Les 4 signes encourageants du marché de l’emploi

Les 4 signes encourageants du marché de l’emploi

En juin, les intentions d’embauche ont presque retrouvé leur niveau d’avant la crise sanitaire

Malgré un contexte marqué par les plans sociaux et les annonces de licenciements, le marché de l’emploi reprend des couleurs. Sur la semaine du 29 juin au 3 juillet « on dénombrait 148 295 offres d’emploi publiées, contre 150 872 la première semaine de mars », selon une étude de Randstad (entreprise spécialiste de l’intérim et des ressources humaines), dévoilée le 13 juillet par Le Parisien. Des chiffres réconfortants après un décrochage du nombre d’offres d’emploi de -53% entre la semaine du 28 février et celle du 20 mars 2020.

Une forte reprise dans le secteur de la santé et dans les services publics.

Certaines branches sont encore loin d’avoir retrouvé un niveau d’activité semblable à celui d’avant la crise sanitaire. Contraints par des règles de distanciations sociales ou touchés par des fermetures temporaires, le tourisme, l’événementiel et l’aéronautique enregistrent de fortes pertes… Et comme toujours les offres d’emploi s’adaptent en conséquence. Depuis le début du déconfinement, les nouvelles offres d’emploi sont particulièrement importantes dans la santé (+1464%), dans les services publics et administrations (+240%), la banque/assurance/finance (+167%), l’immobilier (+105%), l’industrie/environnement (+90%), le BTP (+89%) et la restauration (+87%). Dans le rouge, on retrouve le tourisme (-37%), le sport (-39%) et la mode (-52%), selon le baromètre de l’emploi réalisé par le Journal Du Net en partenariat avec Leboncoin. Et selon l’étude Ranstad, les techniciens de surface, les commerciaux, les conducteurs de poids lourds et les infirmier.e.s figuraient en tête des métiers les plus recherchés.

Une reprise oui, mais plus marquée dans les zones rurales

Plus fortement touchées par la chute d’annonces d’emploi pendant toute la durée du confinement, les zones rurales sont aujourd’hui en tête des territoires où le nombre d’offres déposées en cumul depuis le 11 mai sont les plus importantes, souligne l’étude Journal du Net avec Leboncoin. Ainsi, la Creuse enregistre +284% d’offres d’emploi par rapport à l’an dernier, suivi de la Nièvre avec +220%, du Lot (+201%), de la Meuse (+170%)… Dans ce classement, Paris fait figure d’exception puisqu’il s’agit du seul département (hors Corse et Dom-Tom non-comptabilisés dans cette enquête) français depuis la date du début du déconfinement, où le nombre d’offres d’emploi en cumul est toujours inférieur à celui enregistré en 2019 à la même époque, avec -13%.

Le nombre d’embauches a augmenté en mai

Selon les chiffres de l’Acoss, organisme qui gère les cotisations sociales, le nombre de déclarations d’embauche de plus d’un mois a augmenté de 75,9 % en mai, hors intérim. Mais ce chiffre doit être nuancé, en cette période de crise où beaucoup craignent une seconde vague, les employeurs ont privilégié les contrats courts. Ainsi, en mai 2020, les CDD de plus d’un mois augmentent de plus de 92%, contre 62% pour les CDI.

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook, LinkedIn et Instagram ou abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir, chaque jour, nos derniers articles !

Photo d’illustration by WTTJ

Romane Ganneval

Journaliste - Welcome to the Jungle

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Actualité de l'emploi

Retrouvez toutes les informations et actualités liées à l'emploi.

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :