Maxime Rovere : que faire des "cons" en entreprise ?

Maxime Rovere : que faire des "cons" en entreprise ?

*Vous en avez peut-être déjà fait l’expérience : le “sale con”, ce profil toxique qui à force de critiques, d’insinuations ou encore d’injures, vient parasiter les équipes, entraînant dans son sillage démotivation, désengagement et même turn-over. Qui sont ces “sales cons”, comment les reconnaître et parvenir à faire avec ?

Dans cette chronique Work In Progress du 14 octobre 2020, Maxime Rovere, philosophe et auteur s’est penché sur la question dans son ouvrage “[Que faire des cons pour ne pas en rester un soi même]https://editions.flammarion.com/Catalogue/hors-collection/essais/que-faire-des-cons)” (éditions Flammarion, 2019), considérant pour sa part la connerie non pas comme un profil type mais comme la résurgence d’une situation conflictuelle. « Il y a un chapitre dans le livre qui s’intitule “Pourquoi les cons préfèrent la guerre ?”. C’est ça peut être le trait le plus distinctif de la connerie, en réalité c’est une tendance à s’enliser dans le conflit et à ne pas savoir sortir de l’attitude aggressive. Répondre à cette connerie, c’est justement mettre en place des dispositifs au sein de l’entreprise d’accompagnement des personnes en difficulté et d’écoute des conflits », propose ce spécialiste de Spinoza.

Suivez Welcome to the Jungle sur LinkedIn pour découvrir, chaque jour, nos dernières actualités !

Mélissa Darré

Editorial manager @Welcome to the Jungle

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Work In Progress

Notre co-fondateur Jérémy Clédat décrypte chaque jour les tendances du travail d'aujourd'hui et de demain, sur la nouvelle chaîne d'informations B Sm…

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :