Les 6 news pour briller à la machine à café le 29 août 2019

Les actualités du monde du travail du 29 août

Parce qu’on sait à quel point paraître malin est primordial lors des pauses entre collègues - surtout si le boss tend l’oreille -, la rédaction de Welcome to the Jungle vous livre toutes les deux semaines les dernières actus chaudes du monde du travail. On vous en prie, c’est normal.

France

Record de postes vacants

On parle sans cesse des chiffres du chômage (8,5% pour ceux qui ne suivent pas ), mais savez-vous combien de postes sont dits “vacants” sur l’ensemble du territoire ? Selon une récente étude du ministère du Travail, on en dénombrait 202.972 au deuxième trimestre de 2019, soit un taux d’emplois vacants de 1,4%. Un record depuis la création de cet indicateur en 2003 !

Mais si ces postes nouvellement créés ou inoccupés sont une bonne nouvelle pour ceux qui cherchent un emploi, ils peuvent également traduire la difficulté des entreprises à embaucher, et la mauvaise adéquation entre l’offre et la demande, notamment au niveau des nouvelles formations.

Sexisme et racisme : les hôtesses d’accueil se révoltent

Taille 36 obligatoire, talons hauts, peau blanche, cheveux lisses et mains baladeuses : bienvenue dans le monde imposé aux hôtesses d’accueil ! Face au mépris, au sexisme voire au racisme des employeurs comme des clients, ces dernières multiplient les dénonciations depuis quelques semaines. Un compte twitter, @PasTaPotiche, recense même des témoignages particulièrement percutants. Sa créatrice anonyme, Alice C, a lancé une pétition « pour dépoticher le métier d’hôtesse d’accueil », qui a déjà réunit à date près de 26 000 signatures.

Le boom des congés illimités

Vous rentrez à peine de vacances et vous en voulez toujours plus ? Ça tombe bien, le nombre d’offres d’emploi proposant des congés illimités explose ! Selon la plateforme Joblift, qui a étudié la question dans cinq pays (France, Allemagne, RU, Pays-Bas et Etats-Unis), leur nombre a augmenté de 60% en France, en un an seulement. Un boom qui ne permet cependant pas à la France de rattraper son “retard” : 1 offre sur 100 000 propose cet avantage, contre 56 aux Etats-unis ou encore 26, 9 et 2 aux Royaume-Uni, Pays-Bas et en Allemagne (à noter cependant : les Français sont déjà les mieux lotis en termes de congés légaux et de jours fériés !)

Alors, les congés illimités, bonne ou mauvaise idée ?

Toujours plus d’absentéisme

« Il est là Pierre aujourd’hui ? Et Caroline ? Non plus ? » Si vous faites l’appel tous les matins dans votre entreprise, et que les absents sont nombreux, à priori, c’est “normal” ! Selon une étude du cabinet Towers Watson, le taux d’absentéisme dans le privé a encore bondi de 3,73 % en 2018. Un chiffre qui a même explosé de 16 % depuis 2014 ! Si les causes principales sont connues (maladie, environnement professionnel ou encore surcharge de travail et situations personnelles compliquées), un chiffre questionne : *c’est chez les trentenaires (+18%) que le taux d’absentéisme a le plus augmenté en 2018 ! Autres enseignements : les femmes sont 50% plus nombreuses que les hommes a être absentes (principalement pour des raisons d’arrêts maladie avant le congé maternité), et le quart Nord-Est de la France est la zone la plus touchée par ces chaises vides.

  • arrêts de travail observés en 2018 dans 546 entreprises françaises. Sont exclus de cette étude les congés maternité et paternité, les congés sabbatiques, ou encore les absences injustifiées.

L’entretien d’embauche, pic de stress garanti

66%. C’est, selon une étude Indeed, le pourcentage de Français qui se déclarent stressés par leur vie professionnelle. Et parmi les situations jugées les plus stressantes, les interrogés placent sur le podium : l’entretien d’embauche (61% des répondants), le fait de devoir gérer une situation conflictuelle avec un collègue ou un supérieur hiérarchique (54%) et la recherche d’emploi associée à la peur que celle-ci échoue (48%).

Psst : heureusement, on vous a préparé un guide complet pour préparer votre entretien d’embauche…

Lire aussi dans notre rubrique : Workers

On sait (enfin) pourquoi vous restez dans ce job qui ne vous correspond pas

Monde

USA : haro sur les salariés transexuels et homosexuels

Pourra-t-on bientôt renvoyer un salarié américain au motif qu’il est transexuel ou homosexuel ? C’est ce que l’administration Trump tente actuellement de faire passer dans la loi via la Cour suprême.

Jusqu’ici, le Civil Rights Act de 1964 ne protège les salariés américains que contre les discriminations visant leur “sexe biologique”, la race, la couleur, la religion ou l’origine nationale. Mais pas un mot concernant l’orientation sexuelle ou l’identité de genre. Dans les faits, ces deux motifs sont donc déjà recevables pour licencier un employé, et le gouvernement compte bien désormais les inscrire noir sur blanc dans la legislation !

Une initiative scandaleuse qui a fait réagir : « Une telle décision serait désastreuse, reléguant les personnes LGBTQ de tout le pays à un statut de citoyen de seconde classe », a réagit James Esseks, directeur du projet LGBT & HIV de l’American Civil Liberties Union.

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook et abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles !

Photo by WTTJ

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :