’autres membres de l’entreprise, par pur hasard ou affinité ? Plus difficile maintenant que vous travaillez depuis la maison avec la crise du coronavirus, que vous mangez en solitaire et que vous prenez vos pauses sur votre balcon monoplace, vous n’avez plus vraiment l’occasion de leur parler… Pour ne pas vous sentir totalement isolé et garder le lien (voire même le renforcer !), n’hésitez pas à les contacter directement (sur la messagerie interne de votre boîte ou par téléphone) pour prendre des nouvelles. Cela vous permettra de décrocher du boulot de temps à autre et d’offrir la même occasion à ces collègues.

3. Organisez des déjeuners virtuels

Marre de manger face à la télé ou d’expédier votre pause déj’ en 10 minutes par manque de compagnie ? Proposez à vos collègues de déjeuner avec vous via une discussion audio ou vidéo. L’occasion d’échanger des idées de plats “spécial confinement” ou de raconter comment vous vous êtes « aventuré dehors pour acheter un poireau et des œufs ». La pratique peut, bien sûr, être déclinée en afterwork virtuel.

4. Créez un espace de veille sur le travail (ou pas)

Face à l’isolement, à l’ennui (lorsque l’entreprise, comme beaucoup, tourne au ralenti) ou aux ressources limitées, les échanges d’information et de bonnes pratiques n’ont jamais été aussi nécessaires ! En effet, il vous sera plus difficile désormais de demander un coup de main à votre voisin d’open space pour un problème de cellule sur Excel, ou pour vous expliquer une méthode de travail qui pourrait vous faire gagner en productivité.
C’est pourquoi, en créant avec vos collègues un espace collectif de veille, vous mettez à disposition de tous un vivier important de ressources. C’est ce que Baptiste et son équipe ont fait : « On utilise Microsoft teams, et on a décidé de faire un post par jour, chacun. Ça peut être un article partagé sur le thème du télétravail, un bon plan, ou un contenu un peu plus fun. Là je comptais publier un article sur “Comment gagner en efficacité en télétravail” et un autre sur le sport, par exemple. » De quoi tenir au courant vos collègues de vos lectures, de leur rendre service en allant dénicher pour eux du contenu susceptible de les intéresser et surtout de quoi nourrir vos conversations, au-delà du travail.

5. Mettez en place des pauses café digitales

Les employés d’Appaloosa.io, bien qu’habitués au télétravail ont senti l’utilité de renforcer leurs liens après l’annonce d’Emmanuel Macron, notamment en organisant des pauses café digitale pour se sentir “comme au bureau”. Julien, le CEO, explique : « On a deux “espaces café” en visio dans la journée, un à 14 h et un autre vers 16h30. Les gens se connectent sur le lien Zoom (un outil de vidéo conférence, ndlr) et peuvent discuter tout en prenant un café. C’est un temps informel, l’occasion de se retrouver entre collègues, discuter, blaguer, et même regarder des vidéos Youtube qui nous font rire via le partage d’écran ».

Pour Sophie, Technical account manager chez Platform.sh, une autre entreprise ayant mis en place un système similaire, c’est aussi l’occasion de prendre du temps pour elle. Contradictoire ? Pas tant que ça : « Avec le confinement, j’ai toute ma famille à la maison. Donc mes temps de pause, je les consacre entièrement à ma famille et je n’ai plus vraiment de pause pour moi. Avec ce café digital, je peux prendre une vraie pause, laisser un peu ma famille de côté et renouer avec mes collègues », explique-t-elle. « Ça permet aussi de mieux se connaître, d’entrer dans l’intimité de ses collègues, d’apercevoir leur famille, j’ai d’ailleurs vu quelques bébés ces derniers jours. On ne parle pas du tout de travail durant ces échanges mais on cherche à savoir comme chacun évolue, comment on se sent. »

6. Misez sur le sport collectif, même de chez vous

Bien que les salles de musculation soient fermées et qu’il n’y ait plus de match de foot à la télé, le sport n’en reste pas moins un formidable outil de cohésion et d’émulation collective. Non, ce n’est pas parce que vous êtes confiné que vous ne pouvez plus vous adonner à une pratique sportive en groupe. Distanciation sociale oblige, Baptiste a redoublé d’inventivité pour mettre en place, coûte que coûte, des sessions sportives avec ses collègues. « J’ai convaincu un collègue très sportif qui nous proposait des séances de sport au bureau de nous organiser des séances en visio, tous les jeudis, avec des petits conseils pour faire du sport dans son appartement. On a essayé de faire en sorte que ce soit à la portée de tous. Tout ce qu’il faut pour suivre la séance, c’est un tapi de sol, une bouteille d’eau et une chaise. » En effet, les séances de sport collectives sont un bon moyen de partager avec ses collègues un objectif commun , de se challenger mutuellement et surtout d’allier l’utile à l’agréable.

7. Reproduisez vos bureaux, en version audio

Dans l’entreprise d’Audrey, responsable de production, les employés ont recréé entièrement leurs bureaux sur l’outil Discord, qui permet de former des salons virtuels audios (ou textuels). Chacun peut alors “déambuler” dans les différents salons virtuels et engager la conversation comme il le ferait dans des bureaux physiques. « Dans mon salon, celui de l’équipe prod’, chacun peut venir nous voir et nous demander un service. Il suffit de laisser son casque allumé pour rester disponible. Comme ça, dès que quelqu’un a besoin de venir te parler, c’est beaucoup plus direct qu’un mail ou un message. »

Les moindres espaces utilisés au quotidien par les employés ont été intégrés au Discord. Et dans le “salon chill”, reproduction de la cuisine de l’entreprise, où les pauses café et déjeuner se prenaient habituellement, de la musique est diffusée via un bot. « On peut tous partager de la musique qui est envoyée directement sur ce salon. Tous ceux qui y sont peuvent profiter de la même musique, ça nous permet d’accorder nos humeurs, en quelque sorte, d’être tous dans le même mood. » Le prochain défi des collègues d’Audrey, recréer leur QG : « On a l’habitude d’aller toujours dans le même bar après le travail. On veut appeler le barman avec qui on s’entend super bien pour qu’il rejoigne un salon discord qui reproduit le bar. Ce sera l’espace où on pourra se retrouver tous ensemble pour boire un verre, ça peut faire du bien, surtout que beaucoup dans la boîte habitent seuls. » Santé !

Vous savez maintenant quels sont les bons réflexes à adopter et les pratiques que vous pouvez mettre en place pour garder le lien qui vous unissait à vos chers collègues de bureau avant le confinement. Même si vous n’êtes plus réunis dans l’open space et que vos échanges se font à travers des outils digitaux, continuez d’accorder de l’importance aux moment informels et n’oubliez pas de prendre des nouvelles de tout le monde, ça ne peut faire que du bien !

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles dans votre timeline !

Photo d’illustration by WTTJ

Alexandre Nessler

Journaliste - Welcome to the Jungle

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :