FYI, BTW... le dictionnaire des acronymes et mots anglais au travail

FYI, BTW: Ces acronymes et mots anglais à connaître au travail

C’est le genre d’email que vous avez peut-être déjà reçu et qui vous a fait tiquer… « FYI, voici les infos pour le team building en PJ. » ou « On se fait un call ASAP, si possible EOD. BTW, J’ai mis Gérard aka Big Boss en CC. Il veut scaler rapidement. » Eh oui, qu’on le veuille ou non, les sigles, acronymes et mots anglais se sont imposés dans le langage courant du bureau et continuent de nous envahir. Si bien que certains les haïssent, d’autres en usent et en abusent sans savoir parfois exactement ce qu’ils signifient. Dans ce mini lexique, on vous aide à maîtriser quelques-unes des principales expressions anglophones utilisées dans le monde professionnel pour bien les utiliser et y répondre de manière adéquate. De quoi briller au travail en toutes circonstances et dans toutes les langues !

Les acronymes incontournables

Lire aussi dans notre rubrique : Workers

Indispensables mais précaires : qui seront les paysans de demain ?

FYI pour For Your Information

FYI se prononce EFF-WAI-A. L’acronyme signifie « for your information ». On le traduit en français par « pour votre information » ou « bon à savoir ». Certaines abréviations ont trouvé un second souffle avec Internet et FYI est l’une d’entre elles. Celle-ci est née des décennies avant l’arrivée du web, mais elle a vraiment pris son essor lorsque tout le monde a commencé à utiliser les mails. Le terme remonte en fait aux années 1930. Les journalistes l’utilisent alors pour indiquer que les messages qu’ils envoient par câble - ou des parties de ces messages - sont uniquement destinés à la personne qui les reçoit et non à une publication ultérieure.

Aujourd’hui, on retrouve FYI dans les mails ou parfois sur certains documents professionnels. L’abréviation précise que l’information est simplement partagée et qu’aucune action immédiate n’est attendue : le destinataire n’est pas tenu de répondre.

Exemple d’utilisation de FYI dans une phrase :

FYI, la connexion Internet a été interrompue de 22 heures à 2 heures du matin.
FYI, la réunion de demain est prévue à 10h00.

BTW pour By The Way

BTW signifie By the Way en anglais. On le traduit par « au fait » ou encore « en passant » en français. BTW est l’une des toutes premières expressions courantes à avoir été abrégée sur le web. Elle est apparue pour la première fois dans les forums de discussion en ligne dans les années 1990 et s’est ensuite répandue sur la toile.

BTW est surtout utilisé à l’écrit pour rédiger quelque chose en lien avec un sujet dont vous discutez, mais qui n’est pas le point principal de la discussion. Vous ajoutez donc une info secondaire, souvent un détail auquel vous venez de penser. Vous pouvez également l’utiliser pour rappeler quelque chose à quelqu’un. Par exemple, vous pouvez demander à votre collègue de travail: “BTW, as-tu terminé le travail que je t’ai demandé ?”

Exemple d’utilisation de BTW dans une phrase :

Déjeuner de travail demain en salle 104. BTW, je nous fais livrer des sushis.
BTW as-tu déjà terminé le travail que je t’ai demandé ?

ASAP pour As Soon As Possible

En version française, ASAP se prononce « Azape ». Mais si vous voulez respectez l’anglicisme de cet acronyme, dites plutôt « ay-sap ». Le sigle signifie « as soon as possible ». Il est souvent utilisé, à l’écrit comme à l’oral, pour expliquer à son interlocuteur qu’on a besoin de quelque chose sans délai. Il peut se traduire par « dès que possible » ou « au plus vite ».

Comme de nombreux acronymes, ASAP trouve son origine dans le jargon militaire américain. Il a été utilisé pour la première fois en 1954 dans le livre du capitaine Annis G. Thompson sur la guerre de Corée, The Greatest Airlift: « Sir, we need to get the hell out of this war ASAP! » L’expression est efficace pour prioriser une tâche par rapport à d’autres. Par exemple, si votre client vous dit : « Le reste peut attendre, mais j’ai besoin de la présentation ASAP », mieux vaut commencer par vous intéresser à cette fameuse présentation…

Exemple d’utilisation de ASAP dans une phrase :

Pourriez-vous me faire savoir ASAP si c’est une possibilité que vous envisagez ?
Quand avez-vous besoin de cette information ? ASAP !

IMO pour In My Opinion

IMO signifie « In my opinion », comprenez « à mon avis ». L’acronyme est généralement utilisé comme un avertissement pour indiquer que les propos de quelqu’un ne doivent pas être considérés comme des faits ou comme la base d’une décision importante. Ses premières utilisations datent des premiers pas d’Internet et de ses forums. Dans les années 1980-1990, les gens disposaient d’une bande passante réduite, ce qui a eu un impact sur le langage utilisé. De nombreuses expressions, dont « in my opinion », ont alors été abrégées en acronymes.

Exemple d’utilisation de IMO dans une phrase :

Vous pouvez utiliser IMO au début ou à la fin d’une phrase:
IMO, le nouveau plan marketing n’est pas très bon.
Il est mieux avec la veste bleue qu’avec la verte, IMO.

EOD pour End of the Day

EOD signifie « end of day », comprenez « fin de journée ». Il est utilisé pour fixer une date limite pour une tâche qui doit être terminée avant de quitter le bureau ce soir. Vous pouvez également parfois trouver l’acronyme EOB pour “end of business day”. On parle là de la fin d’une journée ouvrable. En fait, les deux termes viennent de la finance. Ils servent à désigner la fin des négociations sur les marchés. EOB correspond à ce moment, quelques minutes avant l’arrêt effectif des transactions, où les ordres des traders réguliers ne sont plus reçus. Aux Etats-Unis, pays à l’origine de ces termes, cela correspond généralement à 16 heures, alors que EOD correspond à 23h59.

Comme souvent, après la financer, EOD et EOB se sont ensuite répandus à d’autres champs. On les retrouve aujourd’hui dans l’ensemble du monde professionnel.

Exemple d’utilisation de EOD dans une phrase :

J’ai besoin de ton retour EOD;
La deadline est fixée à EOD.

Voici donc les principaux acronymes anglais que l’on croise le plus souvent dans le monde pro mais attention ils ne sont pas seuls : d’autres termes et expressions anglo-saxonnes gagnent également du terrain en open space. On vous en propose un rapide tour d’horizon!

Florilège des expressions anglaises qui tendent à s’imposer au bureau

AKA

« AKA » est l’abréviation de « also known as », qui signifie en français « également connu sous le nom de ». Habituellement, AKA vient avant un pseudonyme, un surnom, ou un rôle que la personne joue.

Unicorn

Les entrepreneurs aussi ont un faible pour les licornes. Disons que c’est un peu l’objectif à atteindre lorsqu’on lance sa boîte : c’est-à-dire être valorisé à plus d’un milliard de dollars sans même être coté en Bourse. En France, des entreprises comme Criteo, Blablacar ou encore Ventes Privées sont des Licornes.

Scaler

« Scaler » vient du verbe « to scale » et signifie « monter en grade ». Lorsqu’une entreprise « scale », son activité augmente et elle passe d’une petite structure à une beaucoup plus grande, parfois multinationale, prouvant la solidité de son business plan.

Team building

Participer à une chasse au trésor avec vos collègues adorés, ou être enfermé dans un escape game avec celui qui vous a volé votre promotion, fun ou angoissant ? Le team building est une méthode de management qui a vu le jour dans les années 1980 mais dont on a surtout entendu parlé au cours des dernières années et qui s’est même transformé en business à proprement parlé. Le principe est de participer à des activités sportives ou culturelles challengeantes en dehors du bureau dans le but de renforcer la cohésion d’équipe.

Call

Nous sommes nombreux à lever les yeux au ciel très très fort au contact d’anglicismes inutiles ou accumulés dans une conversation. Pourtant, vous l’avez sans doute entendu un peu partout depuis plusieurs années, dans le domaine professionnel, on ne s’appelle plus, on se “call” tout simplement. La « conf call » est un dérivé qui désigne un appel à plusieurs participants.

Wording

On rencontre surtout ce terme dans le domaine du référencement web. “Wording” peut se traduire par “champ lexical” et c’est donc la ligne éditoriale à tenir pour conserver une identité de marque cohérente. Passer dans le langage courant de l’entreprise, on l’utilise plus largement pour parler de réécriture : “Il faudrait changer le wording du dossier de presse”

Scope

Ce mot anglais désigne le spectre des compétences, le champ d’action de quelqu’un ou quelque chose. Exemples : “Donne le dossier à Mélanie, ce n’est pas mon scope” pour signifier que ce n’est pas dans son champ d’expertise ou “Ce n’est pas le scope de la mission” lorsque l’on s’égare un peu du projet.

Home Office

On utilise souvent Home Office comme l’équivalent du terme télétravail. Attention, il existe une nuance ! Le home office se comprend comme la possibilité pour un travailleur qui accomplit d’habitude sa tâche au sein de son entreprise de la faire ponctuellement depuis son domicile. Il s’agit donc d’une entente entre l’employeur et son collaborateur pour une organisation plus souple avec un travail depuis le domicile qui reste occasionnel. Alors que le télétravail est le fait de travailler à distance des locaux de son employeur mais pas forcément depuis son domicile : on peut par exemple s’installer dans des des bureaux partagés. De même, le télétravail est une pratique régulière qui est encadrée dans le contrat de travail (ou un avenant de contrat) du salarié.

Coworking

Conséquence directe de la popularité grandissante du télétravail et du statut de freelance, les espaces de coworking sont aussi de plus en plus nombreux à voir le jour. Ils consistent en des bureaux partagés et très souvent payants, que l’on peut généralement utiliser à la demande.

Slasher

Un slasheur est une personne qui accumule plusieurs emplois à la fois, par nécessité aussi bien que par choix.

Co-walking

Le co-walking est peut-être une solution à la “réunionite”. Cela consiste à organiser un rendez-vous avec quelqu’un en allant se balader et s’aérer. L’objectif est double : libérer la parole dans un contexte moins formel et aussi pallier à la sédentarité de la vie de bureau.

Free sitting ou Flex office

C’est une organisation de l’espace en entreprise où chacun peut choisir l’endroit qui lui convient le mieux pour travailler : open-space, canapé, table haute ou basse. Vous n’avez donc pas de bureau attitré, l’objectif étant de pouvoir changer de cadre dès que l’on en sent le besoin. Cela permet aussi d’échanger avec des collègues que l’on ne croiserait pas forcément au sein d’une organisation plus traditionnelle. L’inconvénient en revanche, c’est qu’il peut être nécessaire d’arriver plus tôt le matin pour s’assurer d’avoir le poste de travail que l’on souhaite !

Qu’on le veuille ou non, les acronymes et mots anglais sont devenus incontournables dans la plupart des métiers, voire dans la vie courante. Rien ne nous oblige à les employer bien sûr, mais connaître leurs significations est indispensable pour fluidifier nos échanges au travail, et dans la vie !

Mise à jour Geoffroy Bresson
Photo by WTTJ

Les thématiques abordées

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Linkedin
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous !

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. On n'est pas susceptibles, promis. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici

Et sur nos réseaux sociaux :