Grandes vacances : tu sais que tu as bien déconnecté du boulot quand...

Tu sais que tu as vraiment déconnecté du travail quand...

Les vacances d’été, c’est un peu le Noël des travailleur·se·s. L’événement qu’on attend toute l’année avec impatience et qu’on prépare quelques mois à l’avance, en listant toutes les choses qu’on aimerait faire pour déconnecter un maximum. Alors certes, il peut parfois être difficile de ranger nos problèmes de boulot dans un petit coin de notre tête et profiter sans se prendre le chou, mais quand on y parvient, c’est le nirvana. Et généralement, lorsqu’on réussit à bien déconnecter, cela se ressent… Il y a des signes qui ne trompent pas !

En vacances, tu sais que tu as bien déconnecté de ton travail quand…

  • Tu ne regardes plus tes mails en te levant, mais la météo. Et même s’il pleut des cordes, c’est toujours mieux qu’un message de ton/ta boss.

  • Tu connais mieux les pronostics des Jeux Olympiques que les statistiques de performance de ta boîte.

  • Tu n’as plus ressenti le blues du dimanche soir depuis des lustres. En vacances, c’est samedi tous les jours…

  • Tu ne sais plus si on est lundi ou mercredi, si c’est l’heure du déjeuner, de l’apéro ou du dîner, puisque tu te nourris exclusivement de barbecue et de cocktails.

  • Tu te rends compte de ce qui est réellement important dans la vie (autrement dit, les proches, les voyages et la crème solaire indice 50), et tu te promets que tu ne stresseras PLUS JA-MAIS pour le boulot.

  • Ta carte de visite te sert de marque-page. Au moins, ce n’est pas totalement inutile…

  • Tu as désinstallé Slack pour faire de la place pour tes photos de vacances. Meilleure décision de ta vie.

  • Tes problèmes avec Mimi des RH dont tu parlais pendant des heures à tes collègues à l’afterwork te semblent très… très loin !

  • Tu te souviens du prénom de ton/ta boss… mais impossible de visualiser son visage !

  • Ton plus gros problème, c’est de savoir si tu devrais prendre une petite laine pour sortir le soir, au cas où.

  • Par mégarde, tu aperçois des mails de travail passer sur ton téléphone. Mais ça ne te fait ni chaud ni froid.

  • Tu t’endors en cinq minutes ! Pas de stress, y’a pas de boss.

  • Tu as même zappé de répondre à ton/ta collègue préféré·e qui te demandait comment se passaient tes vacances. Mais bon, tu sais aussi qu’il/elle ne t’en voudra pas.

  • Tu n’as pas parlé de ton boulot depuis des jours avec ton entourage.

  • Tu réussis enfin à faire tes 10 000 pas par jour (les sédentaires, on vous parle !).

  • Tu réalises subitement que tes vacances se terminent dans deux jours et que tu n’as toujours pas pris ton billet retour.

  • Tu te soucies plus de tes traces de bronzage que de tes objectifs trimestriels.

  • Tu t’es découvert une vraie passion pour le surf. Depuis, tu refuses de laver tes cheveux pour qu’ils sentent la mer. Tes collègues n’approuvent pas.

  • Tu as retiré Work Bitch de Britney de ta playlist pour ajouter Fly Away de Lenny Kravitz.

  • Tu es tellement bien en vacances que tu « oublies » de revenir au travail. Oups !

  • Devenir manager pour enchaîner les réunions ? Je devais être dans une mauvaise passe pour en avoir rêvé…

  • À ton retour au bureau, tu te demandes comment tu fais pour travailler cinq jours sur sept toute l’année.

  • Tu es obligé·e de consulter Google Maps pour te rappeler du meilleur itinéraire pour te rendre au bureau.

  • D’ailleurs, tu avais même oublié que ta boîte avait vendu ses locaux pour passer en 100% télétravail. Tu tombes nez à nez avec un resto vegan.

  • Tu débarques à ta première réunion client en marcel. On te licencie quelques heures plus tard. Tu trouves ça étrange ?

  • Par réflexe, tu commandes un Ricard à ton premier déj’ de retour au bureau. Tu ne l’as même pas annulé (tu en auras bien besoin pour affronter le rush de la rentrée).

  • Tu as oublié tous tes mots de passe pros.

  • Tu loupes une réunion parce que tu es encore sur le fuseau horaire de La Réunion…

  • Tu penses sérieusement à laisser ton message automatique d’absence encore quelques mois.

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook, LinkedIn et Instagram ou abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir, chaque jour, nos derniers articles !

Photo par Welcome to the Jungle
Article édité par Romane Ganneval

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :