Bureau virtuel, canicule et Zuckerberg : le best of des actus RH de juillet 2022

Bureau virtuel, canicule et Zuckerberg : le best of des actus RH

Que s’est-il passé en juillet dans le monde merveilleux de l’entreprise ? Retrouvez le meilleur du pire des actus RH de France et de Navarre. Au programme : un bureau dans le métavers pour booster la cohésion des équipes, le manque d’anticipation des entreprises vis-à-vis des canicules et les prévisions pessimistes de Mark Zuckerberg pour Meta.

Le chiffre à retenir : 24%

Les Français n’envisagent plus le travail comme avant ! Seulement 24 % d’entre eux affirment aujourd’hui qu’il occupe « une place très importante » dans leur vie – ils étaient 60 % en 1990. Cette évolution des mentalités nous en dit long sur la modification du rapport au travail qui s’est opéré dans nos sociétés : il est devenu de moins en moins structurant dans la vie des Français, qui trouvent désormais leurs aspirations ailleurs. Un changement de paradigme qui devrait encourager les entreprises à s’adapter pour mieux répondre aux nouvelles exigences des candidats et collaborateurs, tout en améliorant leur attractivité !

Lire aussi dans notre rubrique : Decision Makers

Entretien : 9 questions qui changent du « 3 qualités / 3 défauts »

Les news RH de l’Hexagone

Une indemnité carburant de 100 à 300 euros pour les travailleurs modestes

Une indemnité carburant sera attribuée aux travailleurs touchant moins de 2 000 euros net par mois pour faire face à la forte inflation, a annoncé le gouvernement ce jeudi 7 juillet. Dans le cadre des mesures pour augmenter le pouvoir d’achat, ce chèque carburant pourra être demandé par ceux qui iront au travail tous les jours en voiture, sans autre alternative, à partir du 1er octobre 2022. N’hésitez pas à partager l’info à vos salariés. Et attention, l’aide n’est pas vouée à être récurrente, elle se fera donc en une seule fois.

On se retrouve dans le métavers ?

Le télétravail a bousculé nos habitudes en termes de relations socio-professionnelles. Pour recréer une cohésion solide entre ses salariés éparpillés partout dans le monde, l’entreprise française Jamespot a donc décidé de développer un monde virtuel où tous peuvent se retrouver ! Reprenant les codes graphiques des jeux vidéo des années 90, le métavers « Jamespot Land » (qui s’apparente à une carte colorée en deux dimensions) regorge d’endroits à découvrir : un village, des cafés, et même une plage pour faire des pauses ensoleillées. Pour visiter ce monde parallèle, pas besoin de mettre un casque de réalité augmentée, il suffit de créer un avatar à votre image pour vous promener à votre guise et faire de belles rencontres. Lorsque votre personnage en croise un autre sur la carte, deux bulles apparaissent et déclenchent un appel en visioconférence – une manière ludique de communiquer avec ses collègues et d’élargir son réseau pro. Le métavers serait-t-il donc en passe de devenir un nouveau moyen de renforcer la culture interne et fluidifier les échanges entre collaborateurs ?

350 livreurs menacés par un plan social chez Just Eat

Après avoir affirmé qu’elle se retirait des 26 villes françaises sur 27 où elle s’était implantée, la plateforme de livraison de repas Just Eat a annoncé un plan de licenciement drastique où seuls les employés parisiens seraient épargnés. Si l’entreprise anglo-néerlandaise s’était démarquée en recrutant en CDI lorsque les autres plateformes forçaient leurs livreurs à adopter le statut d’auto-entrepreneur, elle n’échappe pas aujourd’hui au plan social… En envisageant de se séparer de 350 livreurs en France pour faire face à la concurrence et réduire ses charges, Just Eat fera aussi appel à des auto-entrepreneurs pour compenser. Un changement de philosophie qui révolte les syndicats et augmente la colère des employés qui étaient en pleine négociation pour de meilleures conditions de travail…

Canicule : les entreprises en sueur

Maux de tête, fièvre, ralentissement, déshydratation : voici une liste non exhaustive de l’impact que peut avoir la canicule sur le corps humain… Alors qu’une nouvelle vague de chaleur a frappé l’Europe ce mois-ci, les entreprises de l’Hexagone n’ont toujours pas l’air de considérer cette réalité comme un enjeu de premier plan. En termes de mesures concrètes, l’employeur n’a en réalité que très peu d’obligations à l’égard de ses salariés. Bonne aération des locaux, eau potable à disposition et information sur les risques potentiels en font partie. Mais selon l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS), au-delà de 30°, la chaleur peut constituer un risque pour une activité sédentaire. Dans un contexte d’aggravation des effets du réchauffement climatique, il est urgent de veiller au bien-être de ses équipes. Les canicules seront de plus en plus longues, c’est pourquoi une révision des règles pourrait aussi s’appliquer au code du travail, qui ne prévoit pas encore de seuil de chaleur au-dessus duquel un salarié pourrait s’arrêter de travailler…

Et chez nos voisins étrangers ?

En Espagne, des CDI pour lutter contre la précarité étudiante

780 000 CDI ont été signés en juin chez nos voisins espagnols, faisant ainsi passer le nombre de chômeurs sous la barre des 3 millions pour la première fois depuis 2008. La réforme du travail, entrée en vigueur au début de l’année, a bouleversé le marché de l’emploi en limitant drastiquement le recours aux contrats temporaires et intérimaires. Résultat : près d’un nouveau contrat sur deux est signé pour une durée indéterminée (44,5 %) au lieu d’un sur dix avant la réforme. Les nouvelles mesures semblent porter leurs fruits et modifier les pratiques d’embauche – une lueur d’espoir pour les jeunes qui souffrent le plus de la précarité…

Mark Zuckerberg inquiet pour l’avenir de Méta

Rien ne va plus chez Meta. Le géant de la tech est confronté à une sombre période : Mark Zuckerberg parle de « l’un de ses pires ralentissements ». Gel des embauches, baisse du nombre d’utilisateurs, réduction des revenus publicitaires, hausse du prix de l’énergie et concurrence de TikTok… L’entreprise doit livrer bataille sur tous les fronts. Forcé de revoir ses ambitions à la baisse, Mark Zuckerberg a adopté une stratégie presque militaire. En fixant des objectifs plus ambitieux à ses équipes pour faire monter la pression, le patron de Meta attend qu’une « sélection naturelle » s’opère. De quoi en faire frémir plus d’un en interne !

En bref…

  • Politique | Emmanuel Macron a revu la composition du gouvernement le 4 juillet. Du côté du ministère du travail, Olivier Dussopt a été réélu dans sa circonscription et reste donc ministre du travail et du plein emploi. Et Olivia Grégoire a pris les fonctions de ministre déléguée chargée des PME, du commerce, de l’artisanat et du tourisme.

  • Machine arrière | Pour mener à bien son nouveau projet énergétique et ne plus rendre de comptes aux 16 % d’actionnaires minoritaires, l’État a décidé de renationaliser EDF. Une opération qui devrait lui coûter 9,7 milliards d’euros !

  • Coup de pouce | Bonne nouvelle pour les entreprises françaises ! Dans le cadre du plan « Un jeune Une solution », le ministre du travail Olivier Dussopt a annoncé une prolongation des aides exceptionnelles au recrutement des apprentis et des alternants au moins jusqu’à décembre 2022.

  • Intelligence émotionnelle | Si de plus en plus d’entreprises ont pris conscience de l’importance du quotient émotionnel des candidats dans leur recrutement, le concept fait aussi les choux gras des coachs professionnels. Mettre des mots sur ses émotions, comprendre celles de ses collègues : de nombreuses formations proposent de mieux manier ces concepts… et elles sont souvent (très) onéreuses.

  • Victoire pour la SNCF | Les salariés de la compagnie ferroviaire ont finalement obtenu une première hausse de salaire après de nombreuses grèves. Cependant, dans un contexte d’inflation croissante, le compromis est jugé insuffisant. Les départs en vacances d’été s’annoncent tendus.

  • Souvenirs, souvenirs | Le premier CV de Bill Gates est maintenant exposé au Musée de l’informatique de Seattle. À 18 ans, le jeune étudiant qu’il était n’avait pas pour ambition de devenir milliardaire quand il réclamait 15 000 dollars par an !

  • Permaculture I Soucieux de se former à des pratiques plus respectueuses de la nature, de plus en plus d’adeptes se tournent vers des formations à la permaculture. Reconnaissance des plantes comestibles et médicinales, pratiques agricoles alternatives, construction d’un poulailler… Le rêve de l’autosuffisance semble devenir de plus en plus populaire, particulièrement chez les jeunes ! Et si les entreprises en prenaient de la graine ?

_
Article édité par Ariane Picoche, photo : Thomas Decamps pour WTTJ

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Linkedin
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :