Les 8 règles d'or pour chercher un job en étant toujours en poste

Chercher un emploi quand on est en poste : nos conseils

Le changement, c’est maintenant ! Vous êtes en CDI, mais aspirez à relever de nouveaux défis ? Vous avez le sentiment de ne plus évoluer dans votre poste actuel ? Vous êtes en CDD, en stage ou en alternance et votre contrat se termine bientôt ? Dans ce contexte, vous allez devoir penser à chercher un nouvel emploi. Toutefois, votre démarche devra être menée de front avec… votre poste actuel !

Comment se comporter ? Faut-il en parler ? Comment trouver le temps et l’organisation la plus appropriée ? Cette situation nécessite de prendre quelques précautions que Welcome to the Jungle a répertorié rien que pour vous.

1/ Sur la discrétion tu miseras

(Ne concerne que les personnes en CDI en quête de nouvelles aventures !) Vous êtes à l’écoute de nouvelles opportunités et cette démarche est tout à fait louable ! Toutefois, n’oubliez pas qu’elle doit rester officieuse. Nul besoin d’en faire une affaire publique, ça ne regarde que vous. Séverine François, consultante en recrutement pour Alphea Conseil, confirme : « Le candidat doit rester extrêmement discret par rapport à son entreprise. Il ne doit surtout pas alerter sa hiérarchie, cela pourrait fragiliser sa position. » Sans l’assurance de trouver rapidement un nouvel employeur, restez donc très cordial envers votre manager, puisque vous êtes toujours engagé auprès de lui.

Conseil pratique : N’utilisez pas votre ordinateur professionnel pour vos recherches d’emploi. C’est politiquement risqué, le matériel mis à disposition par votre entreprise étant destiné uniquement à son activité. Et si vous stockez des documents sur ce dernier, rassemblez-les dans un dossier intitulé “personnel”. Votre employeur n’a légalement pas le droit de l’ouvrir.

Lire aussi dans notre rubrique : Candidats

Recherche d’emploi : pourquoi nous devrions tous miser sur le master CV

2/ Sur une bonne organisation au travail tu t’appuieras

Prêt pour les heures supp’ ? Chercher un emploi prend du temps ! Misez plutôt sur les débuts et fins de journée et sur les week-ends pour mener une veille active, mettre à jour votre CV et rédiger vos lettres de motivation. « Se rendre disponible après le travail, voire même prendre un jour de congé si vous décrochez un entretien, est essentiel pour mener à bien votre recherche d’emploi », note Séverine François. Le but étant de bien séparer clairement les moments que vous consacrez à votre recherche et ceux que vous passez à vos tâches professionnelles.

Conseil pratique : Pour vous simplifier la vie, créez une adresse mail dédiée à vos demandes. Tenez aussi un tableau de bord, où vous consignez tous les éléments relatifs à votre recherche d’emploi (intitulé du job, contact RH, date d’envoi, relances…), pour faire un suivi quotidien rapide et efficace.

3/ Ta e-reputation tu soigneras

Les DRH sont de plus en plus nombreux à utiliser les réseaux sociaux professionnels pour recruter. Un canal à ne pas négliger ! « Votre profil Linkedin doit être très solide, actualisé, actif, recommande Séverine François. Pendant votre période de recherche d’emploi, n’hésitez pas à souscrire à l’abonnement premium pour savoir qui consulte votre page et surtout à bien consulter vos messages, même les spams, au cas où vous auriez reçu un message d’un recruteur ! Restez à l’affût ! » N’hésitez pas non plus à suivre les interlocuteurs qui travaillent dans les entreprises que vous visez. Certains pourront vous être d’une aide précieuse pour la suite de vos démarches !

Conseil pratique : Évitez d’indiquer “En recherche active” sur votre profil LinkedIn. En effet, cela vous ferait perdre de précieux caractères dans votre titre de profil, où vous devez plutôt mettre en avant vos compétences. De toute manière, les recruteurs n’hésitent plus à contacter des personnes dont le parcours les intéresse, même si rien ne précise sur leurs fiches qu’elles souhaitent quitter leur poste actuel.

4/ La cooptation tu rechercheras

La meilleure arme pour trouver un nouveau job reste, une fois encore, votre sacro saint réseau. Ne vous limitez pas au premier cercle de vos relations. Lors de rendez-vous avec des clients ou des fournisseurs, faites-leur comprendre SUBTILEMENT que vous êtes ouvert au changement. Cantonnez-vous aux personnes qui vous semblent solides et fiables. N’hésitez pas à dire que vous sentez que vous êtes arrivé au bout de quelque chose, que vous souhaitez évoluer et avoir de nouvelles responsabilités. L’occasion fait souvent le larron !

Conseil pratique : Dans de nombreuses entreprises, une prime de cooptation est mise en place, permettant à l’employé de percevoir une somme intéressante s’il contribue à l’embauche d’un nouveau talent. Ne soyez pas gênés de demander à vos contacts si leur entreprise recrute. Au contraire, ceux-ci seront souvent réceptifs et enclins à vous aider !

5/ Sur ton job actuel tu compteras

Être encore en poste constitue un atout lorsqu’on est en recherche d’emploi. C’est un fait aux yeux des recruteurs, vous paraissez plus séduisant qu’un candidat au chômage. D’après Séverine François, « c’est même le meilleur moment pour regarder ailleurs, parce que vous êtes dans une situation confortable, vous n’êtes pas à l’affût ! Vous avez le temps de vous poser les bonnes questions, de réfléchir tranquillement à ce que vous voulez pour la suite de votre carrière. Comme il y a moins d’enjeux, vous êtes moins dans l’urgence.» Vous êtes aussi mieux informés. Bouche-à-oreille, invitations à des forums, salons ou afterworks, cooptation… À chaque discussion avec une personne du secteur qui vous intéresse, vous avez une carte à jouer. Des occasions rêvées pour nouer de nouvelles relations qui pourraient être précieuses à l’avenir !

Conseil pratique : N’allez pas à ces événements pendant vos heures de travail, à moins d’avoir un réel intérêt professionnel à vous y rendre.

6/ Les entretiens tu maitriseras

Au bureau, les murs ont des oreilles. Si, par bonheur, un recruteur vous contacte pour un entretien, mieux vaut éviter de prendre la communication depuis votre poste de travail. Des allers-retours incessants vers une salle de réunion finissent par être suspects. « Ceci dit, écoutez bien votre messagerie et soyez attentifs aux sms reçus. En tant que recruteurs, nous passons souvent par ces biais-là pour contacter des profils qui nous intéressent », rappelle Séverine François. Aucune disposition légale ne permet aux salariés de se rendre à un entretien sur leurs heures de travail (sauf pour les salariés démissionnaires ou les stagiaires, avec l’accord de leur employeur). Proposez à votre interlocuteur de le rappeler en fin de journée, lorsque vous serez tranquille, ou à l’heure du déjeuner. Aucune crainte : ces derniers sont habitués et ne se formalisent pas si vous écourtez ce premier contact. Demandez à être reçu en entretien tôt le matin ou tard le soir, ou regroupez-en plusieurs sur une même journée de congé.

Conseil pratique : Attention, pensez à votre apparence. Si dans votre poste actuel vous vous habillez plutôt “casual”, vous voir débarquer en costume cravate ou en petit tailleur strict sèmera le doute à votre bureau. Dans ce cas, essayez de repasser chez vous avant le rendez-vous ou de vous changer discrètement sur place !

7/ Ton envie de changement tu justifieras

Avec un potentiel recruteur, à vous de jouer la carte de la transparence lorsque vous décidez de chercher un emploi. Si vous avez intégré votre job actuel depuis moins d’un an, expliquer l’écart entre ce que vous attendiez de votre poste et la réalité. « Justifier son envie de changement, c’est le nerf de la guerre, avance Séverine François. Il faut raconter son histoire de la bonne manière. Projet de déménagement, souci avec la hiérarchie, ennui… On est prêt à croire sur parole le candidat s’il sait justifier pourquoi il veut partir. » Si l’ambiance de travail vous gêne par exemple, faites comprendre à l’employeur que vous collaborez avec une personne au caractère complexe et que vous aspirez à une atmosphère plus sereine. « Aujourd’hui, les gens aspirent à un cadre de vie meilleur, à un équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle. On entend désormais beaucoup mieux ces choses-là… », assure Séverine François.

Conseil pratique : Dans tous les cas, évitez de vous taire ou de chercher à travestir la réalité.

8/ Tes relations avec tes collègues tu chériras

Veillez à ne pas lâcher la proie pour l’ombre. Ne quittez pas votre emploi actuel sans une promesse d’embauche ferme de votre nouveau patron. « Une fois le processus de départ enclenché, il faut bien sûr respecter son préavis, sauf si vous êtes dans un contexte de harcèlement au travail. Il faut aussi prévenir sa hiérarchie le plus tôt possible, communiquer, être transparent, ménager son équipe… Il est très important de partir avec sérénité, même s’il y a eu des désaccords. N’oubliez pas qu’à l’avenir, votre ancien patron pourrait être sollicité pour donner son avis sur vous à un potentiel futur employeur ! », pointe Séverine François. Et si votre supérieur essaie de vous retenir, évitez toute forme de chantage. Par exemple, «
je reste à la condition que vous m’augmentez ». S’il cherche vraiment à vous garder, l’offre doit venir de son côté.

Conseil pratique : Partez toujours en bons termes de votre entreprise. Restez professionnel jusqu’au bout !

Souvent vécue comme une période difficile, cette “double vie” est aussi intense que stressante. La bonne attitude : se concentrer sur les points positifs de ce moment de transition !Nouvelle équipe, nouveaux défis… une expérience professionnelle excitante se profile, pleine d’apprentissages et d’opportunités. Pour être plus motivé et optimiste que jamais, on vous donne même nos meilleures citations. Avec cela, vous êtes prêt à conquérir le monde !

Photo by WTTJ @NUMA

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Linkedin
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :