5 start-up où postuler dans le secteur des objets connectés

4 startups où postuler dans le secteur des objets connectés

En 2020, plus de 20 milliards d’objets seront connectés, du gadget à l’indispensable, il y en aura pour tous les goûts. De quoi inquiéter ceux qui s’angoissent d’un avenir à la Big Brother, ou de ravir les plus geeks d’entre nous…

Présenté par certains comme une nouvelle révolution industrielle, ce monde a un nom : l’Internet des objets (ou “IoT”pour les plus branchés). Intéressé par le secteur ? Vous avez de la chance, la France n’est pas en reste dans ce domaine. D’ailleurs, les pépites de l’IoT recrutent : des opportunités à ne pas manquer ! En effet, pour les profils plutôt Tech, ces projets sont synonymes de technologies de pointe et donc de challenges très stimulants. Pour tous les autres corps de métiers c’est l’occasion d’évoluer dans un secteur très prometteur.

Voici une sélection de 5 startups à connaître et où postuler dans l’IoT, via les interviews inédites de leur(s) fondateur(s) !

Keecker

Cette startup développe un robot multimédia pour la maison qui simplifie la technologieau quotidien. Keecker (le robot du même nom) peut être à la fois votre télévision, vos enceintes, votre ordinateur… et il se déplace de manière totalement autonome.

Une campagne de crowdfunding réussie & une présence remarquée au CES 2016 : leur avenir est décidément prometteur.

Pierre, CEO de Keecker

Lire aussi dans notre rubrique : Candidats

Les phrases les plus humiliantes que vous avez entendues en entretien

Drust

La vision de Drust : « Happy drivers make better roads ». Pour eux les bénéfices économiques & écologiques sur la route peuvent être générés par… l’amélioration des comportements de conduite!

Ils ont secoué le secteur automobile grâce à “AKOLYT”, un boitier connecté à la voiture qui permet de maitriser sa conduite. Ils ont encore plein de beaux projets sous le capot.

Michael, CEO de Drust

Smiirl

Smiirl est une startup qui conçoit et produit des objets connectés pour reconnecter les identités physiques & des digitales des commerçants. Leur 1er produit, un compteur physique de fans Facebook connecté en temps réel, a connu un franc succès et a largement été plébiscité par la presse tech & design !

Aujourd’hui Smiirl souhaite développer un véritable écosystème d’objets connectés liés aux réseaux sociaux ou services digitaux.

Gauthier, co-fondateur de Smiirl

Smartly.AI

Smartly.AI (anciennement Vocal Apps) fait dialoguer les hommes et les objets connectés via une interface vocale. La startup s’adresse aux concepteurs qui ne disposent d’aucune expertise en linguistique et leur permet de créer aisément des interactions vocales avec des objets connectés.

Ils ont levé 400 000 euros en septembre 2016 pour accélérer leur développement !

Hicham, co-fondateur & CEO de Smartly.AI

Actility

Championne de la Frenchtech, cette startup combine une plateforme qui connecte des milliards d’objets connectés sur une longue portée grâce à une technologie à bas débit appelée LoRaWAN et un réseau grandissant de partenaires (leaders de la communication et géants de la technologie).

Encore peu connue du grand public, cette pépite pourrait bien rentrer dans le cercle très fermé des licornes françaises, ces jeunes entreprises valorisées plus d’un milliard de dollars ! Pour preuve, elle vient de réaliser - en avril 2017 - une 4ème levée de fonds de 75 milliards de dollars (70 millions d’euros) auprès d’investisseurs de taille et continue d’imposer sa technologie à l’international.

Mike Mulica, President & CEO d’Actility

Alors laquelle est faite pour vous ? N’hésitez plus, ils recrutent !

Photo by WTTJ @Keecker

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :