Les 6 étapes clés pour réaliser une veille informationnelle efficace

05 janv. 2016 - mis à jour le 27 oct. 2022 5min

Les 6 étapes clés pour réaliser une veille informationnelle efficace

auteur.e

Camille Montaz

Freelance Communication & Rédaction

Vous travaillez dans la pub et vous vous voulez rester au top de l’actu de votre secteur ? Ou à la recherche d’un emploi et vous ne voulez rater aucune opportunité d’embauche ? Ou encore vous vouez un culte à votre potager et vous voulez être alerté des dernières astuces pour entretenir vos concombres grimpants. Pour vos passions ou votre boulot, il y a en fait autant de raisons de vouloir organiser ce qu’on appelle une veille informationnelle qu’il existe d’êtres humains sur cette jolie planète. Une veille de l’info, c’est se tenir au courant de ce qui se passe sur un sujet précis. Et devant la multitude de sources et outils disponibles aujourd’hui, il est parfois difficile de savoir où regarder. Alors quelle est la clé pour suivre et s’intéresser efficacement à l’actualité ? Une curiosité sans bornes est, bien sûr, nécessaire. Encore faut-il savoir l’organiser. Voici nos conseils, étape par étape, pour adopter les bons réflexes, utiliser les bons outils et devenir un véritable veilleur professionnel.

Étape 1 : Définissez ce que vous cherchez, la technique du journaliste

Pour construire une veille efficace, encore faut-il savoir ce qu’on cherche et ce qu’on veut suivre. Soyez comme un journaliste, et suivez la règle du QQOQCCP (Qui, Quoi, Où, Quand, Comment, Combien, Pourquoi, ndlr). S’il s’agit d’une recherche d’emploi, par exemple, définissez le type de poste, la zone géographique, votre date de disponibilité, votre temps de travail ou encore le type de société pour laquelle vous souhaitez travailler. « L’objectif est de réduire la masse d’informations que vous allez collecter, commente Xavier Delengaigne, auteur du livre 100 fiches pour organiser sa veille sur Internet. Pour cela, il faut cadrer sa recherche. Car aujourd’hui la problématique est plus liée à la surabondance qu’au manque d’information. »

Étape 2 : Trouvez les bons outils pour votre veille informationnelle

Une fois votre champ de recherche défini, vient ensuite le temps de la collecte. On peut bien sûr chercher ses infos manuellement en se rendant chaque matin sur ses sites Internet préférés. C’est sûrement la manière la plus qualitative d’effectuer votre veille. Néanmoins, la pratique prend beaucoup de temps et vous risquez de passer à côté d’informations essentielles. Le but est donc d’automatiser un maximum de tâches sans perdre en qualité. Voici les meilleures techniques et outils pour y parvenir.

Les flux RSS, une technique efficace mais de plus en plus limitée

Utiliser des flux RSS est une méthode efficace d’automatisation. Au lieu d’aller chercher l’information, c’est elle qui vient à vous. Lemonde.fr, par exemple, met à disposition un flux pour chacune de ses catégories. Vous voulez suivre les derniers articles sciences de la rédaction ? Un flux. Vous recevez alors automatiquement le titre, résumé et URL des contenus publiés sur le sujet mis à jour en temps réel. Vous pouvez ensuite regrouper tous vos fils d’actualité dans un même outil de lecture comme feedly ou Inoreader. C’est ce qu’on appelle des agrégateurs de flux RSS. Vous créez ensuite une sorte de page d’accueil avec tous vos flux préférés. Les agrégateurs permettent aussi de vous abonner directement à des flux que vous ne connaissez peut-être pas encore. La technique est néanmoins limitée aujourd’hui car de moins en moins de sites proposent l’ajout d’un flux pour suivre son actualité. « Ils veulent que les internautes viennent sur leur site et leur page d’accueil, pas qu’ils suivent l’actualité ailleurs », justifie Xavier Delengaigne.

Les systèmes d’alerte et les newsletters

Pour collecter l’information de manière efficace, une autre bonne méthode est d’utiliser des systèmes d’alertes, comme sur Google. « Pour une recherche d’emploi, on peut installer une alerte sur une entreprise que l’on vise particulièrement par exemple », détaille notre expert en veille. Pour cela, rendez-vous sur google.fr/alerts. Définissez votre langue, vos sources, le nombre d’alertes que vous souhaitez recevoir et bien sûr le sujet que vous voulez suivre. Les infos tombent directement dans votre boîte mail, avec la fréquence que vous aurez défini. Les newsletters restent, elles aussi, des canaux de veille importants. Condensées des meilleurs articles ou informations d’un ou de plusieurs médias, elles vous donnent une bonne synthèse. Il existe des newsletters de toutes sortes et plus ou moins spécialisées. Chez Welcometothejungle, par exemple, nous diffusons une newsletter hebdomadaire consacrée à la recherche d’emplois. Pour suivre quotidiennement l’actualité générale, Brief.me fait partie des newsletters références. L’essentiel de l’actu est trié, résumé et expliqué par une équipe de journalistes, tous les soirs à 18h30.

Les inévitables réseau sociaux

En terme de veille, Twitter reste le réseau social par excellence. News concises et abondantes, personnalités influentes, experts d’un secteur ou d’une thématique : re-tweetez, consultez, suivez et organisez. Vous pouvez par exemple constituer des “listes” par thématiques (ex : digital, start-up, RH, innovations) et catégoriser les comptes que vous avez repéré dans chacune de ces listes . Vous pouvez aussi consulter et suivre librement les listes d’autres utilisateurs. Pour un aperçu très clair et pratique des informations et du contenu de vos différentes listes, nous vous conseillons l’outil TweetDeck qui permet aussi de suivre des Hashtags choisis en amont, ce qui peut être très utile si vous vous intéressez à un sujet en particulier.
[LinkedIn] (https://www.welcometothejungle.com/fr/articles/nouveau-travail-quand-actualiser-statut-linkedin ) permet également de faire de la veille informationnelle en rejoignant des groupes correspondant à vos centres d’intérêts et en étant notifié par mail quand de nouveaux articles ou commentaires y sont postés. Enfin, vous pouvez également utiliser Pinterest pour créer des tableaux selon vos centres d’intérêts et épingler virtuellement dans chacun d’entre eux des images, des articles, etc.

Étape 3 : Fabriquez votre 2e cerveau !

Les informations issues de votre veille sont diluées dans différents dashboards (Feedly, FlipBoard, Tweetdeck) ou dans vos mails. Vous les consultez quotidiennement mais pour que votre veille informationnelle soit efficace, il va falloir ranger toutes ces infos judicieusement. Pour cela, l’outil Pocket est très utile. Il vous permet de stocker le contenu que vous désirez (photos, vidéos ou articles) en cliquant seulement sur un bouton ajouté en tant qu’extension à votre navigateur. Mais la référence du moment pour une [prise de note optimale] (https://www.welcometothejungle.com/fr/articles/prise-notes-efficace ) est Evernote. « C’est un peu comme mon deuxième cerveau, plaisante Xavier Delengaigne. Je l’utilise pour classer quasiment toute ma vie. J’y archive tout. Evernote fait la copie d’une page. Plus besoin de se rendre sur 10000 sites différents. On y travaille avec des systèmes de tags pour ne plus ranger les dossiers. Les infos sont triées par thématique ou par projet. » Avec Evernote, un même article peut donc se retrouver dans plusieurs thématiques différentes et le système de tags permet une classification plus claire et efficace.

Étape 4 : Analysez

L’automatisation, c’est bien. Mais vient le moment où l’humain devient à nouveau incontournable. C’est le cas lors de l’étape d’analyse. Vous avez donc recensé toutes les informations autour du thème qui vous intéresse. Il faut maintenant faire le tri entre ce qui paraît pertinent ou pas. « C’est un travail quotidien, estime Xavier Delenguaigne. Effacez ce qui n’est pas intéressant et passez à l’action avec ce qui vous paraît pertinent. »

Étape 5 : Diffusez vos infos pour en recevoir encore plus !

Une veille efficace vous permet de devenir un véritable expert du secteur dans lequel vous évoluez. Et il peut être utile de partager cette expertise avec votre réseau, même dans le cas d’une recherche d’emploi. « Plus on donne, plus on reçoit, commente Xavier Delengaigne. Si vous partagez vos infos avec votre communauté, celle-ci vous en donne en retour. » Partagez donc les fruits de votre veille sur LinkedIn ou Twitter. Donnez votre avis sur les sujets que vous suivez : « Avant, les experts rédigeaient des articles de blog. Cela leur prenait beaucoup de temps. Aujourd’hui, une bonne présence sur les réseaux sociaux est la clé pour montrer votre maîtrise d’un secteur. Et c’est bien plus rapide et facile que d’entretenir un site personnel. »

Étape 6 : Reproduisez le schéma hors du numérique

La veille d’informations ne se limite pas au monde du digital et à ces outils. « En fait, le même schéma peut être reproduit hors du numérique sur des évènements comme des salons », souligne Xavier Delengaigne. Une bonne veille est en fait le moyen le plus efficace pour gagner en expertise dans un secteur, qu’on se trouve sur Internet ou pas. Reprenez-donc l’ensemble des étapes et reproduisez-les pour les magazines, ou les salons professionnels. Vous verrez qu’au final, grâce à votre veille informationnelle digne d’un journaliste d’investigation, le monde n’aura plus de secret pour vous. Ou presque…

[Article mis à jour par Geoffroy Bresson le 22/04/2022]

Les thématiques abordées

Les 6 étapes clés pour réaliser une veille informationnelle efficace